AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.81/5 (sur 163 notes)

Nationalité : Irlande
Né(e) à : Knockanroe, Comté de Leitrim , le 12/11/1934
Mort(e) à : Dublin , le 30/03/2006
Biographie :

John McGahern est un écrivain irlandais.

Les romans et nouvelles de John McGahern sont peuplés de personnages désenchantés par le nationalisme irlandais après l'indépendance de l'île. Leur amertume n'a d'égal que la sensation d'étouffement qu'ils expriment à travers la prose soignée de l'auteur. Le romancier apporte ainsi une large contribution au révisionnisme culturel irlandais et à la littérature irlandaise.

En 1990, John McGahern a reçu le prix littéraire Irish Times-Aer Lingus de la fiction pour son roman "Amongst Women" ("Entre toutes les femmes"). Il a longtemps été considéré comme le maître contemporain de la nouvelle. La publication de "The Collected Stories" lui valu le qualificatif de prose leader en Irlande.

John McGahern est l'auteur des romans, "L'Obscur", "La Caserne", "Le Pornographe", "Journée d'adieu", "Entre toutes les femmes" et "Pour qu'ils soient face au soleil levant" , et des recueils de nouvelles : "Lignes de fond", "Haute terre" et "Les huîtres de Tchekhov".

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de John McGahern   (22)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Avec Le cœur qui tourne, roman qui lui a valu de remporter le Guardian First Book Award et figurer dans la sélection du Man Booker Prize en 2013, Donal Ryan s’est imposé comme un véritable phénomène littéraire comparé à William Faulkner ou John McGahern. Une année dans la vie de Johnsey Cunliffe, qui paraît aux éditions Albin Michel, est le récit bouleversant, douloureux mais non dénué d’humour, de la vie d’un jeune paysan naïf et solitaire. Une formidable critique de la société moderne et ses dérives unanimement louée par la presse et les plus grands écrivains irlandais. Cet événement a eu lieu au Centre Culturel Irlandais le 19 janvier 2017.

+ Lire la suite

Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
Les mensonges ont des jambes, pas la vérité......
Commenter  J’apprécie          489
Les joies et les peines des années de formation semblent n'avoir d'autre fin que de mener à la prêtrise — unique voie de promotion sociale et, surtout, accomplissement d'une promesse faite à la mère. Mais ce cheminement rigoureusement balisé reste exposé aux dérives et aux ruptures ; la lecture ouvrira des voies insoupçonnées, révèlera des horizons de liberté : « pourquoi n'adopter qu'une seule vie — être prêtre, soldat, professeur, docteur, aviateur —, alors qu'un écrivain est capable de créer avec beaucoup de force tous ces personnages ? » (p. 263).
Commenter  J’apprécie          430
Les gens agissent bizarrement dés qu'il est question d'argent. C'est une chose qui va plus loin que le bon sens ou la raison.
Commenter  J’apprécie          423
-Cette fois, il va peut-être tomber sur une partenaire à sa dimension dit Ruttledge. On ne sait jamais. Il doit bien y avoir aussi des êtres ignobles du côté féminin.
p.200
Commenter  J’apprécie          370
John McGahern
J'ai dit que l'écriture était une souffrance, mais c'est aussi la forme la plus intense de la vie. N'importe quelle vie serait petite sans la littérature.
Commenter  J’apprécie          292
Il n’a pas grand usage d’argent. C’est seulement le fait d’en posséder qui lui procure du plaisir.
Commenter  J’apprécie          280
Tout bien pesé, le seul tort de Frank Nolan avait été de se montrer trop honnête et trop franc. Chaque qualité étant en soi suffisamment dangereuse, l'addition des deux était la recette parfaite du désastre.
Commenter  J’apprécie          270
La sensation, semblable à une rivière souterraine, qu'un jour viendrait où le souvenir de ces journées serait celui de temps heureux.
Commenter  J’apprécie          180
«  Au bout de tant d’années , il venait de perdre son meilleur ami, mais en un sens il avait toujours méprisé l’amitié ; la famille , voilà ce qui importait , et plus particulièrement cette version agrandie de lui- même qu’était « sa » famille ; et pendant qu’il restait là assis dans cette même fureur calculatrice , il vit un par un chaque membre de cette famille s’échapper graduellement hors de son atteinte . Oui , ils finiraient tous par s’en aller » …
Commenter  J’apprécie          134
«  Elle semblait prête à endurer pour ainsi dire n’importe quoi pour l’apaiser , pour endormir son irritation , pour endiguer toute son exaspération en l’accueillant au fond d’elle - même.
Généralement cela ne faisait que redoubler sa fureur.
Il paraissait maintenant bien décidé à accentuer sa pression pour voir jusqu’où il pourrait aller, et de son côté elle était disposée à céder dans tous les domaines pour le calmer . »
Commenter  J’apprécie          110

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de John McGahern (202)Voir plus

Quiz Voir plus

Un logogriphe

Si on lui ôte la queue, il est nu. Si on lui ôte le cœur, et qu'on coiffe son 2ème pied, il est habillé. Si on lui ôte la tête, il est caché. Quel corps cherche-t-on?

verbe
verdeur
verglas
vérité
verre
verset
vertige
vertu

1 questions
21 lecteurs ont répondu
Thèmes : énigmesCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..