AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.27 /5 (sur 13 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Le Mans , le 12/09/1938
Mort(e) à : Basson , le 13/09/2000
Biographie :

Poète. - Professeur. - Directeur de la Maison des jeunes et de la culture à Ballon, Sarthe (en 1980). - Animateur de poésie en milieu scolaire et dans les bibliothèques municipales (en 1989).
Ses recueils ont été illustrés par Jacqueline Duhême, Claire Nadaud, Bruno Heitz, ou encore Roger Blaquière.
Il a obtenu en 1997 le Prix de Poésie Jeunesse du Ministère de la Jeunesse et des Sports pour son recueil L'Enfant partagé.

Il a donné son nom au Prix Joël Sadeler, qui récompense chaque année depuis 2001 un recueil de poésie destiné à la jeunesse

Source : Wikipédia et Catalogue de la BNF
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

"Notre maison" de Joël Sadeler.


Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Joël Sadeler
sagesse66   12 avril 2020
Joël Sadeler
Il suffit de poser les mots

Bord à bord

En suivant le fil à plomb

De l'inspiration

Et le mur de la poésie se construit

Enjambement de briques

Ciment symétrique

La truelle rattrape

La rime qui dérape

Lisse l'adverbe rebelle

Et l'épithète qui fait la belle

Le poète est un maçon

Qui du mot fait une maison

Ouverte dans tous les sens

Et à tous les visiteurs du bonheur...
Commenter  J’apprécie          402
sagesse66   27 avril 2020
L'école des poètes de Joël Sadeler
Tu me grondes parce que j'ai les doigts de toutes les couleurs

Noir-polar

Ou jaune-sable des squares

Parfois blanc-banquise

Ou rouge-révolution

Et même bleu-contusion

Tu me grondes et tu te trompes,

Mes doigts je les ai trempés dans l'amitié

Des mains des enfants du quartier

Des enfants du monde entier
Commenter  J’apprécie          273
Joël Sadeler
coco4649   31 août 2017
Joël Sadeler
 Tu me grondes





parce que j’ai les doigts

de toutes les couleurs

noir-polar

ou jaune-sable des squares

parfois blanc-banquise

ou rouge-révolution

et même bleu-contusion

Tu me grondes

et tu te trompes

mes doigts je les ai trempés

dans l’amitié

des mains

des enfants

du quartier



des enfants

du monde entier

Commenter  J’apprécie          220
Joël Sadeler
sabine59   10 décembre 2018
Joël Sadeler


Dans le ciel défile

le peloton des nuages

maillots gris

maillots blancs

maillots noirs

soudain l'échappée du soleil

maillot jaune

Commenter  J’apprécie          222
manU17   19 mars 2014
L'école des poètes de Joël Sadeler
L'institutrice



Ma plus tendre enfance. Un de mes tout premiers souvenirs, celui qui s'attache à mon institutrice.



J'avais quatre ans. Elle était merveilleusement belle. J'en étais follement amoureux.



C'est mon père qui l'a épousée.







Jean l'Anselme.



Commenter  J’apprécie          140
manU17   04 mars 2014
L'école des poètes de Joël Sadeler
EXPLIQUE-MOI...



Aux maîtres à penser

ne préfères-tu pas les maîtresses à

rêver ?



Jean Lor
Commenter  J’apprécie          131
Lali   28 novembre 2012
L'école des poètes de Joël Sadeler
Je caresse la mappemonde



Je caresse la mappemonde

Jusqu’à ce que sous mes longs doigts

Naissent des montagnes, des bois,

Et je me mouille en eau profonde

Des fleuves, et je fonce avec eux

Vers l’océan vertigineux

Débordant de partout mes yeux

Dans la fougue d’un autre monde.



(Jules Supervielle)
Commenter  J’apprécie          60
Lali   28 novembre 2012
L'école des poètes de Joël Sadeler
La poésie de juin



Je n’oublierai jamais la poésie de juin

sous les hauts tilleuls de l’école



Les moustaches du chat

sur l’hémistiche de Char



Le vent qui décoiffait la rime

se perdant sur le toit



Au-dessus de la haie des lauriers-palmes

le clocher de l’église attentif à nos âmes.



Et le cadran solaire

corrigeant les fautes de temps



Je n’oublierai jamais la poésie de juin

la poésie sous les tilleuls

ce n’était pas de la tisane…
Commenter  J’apprécie          50
Lali   28 novembre 2012
L'école des poètes de Joël Sadeler
La bouteille d’encre



D’une bouteille d’encre,

On peut tout retirer :

Le navire avec l’ancre,

La chèvre avec le pré,



La tour avec la reine,

La branche avec l’oiseau,

L’esclave avec la chaîne,

L’ours avec l’Esquimau,



D’une bouteille d’encre,

On peut tout retirer,

Si l’on n’est pas un cancre

Et qu’on sait dessiner.
Commenter  J’apprécie          50
coco4649   29 avril 2017
Le Cancre du cancer de Joël Sadeler
 

 

Je suis un vieux précoce

et sans force

À soixante ans barbe blanche

cheveux en bataille

maintenant clairsemés

qui se rabibochent

− solidarité capillaire −

sur mon crâne dénudé

doigts gelés

− mains et pieds

toujours fourrés −

L’heure du repas

arrive sans joie

je n’aime que

les rillettes du Mans

à la graisse de porc

à la grâce de Dieu

Mon équilibre est fragile

mes jambes en péril

et il me faut bâton de bois

pour faire quelques pas

Je suis un vieux précoce

et sans force

mais je n’en fais pas une maladie

pardi

je l’ai déjà en moi en ami

mon cancer favori

et il m’emmènera bien

en enfer ou en

paradis
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Merveilles à dire ou à chanter !

En sortant de l’école / nous avons rencontré / un grand chemin de fer / qui nous a emmenés / tout autour de la terre / dans un wagon doré… est un poème de Jacques Prévert qui a été chanté par :

Charles Trenet et les frères Jacques
Mireille et Jean Nohain
Yves Montand et Renan Luce
Gilbert Bécaud et Alain Souchon

10 questions
36 lecteurs ont répondu
Thèmes : poèmes , chanson , musiques et chansonsCréer un quiz sur cet auteur