AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.74 /5 (sur 118 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1980
Biographie :

Julia Minkowski est une avocate pénaliste française.

Associée au sein du cabinet d'Hervé Temime, elle est intervenue dans l’affaire Clearstram ou encore dans le dossier Bygmalion de la campagne de Nicolas Sarkozy de 2012. Elle a été aussi l’avocate de Jean-François Copé, Bernard Tapie dans l’affaire du Crédit Lyonnais et d'Antoine Zacharias, ancien PDG du groupe Vinci.

Elle a co-fondé le Club des Femmes Pénalistes dont elle est Présidente.

En 2018, le magazine GQ France la classe parmi les avocats les plus puissants de France.

Ajouter des informations
Bibliographie de Julia Minkowski   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Jean Genet, l'auteur des "Bonnes", du "Balcon" ou des "Nègres", s'est inspiré de la vie des autres pour écrire sur la vie des minorités et des opprimés et a fait de personnages réels des personnages de ses fictions. Retour sur l'oeuvre de l'écrivain et dramaturge à travers deux romans : "Mourir avant que d'apparaître" de Rémi David, et "Par-delà l'attente" de l'avocate Julia Minkowski. #littératurefrançaise #livres #bookclubculture ________ Venez participer au Book club, on vous attend par ici https://www.instagram.com/bookclubcul... Et sur les réseaux sociaux avec le hashtag #bookclubculture Retrouvez votre rendez-vous littéraire quotidien https://youtube.com/playlist?list=PLK... ou sur le site https://www.radiofrance.fr/francecult... Suivez France Culture sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture TikTok : https://www.tiktok.com/@franceculture Twitch : https://www.twitch.tv/franceculture
+ Lire la suite

Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
Blandine54   25 janvier 2023
Par-delà l'attente de Julia Minkowski
-Ces gens ne saisissent pas la notion de crime immotivé, poursuivis Louis. Le meurtre de l'absurde. L'amok. Ils n'y croient pas. Je l'ai vécu plein de fois dans ma carrière. On veut toujours trouver un mobile. Ils n'ont que ce mot à la bouche. Chaque fois qu'une affaire attire des journalistes qui ne sont pas chroniqueurs judiciaires, c'est la même histoire. "Mobile, mobile, mobile." Et là, des militants cherchent à instrumentaliser cette affaire alors qu'ils se fichent de Christine et Léa Papin. Ce qui les intéresse, c'est leur condition de domestiques. Et ils les réduisent à ça. Comme si une bonne ou une autre, c'est du pareil au même. Ils ne s'attardent pas sur leur histoire individuelle. Ils ne réalisent pas qu'elles sont folles, toquées. Entre les bourgeois qui réclament leur tête coûte que coûte, et les communistes qui veulent faire de leur crime un acte de rébellion, personne n'a intérêt à ce qu'elles soient démentes. Vous n'êtes pas aidé, pour sûr.
Commenter  J’apprécie          70
Kittiwake   15 octobre 2022
Par-delà l'attente de Julia Minkowski
D'où les aliénistes tiraient-ils une légitimité supérieure à celle des juges ? Considéraient-ils, de leur côté, que bénéficier d'un tel poids était normal ? Germaine était troublée. Leur sujet d'étude était des êtres bien vivants, qui risquaient leur peau. La procédure aurait dû prévoir de les faire assister, eux aussi aux exécutions.
Commenter  J’apprécie          120
dgidgil   05 octobre 2022
Par-delà l'attente de Julia Minkowski
Les médecins avaient pouvoir de droit divin, de vie ou de mort, et personne n'était en droit de le contester. Pourtant la médecine mentale rassemblait à tout sauf à une science exacte.

p 172
Commenter  J’apprécie          120
dgidgil   04 octobre 2022
Par-delà l'attente de Julia Minkowski
Elle aimait ces moments où elle basculait vers la confiance. Elle était comme ça, oscillant sans cesse entre dénigrement et sublimation d'elle-même.

p 112
Commenter  J’apprécie          90
Matatoune   05 août 2022
Par-delà l'attente de Julia Minkowski
Historienne de l'art, femme libre qui n'avait pas hésité à divorcer pour épouser Joseph Caillaux en seconde noces, elle symbolisait la femme du futur, que Ernestine rêve d'être et, surtout, celle que sa fille unique, Germaine, était destinée à devenir.
Commenter  J’apprécie          40
Matatoune   08 août 2022
Par-delà l'attente de Julia Minkowski
Mais, à force d'attentes, n'avait-elle pas épuisé toute espérance ?
Commenter  J’apprécie          50
Matatoune   08 août 2022
Par-delà l'attente de Julia Minkowski
Avaient-ils conscience du pouvoir que la justice leur avait conféré on les désignant comme departiteurs du fou et du saint d'sprit? Le premier à l'asile, l'autre au bagne, voire à la guillotine. Pas de demi-mesure, pas de demi fou ni de demi-sain.
Commenter  J’apprécie          30
kathel   30 octobre 2022
Par-delà l'attente de Julia Minkowski
La machine bourgeoise était en marche pour venger un de ses membres, et ces derniers n’hésiteraient devant aucun moyen, quitte à bafouer leur serment, pour parvenir à leurs fins. Les notables étaient mobilisés, solidaires dans l’adversité.
Commenter  J’apprécie          30
mamansand72   29 octobre 2022
L'avocat était une femme de Julia Minkowski
(Marie Dosé / procès d’Edouard Louis)

Dans la cuisine du cabinet qu’elle occupe dans le IXème arrondissement de Paris avec ses associées et collaboratrices, elles ont constitué leur propre « mur des cons ». Ici et là sont épinglés un article, une citation et même quelques courriers. Comme cette lettre sur papier à en-tête d’un confrère débutant par ces mots : « Chère consœur, je ne sais pas qui vous êtes, mais vous devez savoir qui je suis.»

Marie Dosé a quarante-six ans, un gabarit de jeune fille en effet, dans une combinaison de coton. Elle parle vite, lève la voix quand il faut et sait parfaitement qui_ elle est. « Une écorchée vive » qui tente de s’auto-canaliser depuis toujours. Enfant puis adolescente, elle jouait du piano plusieurs heures par jour. «C’est un moyen d’expression et un exutoire importants. On met énormément de choses dans un instrument.»

[…]

Elle devient prof de musique dans une école associative mais, à dix-neuf ans, elle cesse de jouer, stoppée net par une maladie qui lui abîme les mains et empêche ses doigts de courir sur le clavier.

[…]

Plus jeune, elle a opté pour des études de droit par « défi ». « Comme la maladie avait choisi à ma place, j’ai choisi le contraire de la musique. » Habituée à une « énorme hygiène de travail » depuis toujours, Marie Dosé souhaitait une formation qui remplisse, rigoureuse, avec beaucoup de par cœur. « Quelque chose qui m’abrutisse », résume-t-elle. On est très loin de la vocation. Ce métier, qui est venu plus tard – après avoir assisté par hasard à une plaidoirie du pénaliste Henri Leclerc à Nancy-, elle l’a pourtant tellement adopté qu’elle pense aujourd’hui qu’autour « tout est insipide ». Elle interroge, comme si elle attendait une réponse : « Comment atteindre une telle intensité émotionnelle après ça ? » Joignable par ses clients jour et nuit, et sept jours sur sept, elle se laisse submerger par la profession. Durant les périodes où elle plaide beaucoup, habituée à avoir la parole en dernier au tribunal – comme le veut la défense-, il lui arrive parfois de ne pas comprendre pourquoi, lors des dîners, ses amis lui répondent, quand elle a fini de parler… Dans ces moments-là, la pénaliste se reprend, se raisonne : « Hé, calme-toi, tu n’es pas en audience ! » Marie Dosé déborde d’émotions qu’elle ne maîtrise pas forcément. « Je suis en colère et j’ai des accès de colère, mais je ne me mets jamais en colère contre quelqu’un. Toujours contre quelque chose », se justifie-t-elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mamansand72   29 octobre 2022
L'avocat était une femme de Julia Minkowski
( Caroline Toby / Affaire Ilan Halimi)

La relation qui se noue alors entre eux ressemble à celle d’un père et sa fille. « Lequel père, le mien, je vais le perdre deux ans plus tard », raconte-t-elle. Tout d’un coup, Szpiner endosse un rôle immense, à la fois professionnel et affectif. Un père spirituel qu’elle va admirer « vraiment beaucoup ». Trop ? « Beaucoup, mais pas trop. » Aujourd’hui, ses clients sont ses propres clients, et elle n’a plus jamais affaire à ces types qui lui disaient en la voyant arriver au parloir de la prison : « Ce n’est pas toi que j’ai appelée mais Me Szpiner. » Elle a fait ses preuves, peu compté ses heures au point de perdre les eaux dans le bureau du juge d’instruction Renaud Van Ruymbeke, et même réussi à créer une structure dans laquelle Szpiner et elle ont désormais deux autres associés. La dilution a noyé l’affect. Ils partagent tout : les charges et les honoraires. Et elle n’a plus jamais l’impression de « piquer de l’argent de poche » à son père.

Il aura fallu du temps pourtant pour que Caroline Toby reconnaisse sa force. Et c’est autour d’Ilan Halimi qu’elle y est parvenue. » Pour la première fois de ma vie, quatorze ans après avoir prêté serment, j’ai voulu y mettre mes tripes et plaider comme une avocate à part entière. » Il n’était plus question de collaboratrice, d’associée, de père et de fille. Quand elle plaide, Me Toby ne pleure plus. Elle est extrêmement émue mais tient le coup pour la mère et les sœurs d’Ilan Halimi qui ont assisté à l’intégralité du procès, et avec lesquelles elle a déjeuné chaque jour. Pour ça, elle s’accroche à son texte, qu’elle écrit toujours.

[…]

Juste après cette affaire, elle a eu une révélation. Elle devait avance, avec ou sans celui qui avait été si longtemps son mentor. Le procès terminé a d’ailleurs marqué leur toute première dispute. Sous l’effet des nombreuses félicitations reçues ici ou là pour son travail précis, elle se rend dans le bureau de Szpiner et lui adresse cette phrase qui ne lui ressemble pas : « Il faut que moi aussi j’existe médiatiquement. » A la veille des vacances d’été, ce jour de juillet, il réplique : « Alors démerdez-vous pour que ce soit le cas. » Sur le moment, elle est piquée, le prend mal et s’en va. « En fait, c’est le meilleur service qu’il m’ait rendu » reconnaît-elle onze ans plus tard. « Si je voulais m’épanouir pleinement, il fallait que j’agisse indépendamment de lui. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

100% Balzac

Quelle oeuvre de la Comédie humaine a été la première à être publiée ?

Les illusions perdues
Le lys dans la vallée
Les chouans
Eugénie Grandet

10 questions
216 lecteurs ont répondu
Thème : Honoré de BalzacCréer un quiz sur cet auteur