AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.98 /5 (sur 31 notes)

Nationalité : Syrie
Né(e) à : Alep , 1983
Biographie :

Joude Jassouma est l’un des dix mille Syriens arrivés en France sur les quatre millions jetés sur les routes par la guerre.

Désormais étudiant à Rennes, il a dû passer la frontière turque à pied, en compagnie de sa femme et d’une petite fille de trois mois, puis traverser la mer Égée avec 40 personnes, dans un canot en plastique afin de se rendre en Grèce, à l’instar de tant d’autres réfugiés syriens.

Après un accueil inoubliable à Martigné-Ferchaud, un village de Bretagne, il vit désormais à côté de Rennes.

Dans un livre "Je viens d'Alep" (2017), il raconte son pays et son exil.


Ajouter des informations
Bibliographie de Joude Jassouma   (2)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
NightTeckLectures   31 juillet 2017
Je viens d'Alep : Itinéraire d'un réfugié ordinaire de Joude Jassouma
" C’était en avril 2015. Je marchais dans une petite rue, non loin de chez moi, à Ariha. Je regardais la montagne Al Arbine qui montait vers le ciel. Il faisait beau, les cerisiers étaient en fleur. À ma droite, quelques chalets, au loin, de grandes étendues plantées d’oliviers. Devant moi, un pont qu’il me faut emprunter pour rentrer à la maison enjambe l’autoroute.



J’étais heureux, marié depuis un an. Aya était enceinte. Quelques mois plus tôt, nous avions quitté notre ville, Alep, parce que, une fois de plus, notre immeuble avait été bombardé.



Nous nous étions réfugiés à Ariha, à 70 kilomètres à l’ouest, près d’Idlib. Nous étions bien installés dans un petit appartement. J’avais acheté un frigo, une télé, des fauteuils…



Je marchais donc tranquillement quand quelque chose au pied d’un pilier du pont attire mon attention. Il me semble que ce sont des bouts d’os. Intrigué, je descends pour en avoir le cœur net et me retrouve devant une main coupée. "
Commenter  J’apprécie          20
-Olivier-   12 avril 2017
Je viens d'Alep : Itinéraire d'un réfugié ordinaire de Joude Jassouma
Sur le trottoir, un grand chien efflanqué, galeux, au poil ras marron foncé, serre quelque chose dans sa gueule. Contrairement à ce que j'ai d'abord cru, ce n'est pas un rat, on dirait plutôt une sorte d'animal à poils longs que le chien ne lâche pas et secoue dans tous les sens.

Mais les poils sont des cheveux et l'animal est une tête. Une tête humaine !

"Ya Allah ! Oh Mon Dieu !" je hurle.

Le chien finit par lâcher la tête, les cheveux s'étalent sur le trottoir, le cou ruisselle de sang.

Terrifié, je détourne le regard. Je ferme les yeux, j'attends un moment avant de les rouvrir lentement. Est-ce que j'ai rêvé ?

Commenter  J’apprécie          20
Donatella54   02 juin 2017
Je viens d'Alep : Itinéraire d'un réfugié ordinaire de Joude Jassouma
Tous les jours, les avions rasaient notre immeuble.

Tous les jours, les roquettes passaient au-dessus de nos têtes.

Tous les jours, nous entendions les hélicoptères d'Assad qui partaient larguer leurs barils d'explosifs.

Tous les jours, nous redoutions les tirs de mortier qui tombaient parfois au loin, parfois tout près.

Tous les jours, nous descendions nous abriter à la cave.

Toutes les nuits, l'immeuble tremblait sur ses bases quand les chars T-55 dévalaient la rue dans un fracas d'enfer pour préparer l'attaque du petit matin.
Commenter  J’apprécie          20
Donatella54   01 juin 2017
Je viens d'Alep : Itinéraire d'un réfugié ordinaire de Joude Jassouma
Un jour, l'instituteur nous dit qu'on allait dessiner quelque chose qui se rapporterait à la guerre d'Octobre, c'est à dire la guerre de 1973, qu'on appelle en Occident la guerre du Kippour. Nous avons tous dessiné des soldats syriens en train de tuer des soldats israéliens. L'instituteur nous a félicités. Dans notre livre d'éducation civique, il était bien dit que notre grand ennemi, c'est Israël ! J'ai été élevé dans la haine des Israéliens.
Commenter  J’apprécie          20
Claforiane   19 juillet 2017
Je viens d'Alep : Itinéraire d'un réfugié ordinaire de Joude Jassouma
Cela parait étrange, mais il nous faut apprendre à vivre dans un pays en paix comme il nous a fallu apprendre à vivre dans un pays en guerre.
Commenter  J’apprécie          30
Donatella54   02 juin 2017
Je viens d'Alep : Itinéraire d'un réfugié ordinaire de Joude Jassouma
Pour la première fois, je rencontrais une étudiante juive. J'avais peur de lui parler. Les Syriens étaient tellement conditionnés. J'imaginais que j'étais suivi, épié. Je pensais que si je lui parlais, je serais convoqué à la police dès mon retour en Syrie.
Commenter  J’apprécie          20
dupuisjluc   10 juin 2017
Je viens d'Alep : Itinéraire d'un réfugié ordinaire de Joude Jassouma
Cela peut paraître étrange, mais il nous faut apprendre à vivre dans un pays en paix comme il nous avait fallu apprendre à vivre dans un pays en guerre.

(p.168)
Commenter  J’apprécie          20
Joude Jassouma
Donatella54   01 juin 2017
Joude Jassouma
Comme tous les petits garçons de ma classe, j'étais tout excité à l'idée de découvrir une nouvelle discipline : l'éducation militaire. Outre les maths, l'arabe, l'histoire, les sciences, le français et l'anglais, nous allions apprendre les noms des avions de chasse,étudier les techniques d'attaque des chars, les stratégies de défense, et surtout à nous servir d'une kalachnikov.

J'avais 13 ans.
Commenter  J’apprécie          10
fann   07 juin 2017
Je viens d'Alep : Itinéraire d'un réfugié ordinaire de Joude Jassouma
Le savon d'Alep, qui existe depuis trois mille ans, est fabriqué à partir d'huile d'olive et d'huile de baies de laurier. Il est connu dans le monde entier, c'est le plus vieux savon du monde. En l'offrant, j'avais l'impression de partager un fragment de ma ville et de mon histoire.
Commenter  J’apprécie          10
elise_b   04 novembre 2019
Je viens d'Alep : Itinéraire d'un réfugié ordinaire de Joude Jassouma
Cela peut paraître étrange, mais il nous faut apprendre à vivre dans un pays en paix comme il nous avait fallu apprendre à vivre dans un pays en guerre.



Il est certain que je culpabilise d'être ici, bien au chaud, pendant que mes parents, mes frères jumeaux et ma sœur vivent sous un déluge de bombes. Je suis assailli en permanence par des images, des bruits de guerre qui ne veulent pas disparaître. À Martigné, chaque fois que des avions de chasse passent au-dessus de nos têtes, c'est l'angoisse du bombardement qui renaît. Au début, je me bouchais les oreilles, j'étais tétanisé par la peur. Il faudra du temps pour oublier ça.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Littérature (2) ...

Quel célèbre poète du Moyen-Âge fut aussi l'auteur de nombreux méfaits, dont le meurtre d'un prêtre et le cambriolage du collège de Navare ?

Bernard de Ventadour
Rutebeuf
François Villon
Guillaume de Machaut

16 questions
19 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littératureCréer un quiz sur cet auteur