AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.52 /5 (sur 151 notes)

Nationalité : Australie
Né(e) à : Hobart, Tasmanie , 1946
Biographie :

John Harwood a étudié la philosophie à Cambridge.

La Séance (The Seance, 2008) est son premier roman publié en France.

Ajouter des informations
Bibliographie de John Harwood   (3)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (9) Ajouter une citation
"Je ne vous imposerai pas le récit de mes efforts pour déchiffrer ceci. La première phrase lisible en est "enfin découvert la signification du T". Que "T" soit Thomas ou Trithème, nous n'en savons rien. Il fait ensuite référence à l'armure comme à un portail - le mot est bien souligné - qui peut être utilisé soit pour "appeler" soit pour "passer sans avoir besoin de mourir", et à des prières pour donner de "la force pour supporter l'épreuve". En d'autres mots, il croyait que s'il se trouvait dans l'armure au moment où la foudre frappait, il passerait sans problème dans l'autre monde, exactement comme le corps ressuscité, selon les Ecritures, montera au ciel le jour du Jugement dernier.
Commenter  J’apprécie          150
Boys, I had learned from somewhere, were supposed to think their mothers were beautiful, but I suspected mine was not. She looked older and thinner than most of the mothers at my school, and worried about everything, especially me.
Commenter  J’apprécie          80
- Vous me croyez folle, dis-je tristement.
- Non, pas folle, mais vous venez de subir une épreuve...
- Ce qui est une façon polie de dire la même chose.
Commenter  J’apprécie          70
Puis une lueur apparut dans le noir, et se dirigea vers lui entre les arbres en vacillant. Il faillit appeler au secours mais - bien que n'étant pas un autochtone et ignorant tout de la réputation du manoir - quelque chose dans cette approche silencieuse et résolue le déconcertait. Quand la lueur se rapprocha encore, il distingua une silhouette humaine, sans pouvoir dire si c'était un homme ou une femme, avec une lanterne à la main. Une nouvelle fois, il était sur le point d'appeler, quand il vit que la silhouette était recouverte, non pas d'un pardessus, mais d'une robe de moine, avec le capuchon sur la tête. Et voilà qu'il prit peur pour son âme, et il se serait volontiers enfui dans la forêt obscure, mais ses jambes refusaient de le porter. La silhouette passa à moins d'un mètre de lui en faisant craquer les brindilles ; elle était grande, raconta-t-il, trop grande pour être celle d'un mortel, et quand elle passa devant lui, il aperçut une chair d'une blancheur mortelle sous la capuche, à moins que ce ne fussent des os.
Commenter  J’apprécie          20
- Comment sais-tu, demandais-je, qu'ils sont en sécurité au paradis ? Je veux dire, est-ce qu'il y a vraiment un paradis ? Parce que la Bible nous le dit ?
- Eh bien oui, mademoiselle, pour cela bien sûr, et aussi... parce que eux me le disent.
- Mais comment peuvent-ils te le dire ? Leurs fantômes te parlent ?
- Pas leurs fantômes, mademoiselle, leurs esprits. A travers Mme Chivers - elle est ce qu'on appelle un médium. Sais-tu ce que c'est ?
PREMIÈRE PARTIE - récit de Constance Langton
Commenter  J’apprécie          10
Bien tranquille au coin du feu chez mon oncle, je m'étais imaginée en héroïne de l'expédition, guidée par l'appel de mon sang jusqu'à l'indice crucial qui avait échappé à tous les hommes qui avaient fouillé le manoir, la maillon manquant qui me mènerait à Nell.
SIXIÈME PARTIE - suite du récit de Constace Langton
Commenter  J’apprécie          10
Toutes les religions, pour autant que je le sache, promettant une forme de vie dans l'au-delà, que ce soit le paradis chrétien ou mahométan, le cycle éternel de retour proposé par les différentes religions de l'Inde ou de l'Extrême-Orient, ou l'état de purgatoire du chamanisme. Chaque race possède son propre dieu et des rivières de sang ont été déversées pour prouver quel dieu est le vrai ; mais il est possible qu'elles se trompent toutes - ou bien que ces croyances aient une origine commune.
Commenter  J’apprécie          00
La façon dont John Harwood joue avec les conventions du thriller Victorien est une véritable source de délices : the Washington Post
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Changer l'eau des fleurs de Valérie Perrin

Quelle est l'année de naissance de Valérie Perrin, l'auteur de "Changer l'eau des fleurs" ?

1937
1947
1957
1967

12 questions
170 lecteurs ont répondu
Thème : Changer l'eau des fleurs de Valérie PerrinCréer un quiz sur cet auteur