AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.31 /5 (sur 1085 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , 1974
Biographie :

Julia Deck est une écrivaine française, née d'un père français, artiste plasticien, et d'une mère britannique, traductrice. Etudes à Henri-IV.
En 1991, après des études de Lettres à la Sorbonne, son mémoire est consacré à "La princesse de Clèves".

Elle part vivre un an à New York où elle obtient de petits boulots dans l'édition.

Après avoir été responsable de communications dans plusieurs groupes, elle quitte sa fonction en 2005 pour se consacrer à l'écriture.

En 2012, elle publie son premier «Viviane Elisabeth Fauville» aux Editions de minuit, l'accueil du livre en fait l'une des révélations de la rentrée.

En 2014, elle publie "Le triangle d’hiver".

En 2017, elle publie "Sigma" - toujours aux Editions de Minuit.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Julia Deck   (6)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Avec Monument national publié aux Éditions de Minuit, Julia Deck croque les inepties de notre époque à travers les yeux d'une petite fille espiègle. Son père, Serge Langlois, est un acteur inscrit au patrimoine de son pays, il vit dans un manoir où le luxe drape les consciences de velours. Son épouse, ses domestiques, guettent ses faveurs jusqu'au jour où Sandrine débarque au château et rebat les cartes de l'héritage. Les influences sont nombreuses, on voit Echenoz dans le texte, la satire, la prise de conscience par l'humour. Julia Deck a obtenu une bourse de création du CNL en 2019 pour l'écriture de Monument national. Il s'agit de son 5e roman publié aux Éditions de Minuit. Elle a reçu le prix du Premier roman de l'université d'Artois en 2012 pour Viviane Elisabeth Fauville (Minuit). #livre #sonlivre #juliadeck #monumentnational #editionsdeminuit Suivez le CNL sur son site et les réseaux sociaux : Site officiel : www.centrenationaldulivre.fr Facebook : Centre national du livre Twitter : @LeCNL Instagram : le_cnl Linkedin : Centre national du livre

+ Lire la suite
Podcasts (6) Voir tous


Citations et extraits (118) Voir plus Ajouter une citation
Ellane92   13 juillet 2015
Viviane Elisabeth Fauville de Julia Deck
Elle ne se rappelle plus très bien comment regagner son domicile, quelle ligne de métro ou d'autobus l'y conduirait le plus surement. Elle se souvient que ses bras sont vides et qu'il y manque l'enfant dont c'est la place.
Commenter  J’apprécie          210
Zephirine   06 février 2022
Propriété privée de Julia Deck
A la belle époque, les forains exhibaient des fauves sur la place, et les riverains se plaignaient des rugissements que poussaient la nuit les bêtes en cage. Un siècle plus tard, c'était de tout autres fauves qui sévissaient sur la zone, gîtant toujours dans des cages, mais cette fois d'escalier. Ils s'y adonnaient à divers trafics , au vif mécontentement de l'humble population qui vivait là parce qu'elle n'avait pas les moyens de partir.
Commenter  J’apprécie          180
Nastie92   22 septembre 2015
Viviane Elisabeth Fauville de Julia Deck
Les semaines suivantes, vous avez beaucoup dormi, parfois vous avez regardé la télévision. Il s'y passe l'après-midi des choses aériennes situées dans de lointains décors. Des chirurgiens trahissent leur épouse avec des infirmières enceintes de pilotes de l'air, les maris meurent par le truchement de pics à glace, et les veuves roulent en décapotable sur toile de fond azuréenne.
Commenter  J’apprécie          170
pyrouette   04 mars 2020
Propriété privée de Julia Deck
Il suffit souvent de garder le silence pour que l'autre croie que vous vous intéressez, avec votre air circonspect qui très paradoxalement rassure, vous confère une réputation de compétence et d'objectivité, alors que je n'en avais vraiment rien à faire de leurs histoires de compost, de vide-greniers.
Commenter  J’apprécie          172
pyrouette   06 mars 2020
Propriété privée de Julia Deck
Il avait besoin d'occuper un maximum d'espace sonore, d'exister fortement dans toutes les dimensions de la vie.
Commenter  J’apprécie          170
cicou45   28 janvier 2013
Viviane Elisabeth Fauville de Julia Deck
"Mais il apparaît vite qu'une absence de cause vaut mieux qu'une variété d'insatisfaisants mobiles, et ce qui appartient au silence lui est rendu."
Commenter  J’apprécie          150
pyrouette   29 février 2020
Propriété privée de Julia Deck
Tu savais très bien qu'ici, rien ne demeurait caché. Oui, c'étaient des mots gratuits pour semer le doute, agiter l'air.
Commenter  J’apprécie          140
Kittiwake   28 février 2022
Monument national de Julia Deck
Quand Serge avait rencontré Ambre, celle-ci n’avait pas fait de difficulté pour le garder à leur service. Le jeune homme rassurait son mari. Il représentait même un atout indispensable dans le combat qu’elle mènerait, les années suivants, contre les Jack, Daniel’s et Black.
Commenter  J’apprécie          130
Nastie92   27 décembre 2020
Propriété privée de Julia Deck
Plus ils approchaient de la place, plus les commerces se réduisaient à deux catégories : les pompes funèbres et les agences immobilières. Tous ces morts, sans doute, qui libéraient leurs appartements et offraient des opportunités.
Commenter  J’apprécie          130
GabySensei   28 juillet 2012
Viviane Elisabeth Fauville de Julia Deck
Lèvre sur siennes tremblotantes, agacements, morsures, dévient vers l'oreille, dents attaquent le pavillon, langue contre lobe, mains sous le tee-shirt, chair de poule. Doigts qui pincent, remontent au collet, saisissent la mâchoire, et quelle mâchoire, si délicate, semble taillée dans du cristal. Main sur nuque, immobilisation de la proie, plaquage complet, serrage de près. Voir ce que ça donne en bas, si ça monte, si ça crépite, mesurer sa frappe, viser juste. Fortes turbulences en zone sismique. Descente des flancs, barrage pantalon, obstacle ceinture, doigts fouillant la boucle, érection d'un nouvel obstacle. Obstacle prometteur. Mains sur mains, sous les couches de tissu, pointes dressées, vigueur redoublée de l'obstacle. Pulls jetés à terre, pantalons les rejoignent, chaussures coincent, enlever les chaussures, gestes flous, précipitation contre-productive, chaussures coincent d'autant plus mais on y arrive, on y arrive. Obstacle majestueux contre dentelle blanche. Harponner l'obstacle, l'intromettre. Obstacle frémit, lutte pour sa survie. Mais déroute, retraite, acharnement inutile, ennemi en fuite, victoire trop facile, absence de péril, triomphe sans gloire. Réagir. Ranimer la bataille. Mains partout, doigts agiles, introduits, regain de flamme, on y croit, on y croit. Flanche pareil. Trouver autre chose. Imagination, imagination. A genoux, Elisabeth. Gorge déployée, efficacité retrouvée. Proie respire, se détend, roue libre enfile boulevard, glisse tout seul. Lièvre se rebiffe. Lasso, lancer, obstacle maîtrisé. Obstacle furieux, rugit, débourse sans compter. Obstacle assoupi.

(P99)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Viviane Elisa-quoi?

Qui Viviane tue-t-elle au début du roman ?

Son psychologue
Son psychanalyste
Son père
Son hamster

7 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : Viviane Elisabeth Fauville de Julia DeckCréer un quiz sur cet auteur