AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.57 /5 (sur 157 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Pasadena, Californie , le 25/02/1942
Biographie :

John Saul est un écrivain.

Il a grandi à Whittier, dans la banlieue sud de Los Angeles, en Californie, et est diplômé de Whittier High School en 1959. Il fréquente ensuite divers établissements universitaires, au gré de ses intérêts pour l'anthropologie, le droit et l'art dramatique.

Pendant quinze ans, il occupe différents emplois, puis décide ensuite de devenir écrivain.

Avant sa carrière d'auteur de thriller à succès, il publie sous divers pseudonymes une dizaine de livres.

En 1976, Dell Publishing a pris contact avec lui et lui a demandé s'il serait intéressé par l'écriture d'un thriller psychologique. Le roman, Que souffrent les enfants (Suffer the Children, 1977) est apparu sur les listes de best-seller aux États-Unis et a même arrivé en première position au Canada.

Il signe ensuite plusieurs romans d'horreur avant de se tourner vers le thriller policier. En plus de ses romans, il écrit des pièces de théâtre.

Ouvertement gay, il vit avec son conjoint qui a collaboré à plusieurs de ses romans.

son site:
http://www.johnsaul.com/
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (58) Voir plus Ajouter une citation
Siabelle   25 janvier 2016
Hantises de John Saul
- Reviens donc te coucher, et oublie tout ça. Tout le monde fait des rêves bizarres qui ne signifient rien. Et puis, connaissant tes sentiments à l'égard de ta mère, je m'étonne presque que tu n'aies pas ce genre de cauchemar toutes les nuits.

Kevin se força à sourire, mais le coeur n'y était pas.

- En fait, c'est ce qui m'arrivait quand j'étais gosse. Je me réveillais souvent en pleine nuit à cause de ce même cauchemar. Au pensionnat, ils ont fini par m'isoler pour dormir. La camarade qui partageait ma chambre auparavant se plaignait d'être réveillé toutes les nuits par les cris que je poussais dans mon sommeil. Mais je n'avais plus fait ce rêve depuis lâge de seize ou dix-sept ans... Je pensais que c'était fini.
Commenter  J’apprécie          184
Siabelle   25 mars 2016
Créature de John Saul
Le stade expérimental est dépassé depuis longtemps. Et il ne s'agit pas d'un médicament. Seulement d'une association de vitamines, destinées à permettre au corps d'atteindre son plein développement. Les vitamines jouent le rôle de déclencheur, elles libèrent des hormones déjà présentes dans l'organisme du sujet mais encore non opérationnelles. (Comme Blake semblait réticent, il poursuivit : ) Crois-tu vraiment que j'aurais autorisé Ames à prescrire à Robb des substances sur lesquelles j'aurais eu des doutes ? Mon fils n'est pas un cobaye, que diable !
Commenter  J’apprécie          150
Siabelle   27 janvier 2016
Hantises de John Saul
- Je vous montrerai tout promit-il. Vous verrez, c'est génial ! Les marais, les étangs, et la plage... Mais il faudra faire attention : il y a plein de serpents et de bestioles...

- Des serpents ? répeta Julie d'une voix qui chevrotait un peu. Venimeux ?

Toby acquiesça avec gravité.

- Ouais. Des mocassins d'eau, des crotales et plein d'autres encore... Mais si vous êtes prudents, ils ne vous mordront pas.

- Peut-être... peut-être qu'il serait plus sage de rentrer, dit Julie nerveusement.

- Tu as peur ? se moqua aussitôt Jeff.

Julie foudroya son frère du regard.

- Et pourquoi pas ? Si tu avais un peu plus de jugeote, tu aurais peur, toi aussi !

- Toby vient ici tout le temps, contra le garçon en se retournant vers son nouvel ami. Et il ne t'es jamais rien arrivé ?

Toby secoua vigoureusement la tête.

- Suffit de faire attention ! Mon père dit que les serpents ont beaucoup plus peur de nous que nous d'eux !
Commenter  J’apprécie          142
Siabelle   12 février 2016
Hantises de John Saul
Une heure plus tard, Marguerite était de retour dans la salle de bal. Elle avait revêtu l'une des robes préférées de sa mère, et à son cou le triple collier de jais brillait de mille feux.

Tout en chantonnant doucement, elle se courba en une gracieuse révérence devant son cavalier.

- Je danse très bien, c'est vrai murmura-t-elle en se laissant guider par les bras invisibles de son partenaire. Mais pas aussi bien que ma fille. un jour, elle deviendra danseuse étoile.

Elle esquissa un sourire rêveur, et son regard se fit lointain.

- J'y veillerai... Oui, un jour Marguerite sera danseuse étoile...
Commenter  J’apprécie          140
Siabelle   06 février 2016
Hantises de John Saul
- Un serpent ! s'écria Toby. Un crotale énorme qui veut tuer Jeff, près

du garage ! Vite, M'sieur Devereaux ! Vite !

Plantant là le garçon terrifié, Kevin se précipita vers le garage où il saisit sans ralentir une vieille pelle rouillée appuyée contre le mur. Deux secondes plus tard il trouva son fils pétrifié par la peur, le visage d'une pâleur impressionnante.

- Ça va aller, dit Kevin d'une voix rassurante. Je suis ici, maintenant. Surtout ne bouge pas, Jeff, d'accord ?

Mais le gamin était incapable de répondre.
Commenter  J’apprécie          140
Siabelle   10 février 2016
Hantises de John Saul
- Ne t'en fais pas, ils vont bien. Les tempêtes sont monnaie courante dans la région. Attends un peu que la saison des Cyclones arrive ! Là, c'est vraiment impressionnant !

Tammy-Jo Aaronson semblait pourtant assez peu rassurée.

- Si ça empire, nous allons finir par être englouties !

Elle jeta un regard nerveux vers les ombres qui baignaient la majeure partie du salon.

- J'aimerais que la lumière revienne. Je déteste ce genre de situation.

Les deux autres adolescentes pouffèrent de rire.

- Tu as peur que miss Helena vienne te chercher ? lança Allison Carter d'une voix moqueuse.

- Pourquoi dis-tu cela ? fit immédiatement Julie.

Allison eut un sourire malicieux.

- Tout le monde est au courant de la légende des Devereaux. Leurs fantômes reviennent toujours, et il paraît que c'est encore pire durant les tempêtes. Ils sortent du cimetière et se mettent à rôder dans la maison.
Commenter  J’apprécie          130
Siabelle   23 mars 2016
Créature de John Saul
En effectuant ces démarches, elle n'avait cherché qu'à gagner du temps et différé le moment où il lui faudrait s'occuper sérieusement des cadavres de souris qu'elle avait fourrés dans son freezer - l'un banal, l'autre difforme et d'une taille dépas-sant nettement la normale.

Elle était conscience d'avoir tenté se boucher les yeux, de se persuader que les souris n'avaient aucun rapport avec le centre sportif. Et pourtant, chaque fois qu'elle y pensait, elle ne pouvait s'empêcher d'évoquer les joueurs de l'équipe de football du lycée de Silverdale. Tous immenses et

incroyablement baraqués. Mais c'était impensable.

Jamais TarrenTech n'aurait autorisé ses chercheurs à faire des expérimentations sur des cobayes humains, encore moins sur les enfants de ses collaborateurs. D'ailleurs, le propre fils de Jerry et Elaine Harris ne faisait-il pas partie de l'équipe de football ? Et c'était un sacré gaillard. Beaucoup plus grand que ses parents.
Commenter  J’apprécie          1212
Siabelle   05 février 2016
Hantises de John Saul
- Que s'est-il passé ? demanda Julie.

Kerry la fixait d'un regard anxieux.

- C'est de ma faute. J'aurais dû te prévenir. De temps en temps, il y a des vagues beaucoup plus fortes que les autres qui se forment. Tout est calme, et puis un rouleau énorme te tombe dessus, et si tu n'es pas prête, il t'assomme à moitié. Ça va maintenant ?

Julie n'hésita qu'une seconde.

- Je pense que oui, dit-elle en réussissant à sourire faiblement. Mais pendant une seconde, j'ai bien cru que c'en était fini de Julie Devereaux ! Si tu ne m'avais pas attrapée, Kerry...

Elle se tut. Le simple souvenir de ce qui venait de se passer la fit frissonner, puis elle comprit qu'elle tremblait de froid malgré la chaleur de l'après-midi.
Commenter  J’apprécie          110
Siabelle   11 février 2016
Hantises de John Saul
Elle poussa un cri de surprise, et Kerry fit aussitôt demi-tour.

- Que se passe-t-il ?

- Je ne sais pas, répondit Julie. Quelque chose m'a bousculée sous l'eau. Un poisson, peut-être ?

- Une tortue, plutôt ! lança le garçon. Elles viennent pour brouter les algues, ou pour pondre sur la plage. Si une autre te cogne, essaye de l'attraper !

- Tu es cinglé ! Si elle me mord ?

Kerry partit d'un grand éclat de rire.

- Les tortues ne mordent pas ! Elles tentent juste de s'éloigner et si tu les soulèves hors de l'eau elles continuent à agiter leurs pattes ! C'est marrant à voir.

Mais Julie se méfiait toujours.

- Je te préviens, si c'est encore une de tes blagues...

Le léger choc se répéta contre sa jambe. Sans réfléchir, elle plongea les mains et toucha ce qui venait de la percuter mollement.

Ses doigts se refermèrent sur quelque chose d'assez mou. Elle fronça les sourcils en essayant de tirer la chose vers le haut.
Commenter  J’apprécie          108
ange77   26 janvier 2016
Hantises de John Saul
Le silence s'étira douloureusement.

- Ainsi vous êtes celle qu'a épousé mon fils, grinçant enfin Hélèna, les yeux étrécis et les narines palpitantes. Eh bien ! Je suppose qu'on ne peut plus rien y faire, n'est-ce pas ?
Commenter  J’apprécie          112
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
32 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur
.. ..