AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.61/5 (sur 27 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Bénesse-Maremne , 1927
Mort(e) le : 7/04/1999
Biographie :

Docteur ès lettres, romancier, poète, auteur dramatique, critique d'art. directeur de recherche au CNRS, José Pierre était un écrivain surréaliste. Il a rencontré André Breton en 1952 et s'est intégré au Groupe surréaliste de Paris.Il a soutenu une thèse de doctorat, André Breton et la peinture (soutenue en 1979 et publiée en 1987),

Source : Catalogue de la BNF et Encyclopédia universalis
Ajouter des informations
Bibliographie de José Pierre   (62)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (8) Ajouter une citation
La grande huitre rouge qui s'ouvre
Dans les fonds froids du solstice
Lâche sur votre beau chemin
La perle noire d'un an nouveau
Commenter  J’apprécie          110
- C'est que la politique est folle, monsieur le Conseiller, ne le pensez-vous pas ?
- Elle est la folie des hommes comme l'amour est la folie des femmes.
Commenter  J’apprécie          70
Aimons-nous vivants.
(François Valéry)
Commenter  J’apprécie          50
Combien de temps cela avait-il duré ? Une minute à peine, mais d'une intensité telle que le moindre détail en est encore présent à ma mémoire.
Commenter  J’apprécie          30
La seule lumière venue d'Italie qu'accueillent sans réserve les surréalistes, c'est celle des tableaux de Giorgio de Chirico.
L'œuvre de celui-ci, telle qu'elle s'accomplit entre 1910 et 1917, aura une responsabilité déterminante sur l'apparition de la peinture surréaliste, responsabilité qu'elle partage seulement - comme se partage entre père et mère celle d'une naissance - avec l'activité elle aussi éphémère de Marcel Duchamp.
Aujourd'hui, les toiles qu'il peignit de vingt-deux à vingt-neuf ans demeurent aussi pleinement énigmatique qu'à l'heure de leur surgissement.
Commenter  J’apprécie          10
Je rencontrai son regard et, tandis que nos mains restaient pressées sur le robinet, je me jetai sur sa bouche comme on se jette à l'eau.
Commenter  J’apprécie          20
Il faut que tu vives et les souvenirs sont des mauvaises choses, ils nous étouffent, ils nous empêchent de vivre ...
Commenter  J’apprécie          20
Dans certains états de l'âme presque surnaturels, la profondeur de la vie se révèle tout entière dans le spectacle, si ordinaire qu'il soit, qu'on a sous les yeux.
Il en devient le symbole. Charles Baudelaire, Fusées (page 5)
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de José Pierre (69)Voir plus

¤¤

{* *}