AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.76 /5 (sur 36 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Baltimore , le 21/02/1921
Mort(e) à : Lewinston , le 24/11/2002
Biographie :

John Rawls, né le 21 février 1921 à Baltimore et décédé le 24 novembre 2002 à Lewiston, est un philosophe libéral américain.

Il fut professeur dans les universités de Princeton, Oxford, Cornell et Harvard jusqu'en 1995 et est l'un des philosophes politiques les plus étudiés du XXe siècle. Son œuvre majeure, qui parut sous le titre A Theory of Justice (Théorie de la justice) en 1971 et à laquelle il travaillait depuis les années 1960, le rendit célèbre.

Lorsque Rawls élabore sa théorie, la légitimité des États-Unis est remise en cause, la Guerre du Viêt Nam sévit et la lutte pour les Droits civiques bat son plein. C'est donc dans un moment de doute que sa théorie de la justice voit le jour. Étant largement commentée et critiquée et cela surtout dans le monde anglo-saxon, on peut considérer ce livre comme l'un des plus importants texte de philosophie politique de notre temps. L'œuvre de Rawls est axée sur les notions d'éthique, de justice et de libéralisme.
Il publia également en 2002 "La Justice comme équité. Une reformulation de Théorie de la Justice".
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (79) Voir plus Ajouter une citation
Sotek   03 juin 2013
Théorie de la justice de John Rawls
[...] la justice interdit que la perte de liberté de certains puisse être justifiée par l'obtention, par d'autres, d'un plus grand bien.
Commenter  J’apprécie          120
John Rawls
Cer45Rt   11 septembre 2018
John Rawls
La justice est la première vertu des institutions sociales comme la vérité est celle des systèmes de pensée. Si élégante ou économique que soit une théorie, elle doit être rejetée ou révisée si elle n'est pas vraie, de même, si efficaces et bien organisées que soient des institutions et des lois, elle doivent être réformées ou abolies si elles sont injustes.
Commenter  J’apprécie          105
Sotek   03 juin 2013
Théorie de la justice de John Rawls
[...] Dans une société juste, les libertés de base sont considérées comme irréversible et les droits garantis par la justice ne sont pas sujets à des marchandages politiques ni aux calculs d'intérêts sociaux
Commenter  J’apprécie          90
peloignon   19 novembre 2012
La justice comme équité : Une reformulation de Théorie de la justice de John Rawls
Nous concevons la philosophie politique comme utopique de manière réaliste, c'est-à-dire comme une entreprise d'exploration des limites des possibilités politiques pratiques.(21)
Commenter  J’apprécie          80
Enroute   23 mars 2020
Théorie de la justice de John Rawls
Une des raisons de cette procédure est que l’envie tend à détériorer la situation de chacun. En ce sens, elle est collectivement désavantageuse. Supposer son absence rient à supposer que, dans le choix des principes, les hommes pensent seulement à leur propre projet de vie qui se suffit à lui-même. Ils ont un sens solide de leur propre valeur si bien qu’ils n’ont aucun désir de renoncer à l’un de leurs objectifs dans l’espoir que les autres en aient par là même moins de possibilités pour réaliser les leurs. J’élaborerai une conception de la justice sur cette base pour en voir les conséquences. Ensuite, j’essaierai de monter que, lorsque les principes choisis sont mis en pratique, ils conduisent à de systèmes sociaux dans lesquels il est peu probable que l'envie ou d’autres sentiments destructeurs soient forts. La conception de la justice élimine les conditions qui donnent naissance à des attitudes perturbatrices. C’est pourquoi elle est stable en elle-même.
Commenter  J’apprécie          10
Enroute   23 mars 2020
Théorie de la justice de John Rawls
Je pose ensuite que les partenaires [du voile d'ignorance] ignorent certaines types de faits particuliers. Tout d’abord, personne ne connaît sa place dans la société, sa position de classe ou son statut social ; personne ne connaît non plus ce qui lui échoit ans la répartition des atouts naturels et des capacités, c’est-à-dire son intelligence et sa force, et ainsi de suite. Chacun ignore sa propre conception du bien, les particularités de son projet rationnel de vie, ou même les traits particuliers de sa psychologie comme son aversion pour le risque ou sa propension à l’optimisme ou au pessimisme. En outre, je pose que les partenaires ne connaissent pas ce qui constitue le contexte particulier de leur propre société. C’est-à-dire qu’ils ignorent sa situation économique ou politique, ainsi que le niveau de civilisation et de culture qu’elle a pu atteindre. Les personnes dans la position originelle n’ont pas d’information qui leur permette de savoir à quelle génération elles appartiennent. Ces restrictions assez larges de l’information sont justifiées en partir par le fait que les questions de justice sociale se posent entre les générations autant que dans leur cadre, ainsi, par exemple, la question du juste taux d’épargne et celle de la préservation des ressources naturelles et de l’environnement. Il y a aussi, en théorie du moins, la question d’une politique génétique raisonnable Dans ces cas-là aussi, afin de mener à bien l’idée de la position originelle, les partenaires doivent ignorer les contingences qui les mettent en conflit. En choisissant des principes, ils doivent être prêts à vivre avec leurs conséquences, quelle que soit la génération à laquelle ils appartiennent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Enroute   23 mars 2020
Théorie de la justice de John Rawls
Nous devons, d’une façon ou d’une autre, invalider les effets des contingences particulières qui opposent les hommes les uns aux autres et leur inspirent la tentation d’utiliser les circonstances sociales et naturelles à leur avantage personnel. C’est pourquoi je pose que les partenaires sont situées derrière un voile d’ignorance. Ils ne savent pas comment les différentes possibilités affecteront leur propre cas particulier et ils sont obligés de juger les principes sur la seule base de considérations générales.
Commenter  J’apprécie          10
Enroute   23 mars 2020
Théorie de la justice de John Rawls
Malheureusement, de sérieuses difficultés sur le plan philosophique semblent barrer la route à une étude satisfaisante de ces questions. Je n’essaierai pas de les traiter ici.
Commenter  J’apprécie          20
Enroute   23 mars 2020
Théorie de la justice de John Rawls
… nous devons nous rappeler que les partenaires, dans la position originelle, sont des individus définis d’une manière théorique. Les raisons de leur consentement sont constitués par la description de la situation contractuelle et par leur préférence pour les biens premiers. Ainsi, dire que les principes de la justice seraient adoptés revient à dire comment les personnes se décideraient sous l’influence des facteurs décrits par notre étude.
Commenter  J’apprécie          10
Enroute   23 mars 2020
Théorie de la justice de John Rawls
… il est clair qu’une argumentation à partir de telles prémisses [de la position originelle] peut être entièrement déductive, comme dans le cas des théories politiques et économiques. Nous devrions tendre vers une sorte de géométrie morale, avec toute la rigueur connotée par cette expression. Malheureusement, le raisonnement que je présenterai restera bien en deça de cet idéal, dans la mesure où il est largement intuitif.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Voyage d'hiver... Schubert et compagnie

Entrons dans la musique : En quelle année Franz Schubert a-t-il composé le Voyage d'hiver?

1797
1827
1857
1887

7 questions
10 lecteurs ont répondu
Thèmes : musique romantique , essai , romanCréer un quiz sur cet auteur

.. ..