AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.73 /5 (sur 24 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Julie Giordano est travailleuse sociale.

Licenciée en Psychologie Sciences Humaines et Sociales de l'Université Paul Valéry Montpellier 3 (2000-2003), elle est titulaire d'un DEASS (Diplôme d’État d'Assistant de Service Social) à l'Institut régional du travail social du Languedoc Roussillon (IRTS) (2003-2006).

Elle a repris l'écriture à la naissance de son premier enfant.

D'abord auteure jeunesse, elle s'oriente aujourd'hui vers des textes pour les adultes.

Instagram : https://www.instagram.com/juliecarnetstylo/?hl=fr

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Mrskittylaw   24 juillet 2018
Le parfum de l'avenir de Julie Giordano
De mon temps, petit, on observait les choses. On marchait en levant la tête. On regardait les gens dans les yeux. On écoutait. On admirait les paysages. On analysait l’environnement. Avant on était au travail les jours de travail. On échangeait à table, durant les repas de famille. Les relations étaient honnêtes, car les choses se disaient les yeux dans les yeux. Avant, on attendait de voir pour savoir. Mais maintenant… maintenant, des gens viennent ici parce qu’il n’y a pas de réseau, pour soi-disant profiter des vacances et se reposer, et, dès qu’ils en ont l’occasion, ils gravissent le Mont Mézenc pour atteindre le Graal. Une heure de marche pour atteindre ce moment où leur téléphone portable va leur donner des nouvelles du travail, des comptes bancaires, des informations concernant la sordide actualité… Tu vois petit, c’est une avancée certes, mais avant les gens étaient vrais et surtout ils étaient en paix avec eux-mêmes, car ils vivaient en étant dans l’instant présent
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   11 juin 2018
Le parfum de l'avenir de Julie Giordano
Je suis un bon vivant. J’aime la vie et elle me le rend plutôt bien. Je pouvais m'inviter à la dernière minute, ne pas donner des nouvelles pendant des mois, critiquer ouvertement tel homme politique devant des gens qui en étaient fervents partisans. J’étais un fin psychologue, alors j’arrivais bien à toujours m’engouffrer dans les brèches, pour mon plus grand plaisir. Je comparais ces petits plaisirs de la vie à un caramel mou qu’on laisse fondre, collé au palais : le goût de mon enfance, et, cette sensation de suspens lorsque je les dégustais en cachette ! 

Pour me décrire, je crois que beaucoup ont employé le terme de « goujat », pour ma famille c’était plutôt « paria ».
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   11 juin 2018
Le parfum de l'avenir de Julie Giordano
Je voulais être moi et c’était impossible. Je devais être le fils unique dont mes parents avaient toujours rêvé, celui sur qui de grands espoirs de réussite étaient projetés. Je devais être un parfait petit soldat.

Au fils des ans, je m’étais plu dans ce rôle. Je m’étais adapté à tout cela, ce personnage était devenu moi. J’étais devenu un acteur en herbe. J’avais laissé de côté mes désirs, mes envies, mes goûts, mes sentiments, m’abandonnant à ceux que les autres projetaient sur moi. Je n’aimais pas les conflits, en agissant ainsi j’avais la certitude de ne jamais en provoquer.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   11 juin 2018
Le parfum de l'avenir de Julie Giordano
Mon père, lui-même grand expert-comptable d'une multinationale avait réussi. C’était un homme sérieux et très travailleur. C’était un mathématicien très cartésien. Il savait calculer et calculait tout, car tout était calculable. Cette addiction du chiffre lui conférait une certaine rigidité. Un millimètre était un millimètre et un centime d’euros, un centime d’euros. L’approximation n’existait pas pour lui. Arrondir était impensable, donc les angles ne l’étaient jamais. Tout devait être parfait, le perfectible étant d’emblée un échec.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   11 juin 2018
Le parfum de l'avenir de Julie Giordano
Je devais avoir un statut, un rang, car les « déviants » comme les appelait mon père, n'avaient pas d'existence aux yeux de mes parents, ni même de la société. Ils n’étaient pas dignes d’exister. Les déviants, « Ce sont des ratés !», les déviants ce sont des gens qui méritent leur situation sociale « parce qu’ils l’ont bien cherché ! Ils ne font pas d’effort, et la société devrait les aider ? Quelle ignominie pour notre pays ! »
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   11 juin 2018
Le parfum de l'avenir de Julie Giordano
Ne te raccroche pas à moi, je ne serai plus jamais là. Garde seulement les bons souvenirs et vit au présent. Le passé nous a construit, a fait ce que nous sommes. J’ai perdu du temps dans le chagrin et dans la peine. Il est trop tard maintenant. Paddy, tu ne dois pas avoir de regret, vis, et vis pour toi.
Commenter  J’apprécie          00
Lalectriceamoureuse   18 novembre 2018
Le parfum de l'avenir de Julie Giordano
C'est lorsque les êtres chers partent que l'on se rend compte de l'importance qu'ils avaient dans nos vies.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   11 juin 2018
Le parfum de l'avenir de Julie Giordano
Depuis ma naissance, je n’étais pas maître de mes décisions. J’étais télécommandé par les autres. Ils n’avaient qu'à appuyer sur un bouton, et je devenais celui qu’ils voulaient que je sois.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   11 juin 2018
Le parfum de l'avenir de Julie Giordano
« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas,

mais parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. »

Sénèque
Commenter  J’apprécie          00
Lalectriceamoureuse   18 novembre 2018
Le parfum de l'avenir de Julie Giordano
Il y a parfois des silences qui en disent long.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Petit quiz migrateur... 😉

"Les hirondelles de Kaboul" :

juliette sachs
yasmina khadra
denis núñez
evane hanska
amélie nothomb

5 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : saga familiale , espagne , Oiseaux migrateurs , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur