AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.78 /5 (sur 76 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : La Ferté Bernard , le 25/11/1929
Mort(e) à : Perpignan , le 1/05/2014
Biographie :

Josette Alia est rédactrice en chef du Nouvel Observateur. Quand le soleil était chaud est son premier roman Josette Alia, de son vrai nom Josette David, naît le 25 novembre 1929 à La Ferté-Bernard dans la Sarthe. Germaniste, elle suit une formation de relations internationales qui l’amène à travailler aux affaires sarroises du ministère des Affaires étrangères. Mais après son mariage avec Raouf Benbrahem (juillet 1952), un pédiatre issu de la haute bourgeoisie tunisoise, la nationalité de son mari l’oblige à quitter son poste et à le suivre dans son pays.
A partir de 1965, elle collabore épisodiquement au Nouvel Observateur à travers une interview de Haouri Boumediene, quelques articles sur l’affaire Ben Barka ou un commentaire du débat Mendès-Debré (décembre 1965). Mais en décembre 1966, un papier sur la répression policière à l’Université lui vaut d’être assignée à résidence et menacée de deux ans de travaux forcés pour atteinte à la sécurité de l’Etat. L’intercession de Jean Daniel auprès de Bourguiba lui permet alors de quitter le pays.
Abandonnant biens et mari en Tunisie, elle se retrouve à Paris dépourvue de tout moyens financiers d’autant plus qu’Hubert Beuve-Méry et Jacques Fauvet refusent de l’aider. Jean Daniel l’accueille alors volontiers à la rédaction du Nouvel Observateur où elle prend définitivement le pseudonyme de Alia.
Elle est d’abord envoyée couvrir la campagne législative de Mendès France à Grenoble (janvier-mars 1967) dans le cadre de l’édition Rhône-Alpes que le Nouvel Observateur lance à cette occasion. De retour à Paris, elle repart vite pour l’Egypte couvrir la guerre des Six Jours (mai 1967). Elle s’impose alors comme le “grand reporter” du journal sur les questions du Proche-Orient, collaborant notamment avec le correspondant du Nouvel Observateur en Israël, Victor Cygielman. Entre deux reportages, elle continue toutefois à traiter de la vie politique comme l’illustre les portraits qu’elle trace de Chaban-Delmas (24 janvier 1968), de Jacques Duhamel (14 février 1968), d’Alain Savary (21 juillet 1969) ou de Michel Rocard (3 novembre 1969).
Mais à l’aube des années 1970, elle se tourne de plus en plus vers des questions de société comme l’inégalité salariale entre les sexes , “la sexualité des enfants ” Incontestablement la journaliste la plus polyvalente du journal et la plus appréciée de Jean Daniel, elle est, en novembre 1978, promue rédactrice en chef-adjoint sans pour le moins exercer de véritables fonctions de directi
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Josette Alia   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Vidéo de Josette Alia


Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Epictete   24 janvier 2014
Le pensionnat de Josette Alia
Serge n'avait pas rejoint sa classe. Il s' était enfermé dans le dortoir. Assis sur son lit, il relisait la lettre de sa mère. Pourquoi avait-il été incapable de dire à Madame Garnier toute la vérité ? Bien sûr, sa mère ne pouvait plus payer la pension. Mais le pire c'était que son père avait été arrêté. Des gendarmes Français - oui sa mère avait bien écrit Français - étaient venus le chercher à l'aube. Il n'était pas le seul, la rafle avait touché tout le quartier. Pourquoi ? On ne savait pas. Ils étaient des juifs étrangers, personne ne leur donnerait la moindre explication.
Commenter  J’apprécie          80
Epictete   24 janvier 2014
Le pensionnat de Josette Alia
Pourtant, pendant les récréations le ton montait parfois entre les professeurs qui battaient la semelle pour se réchauffer.

"En avoir bavé dans les tranchées comme on en a bavé ! Tout ça pour que ça recommence, grognait Monsieur Prévost. Qu'est-ce qu'on attend pour leur rentrer dedans, aux boches ? Gamelin traîne trop. L'offensive, l'offensive, il n'ya a que ça de vrai ! "

Commenter  J’apprécie          60
Levant   18 janvier 2014
Le pensionnat de Josette Alia
Il se pencha brusquement, saisit la main de Lucie avec délicatesse et la baisa comme un vrai gentleman. Puis il sortit, tout rouge. Lucie, interdite, ne put s'empêcher de sourire. Ils étaient parfois bizarres ces petits Parisiens. Mais tellement sympathiques. Elle avait bien fait de changer leur nom. Juifs ou pas juifs, qui irait vérifier ? Maintenant tout était en règle vis-à-vis des Allemands. Quel soulagement !
Commenter  J’apprécie          30
josette-costeux   26 janvier 2019
Le pensionnat de Josette Alia
Assez étonnée de trouver chez Marie ce mélange de candeur et de sens pratique -mais peut-être étaient-ils ainsi , ces enfants de la guerre que rien n'étonnait plus
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Savez-vous planter les choux ?

Quelle affirmation est fausse à propos de cette chanson ?

C'est une chanson populaire.
C'est la chanson thème du film 'La soupe aux choux'.
C'est une comptine enfantine française.

10 questions
95 lecteurs ont répondu
Thèmes : plantes , choux , humour , flore , chanson , Chansons enfantinesCréer un quiz sur cet auteur