AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.45/5 (sur 143 notes)

Nationalité : États-Unis
Biographie :

Judith Barnard (1934) et Michael Fain (1937) sont mari et femme qui écrivent des romances sous le pseudonyme collectif de Judith Michael.

Ancien journaliste, biographe et éditeur, Judith est titulaire d'un B.A. de l'Université d'État de l'Ohio et d'un M.A. de l'Université Northwestern.

Michael a travaillé en tant que ingénieur à la NASA, a été président d'une société d'électronique au Canada et a publié de nombreux articles scientifiques sous son propre nom.

Judith et Michael ont commencé une carrière commune d'écriture en écrivant des articles concernant la famille et le mariage.

En 1982, ils se sont tournés vers des romans. "Prête-moi ta vie" (Deceptions), leur premier roman, fut un succès et a été adapté en téléfilm en 1985, avec Stefanie Powers.

Ils habitent à Chicago, en Illinois, et à Aspen, le Colorado.
+ Voir plus
Source : lisons.info
Ajouter des informations
Bibliographie de Judith Michael   (15)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Prête-moi ta vie ! (1985) Extrait vidéo VF


Citations et extraits (150) Voir plus Ajouter une citation
Quel homme, songea-t-il, pourrait demeurer insensible à de tels charmes?
Commenter  J’apprécie          202
Connais-tu cette vieille superstition chinoise qui dit que si tu regardes une belle chose en face, elle disparaît? On peut jeter un coup d'œil, mais ne pas la fixer; les belles choses sont fragiles et éphémères et un regard prolongé pourrait les détruire. Je ressens la même impression dans la vie. Si je parle de moi, on me regarde avec trop de complaisance, tout risque de s'écrouler.
Commenter  J’apprécie          60
"Manipulation génétique. mécanisme génétique. Recombinaison de l'acide nucléique". Toutes ces phrases étaient sèches et austères, mais la voix de Garth trahissait sa joie devant les merveilles qu'elles cachaient.
Sa famille écoutait, figée, prise par ses paroles. Il les regarda, tous, assis autour de la table, son sang s'accéléra dans ses veines, il ressentit une énergie soudaine, une puissance inaccoutumée, un immense bonheur. Un homme a besoin de parler de son travail, de le partager avec les siens. Sinon, qu'importe si les autres accordent une grande valeur à ce travail, à ses yeux, il devient insignifiant, parce qu'il ne suscite aucun intérêt chez ceux qui comptent le plus dans sa vie.
Commenter  J’apprécie          50
...l'amour vient après, non d'abord. Il vient petit à petit, quand on partage et que l'on crée ensemble. Lorsqu'on vit à deux, qu'on fonde une famille, l'amour naît.
Commenter  J’apprécie          60
La meilleure chose au monde, c'est l'argent.Essaie d'acheter quoi que ce soit avec l'indépendance.
Commenter  J’apprécie          60
P401
-Rien de particulier en ce moment. Plus on vieillit, plus les réserves en hommes s'amenuisent, en nombre comme en qualité. Autre chose ?
-Oui m, maintenant parlez moi de ce que vous n'aimez pas, demanda encore Jessica.
Commenter  J’apprécie          50
P61
Il m'a dit que son père lui avait prêté sa voiture, en insistant beaucoup sur le fait que il s'agit d'une Alfa Roméo six cylindres décapotable, rouge, avec siège en cuir-je suppose que j'aurais du trouver ça irrésistible. En fait, j'ai juste trouvé horriblement triste qu'il ait si peu confiance en lui et tellement besoin d'accessoires.
Commenter  J’apprécie          40
L'argent en soi ne change rien à la vie, c'est la façon de l'utiliser qui compte.
Commenter  J’apprécie          50
Les rires résonnaient dans la maison, les verres tintaient, des voix chantaient un vieil air du folklore, mais ces bruits lui parvenaient assourdis, comme étouffés par la nuit qui l'encerclait.
Commenter  J’apprécie          40
Je ne sais rien. J’ai besoin de savoir des millions de choses, d’engranger des connaissances. Quand un ouragan s’annonce, on sait qu’on se débrouillera parfaitement si les placards sont pleins de réserves. C’est ce que je veux, être parée pour les mauvais coups.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Judith Michael (220)Voir plus

Quiz Voir plus

Le jeu des je, en chansons (2)

Qui chantait : "Je le cherche partout Où est donc passé ce chien Il va me rendre fou" ?

Charles Aznavour
Daniel Balavoine
Nino Ferrer
Jeanne Moreau
Boby Lapointe
Yves Montand
Serge Reggiani

14 questions
35 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanteur , musique , nostalgie , chanson françaiseCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..