AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.04 /5 (sur 26 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Née sous Reagan, Joy Raffin est une fille du bord de mer. Elle a grandi sur l’île d’Oléron, les Etats-Unis en horizon. Chroniqueuse sur France Inter où elle nous fait partager ses goûts pour le sport, la littérature, la bande-dessinée ou le cinéma, elle vit aujourd'hui à Paris. Atlantic City, son premier roman, paraît en août 2018 chez NiL.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le «Forum du Livre» de Rennes a le plaisir de recevoir Joy Raffin, samedi 17 novembre 2018 dans son Café Littéraire. A l'issue de cette rencontre animée par Nicolas Roberti et les élèves de la section littéraire du lycée Chateaubriand de Rennes, l'auteur a dédicacé son dernier livre « Atlantic City », paru aux éditions NiL.


Citations et extraits (3) Ajouter une citation
missmolko1   24 août 2018
Atlantic City de Joy Raffin
A cette heure-ci, dans ce quartier, les rues sont quasiment vides. De toute façon, à Atlantic City, il suffit de s’éloigner du bord de mer pour ne plus croiser personne – si ce n’est les quelques enfants qui vont à l’école à pied ou ceux qui n’y vont pas et jouent devant chez eux. S’il n’y avait pas les voitures, par moments, on pourrait croire qu’Atlantic City est une ville investie par les gamins. Une ville que les adultes auraient désertée. Et quand bien même il y aurait des adultes, ce seraient des adultes qui iraient jouer au casino ou faire un tour sur la grande roue au Steel Pier, le parc d’attractions. Des enfants-adultes, des «enfultes », quoi. Marlon aime bien ce mot qu’il vient d’inventer. Et il aime bien l’idée d’une ville pour enfants. Une ville où tout serait comme dans un jeu vidéo. Apres tout, si les rues d’Atlantic City sont utilisées pour le Monopoly, ce n’est pas un hasard.
Commenter  J’apprécie          10
Lavieestunlongfleuvetranquille   07 août 2018
Atlantic City de Joy Raffin
"Tiens, vous savez pourquoi il a choisi de s'appeler Cary GRANT ? Nan, parce que son vrai nom, c'était Archibald Alexander LEACH, quand même... Et ben il a choisi de s'appeler Cary GRANT pour que ses initiales, ça fasse C et G. Comme Gary COOPER ou Clark GABLE. Pour que ça lui porte chance quoi, vous voyez..."
Commenter  J’apprécie          10
julienleclerc45   21 septembre 2019
Atlantic City de Joy Raffin
Paige est en train de lire Gatsby au Lycée. Elle adore. Dans Gatsby, on dirait qu’il fait toujours beau. Les fêtes ont lieu dans un jardin, il n’y a pas de vent, le ciel est dégagé et les gens sont bras nus, même à minuit… Cette Amérique-là la fait rêver. Quand elle referme le livre et qu’elle se projette dans le New York de Jay Gatsby, Paige voit des appartements éclairés, des néons publicitaires, des phares de voiture dans la nuit, des colliers dorés, de grandes robes en velours, des volutes de fumée… L’Amérique de Fitzgerald brille. Celle de Paige est terne. A Atlantic City, on économise la lumière – la nuit seul un lampadaire sur deux éclaire Atlantic Avenue. A Atlantic City, on économise même le rêve.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Bibliographie de Joy Raffin(1)Voir plus


Quiz Voir plus

Le Minotaure (de Nathaniel Hawthorne)

Dans quelle cité vivaient Thésée et sa mère ?

Athènes
Trézène
Trézènes
Trésène

10 questions
47 lecteurs ont répondu
Thème : Le Minotaure de Nathaniel HawthorneCréer un quiz sur cet auteur