AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.11 /5 (sur 138 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Clapham, Londres , 1934
Mort(e) le : 02/08/2012
Biographie :

Sir John Keegan, né en 1934, est un historien militaire et journaliste britannique. Il a publié de très nombreux ouvrages sur les conflits militaires du 14e au 21e siècles dans les domaines aussi variés que la guerre terrestre, maritime, aérienne ou du renseignement mais aussi sur la psychologie des conflits. Ses travaux sur les batailles ont fortement marqué l'histoire militaire.

Il a été maitre de conférence de 1960 à 1986 à l'Académie royale militaire de Sandhurst et professeur invité à l'université de Princeton. A partir de 1986, il devient correspondant de guerre du Daily Telegraph et en 1998 participa au Reith Lectures sur la BBC.

Il fut fait officier de l'Ordre de l'Empire britannique en 1991 puis chevalier en 2000 par la reine Elizabeth II.

Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de John Keegan   (15)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (54) Voir plus Ajouter une citation
Hulot   09 novembre 2020
La Première Guerre Mondiale de John Keegan
Des l'ordre de mobilisation connu, on entendait des hommes se parler d'une étrange manière :

" Tu es de quel jour ? et avant que l'autre ait pu répondre " Moi je suis du premier" ( sous entendu : " Essaie de faire mieux").

" Je suis du neuvième " ( " Pas de pot, tu vas tout rater, ce sera déjà fini").

" Moi, je suis du troisième donc je n'aurai pas à attendre trop longtemps."

" Moi, je suis du onzième" ( " Tu n'iras jamais jusqu'à Berlin, toi, tu arriveras trop tard").
Commenter  J’apprécie          230
Hulot   15 novembre 2020
La Première Guerre Mondiale de John Keegan
Douglas Haig, commandant en chef des armées anglaises, est un adepte des pratiques spirituelles et de la religion fondamentaliste.



Jeune officier, il assista à des séances au cours desquelles un medium le mettait en contact avec Napoléon.



Devenu commandant en chef, un aumonier presbytérien le conforte dans sa certitude d'être en relation directe avec Dieu et d'avoir un rôle majeur à jouer sur le plan divin pour le monde.



Par compte, il ne montre aucun souci pour la souffrance humaine.
Commenter  J’apprécie          222
Hulot   17 novembre 2020
La Première Guerre Mondiale de John Keegan
Tout ce que ce siècle, a connu de pire, comme les famines organisées à l'encontre des " ennemis du peuple", l'extermination raciale, la persécution des intellectuels et la haine idéologique de la culture, le massacre de minorités ethniques, la destruction de parlements et le règne de commissaires du peuple, de gauleiters et de chefs de guerre sur des millions de personnes privées de parole, tout cela provient du chaos engendré par la Grande Guerre.
Commenter  J’apprécie          190
Hulot   15 novembre 2020
La Première Guerre Mondiale de John Keegan
De tous les cotés venaient des plaintes d'hommes blessés, des gémissements faibles, longs et sanglotants de mourants et des cris déchirants. Nous réalisâmes avec horreur que des dizaines d'hommes sérieusement blessés avaient rampé jusqu'aux cratères d'obus pour s'abriter, et que l'eau montant à présent autour deux et incapables de se mouvoir, ils étaient en train de se noyer lentement.



Nous ne pouvions rien faire pour les aider. Certains de mes hommes pleuraient doucement à mes côtés.



Témoignage du lieutenant Vaughan
Commenter  J’apprécie          170
Hulot   11 novembre 2020
La Première Guerre Mondiale de John Keegan
Au cimetière de Langemarck, reposent les corps de 25 000 soldats-étudiants, ces jeunes étudiants et lycéens tel Ernst Jünger qui se sont massivement portés volontaires.



Les sculptures représentant une mère et un père pleurant la mort de leur fils symbolisent les dizaines de milliers de bourgeois allemands à qui le massacre des Innocents à Ypres, fit perdre l'illusion d'une guerre courte, glorieuse et économe en vies humaines.
Commenter  J’apprécie          170
Hulot   16 novembre 2020
La Première Guerre Mondiale de John Keegan
Pour le seul mois de juin 1918, l'épidémie de " grippe espagnole " terrasse près d'un demi-million de soldats allemands dont la résistance , entamée par les carences alimentaires, est bien moindre que celle des troupes alliées mieux nourries.
Commenter  J’apprécie          172
Hulot   11 novembre 2020
La Première Guerre Mondiale de John Keegan
Il est accepté partout que la nouvelle puissance de feu entraîne des taux de pertes élevés.



Mais les milieux militaires estiment que la détermination à accepter ces pertes est la clé de la victoire.
Commenter  J’apprécie          140
Hulot   16 novembre 2020
La Première Guerre Mondiale de John Keegan
Près de trois semaines de bombardement, au court desquelles trois millions et demi d'obus ont été tirés, ont précédé l'attaque.



Les tunneliers ont creusé dix-neuf galeries de mines, remplies de 500 000 kilos d'explosifs. Peu avant l'aube de 7 juin 1917, les mines explosent :



le bruit assourdissant est entendu jusqu'en Angleterre.
Commenter  J’apprécie          132
andreas50   24 juin 2020
La Première Guerre Mondiale de John Keegan
Les personnalités contrastent. Joffre et Lanrezac, hommes grands et massifs dans leurs uniformes bleus à boutons dorés, ressemblent à des chefs de gare ; le rusé Wilson et l'irascible French, avec leurs culottes en whipcord et leurs bottes d'équitation rutilantes, semblent sortis d'une scène de chasse à courre.Les Français sont également déroutés par le fait que le commandant du BEF soit maréchal : dans l'armée française, ce titre n'est pas un grade mais une « dignité d'Etat » accordée aux grands vainqueurs. Les soldats républicains, dont le plus haut grade est général, regardent avec méfiance un supérieur en titre dont les succès ont été remportés contre des fermiers sud-africains.
Commenter  J’apprécie          120
andreas50   21 août 2021
La Deuxième Guerre mondiale de John Keegan
La victoire du Japon fut complète et l'humiliation des États-Unis sans précédent dans l'histoire. Yamamoto, le héros de cette bataille épique, fut proclamé le Nelson japonais.

Cependant, Pearl Harbor n'était pas Trafalgar. Les pilotes japonais qui regagnèrent leurs bâtiments, déploraient de n'avoir trouvé aucun porte-avions américain ancré à Pearl Harbor.
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Prix Nobel ou pas ?

Alexandre Soljenitsyne, prix Nobel ?

Oui
Non

14 questions
77 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , prix nobel de littérature , culture littéraireCréer un quiz sur cet auteur

.. ..