AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.35 /5 (sur 87 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Julie Perry est auteure de romance contemporaine.

Ajouter des informations
Bibliographie de Julie Perry   (7)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (71) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaoui   17 janvier 2021
High school bad boy de Julie Perry
Certes, je me comportais comme un enfoiré, mais un enfoiré honnête. Je baisais tout un tas de filles, mais elles savaient où elles mettaient les pieds. Un coup, peut-être deux, et c’était fini. Qu’y avait-il de compliqué à comprendre ?

Pourtant, chaque fois, c’était le même refrain. La nana s’imaginait qu’elle était exceptionnelle, spéciale, celle qui allait me changer et obtenir un vrai rencard, avec resto, ciné ou n’importe quel autre truc débile à faire en couple.
Commenter  J’apprécie          20
Juliony   19 mars 2019
All you need is me de Julie Perry
L’éclat de ses yeux dans la pénombre était encore plus impressionnant. Deux lames effilées qui vous percutaient et s’insinuaient en vous en ravageant tout sur son passage.

Mon pouls s’emballa, mes jambes flageolaient et ma respiration devint hachée. Pas de doute, j’étais dans une situation critique. Confuse, je battis des cils et tentai de me ressaisir quand il repoussa une mèche de cheveux sur mon visage et caressa celui-ci de l’index. Une décharge électrique parcourut mon corps, et je frissonnai jusqu’à la pointe des pieds.
Commenter  J’apprécie          10
Juliony   09 octobre 2020
One Night With You de Julie Perry
— Non, Chris, franchement, je ne vois pas ce qu’il y a de plaisant là-dedans. Tu es peut‑être confinée, mais chez toi, dans une maison de 250 mètres carrés avec un jardin d’un hectare.



Ma meilleure amie souffla au bout du fil.



— Tes conditions de détention ne m’ont pas l’air rebutantes, Eli. Un loft face à la tour Eiffel, franchement ?



— Oui, mais ce n’est pas chez moi.



— Et alors ? objecta-t‑elle. Tu aurais préféré être coincée dans tes 30 mètres carrés ?



Aïe. Un point pour Chris. Mais je ne voulus pas céder.



— Peut‑être bien que oui. D’autant que je le connais à peine finalement. Ce n’est pas parce que nous échangeons depuis trois mois que je suis prête à vivre avec lui.



— On ne te demande pas de lui faire un môme, juste de profiter de son cadre de vie exceptionnel dans une situation non moins exceptionnelle. Et de son petit cul exceptionnel, ajouta-t‑elle, espiègle. Au moins, tu vas pouvoir t’éclater, tandis que moi, une fois les piles de mon vibro mortes, je serai foutue. Ah ah, tu souris, triompha-t‑elle. Je savais que j’y arriverais.



Effectivement, mes lèvres s’étaient étirées toutes seules. Elle avait vu juste, sa repartie et son humour avaient fait son office. Mes épaules se relâchèrent un peu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
OrianaW   01 novembre 2021
Prince charmant ou mauvais garçon ? de Julie Perry
Le philosophie stoïcienne que j'avais toujours appliquée me semblait providentielle: pas d'attachement à quoi ou à qui que ce soit, mon bonheur ne dépendait que de moi.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   19 janvier 2021
High school bad boy de Julie Perry
Je savais que je n’aurais pas dû. Je savais qu’il était nuisible pour moi. Mais c’était plus fort que moi, j’étais irrésistiblement attirée, comme par un aimant.



J’avais essayé de m’éloigner, on ne pouvait pas me le reprocher, n’est-ce pas ? Sans ce foutu professeur Murray, j’aurais réussi. Enfin, peut-être.



Même si mon cœur qui tambourinait chaque fois que je le croisais me disait le contraire.



Bref, je n’avais pas eu le choix. Et je m’étais laissé prendre au jeu. Comme la crétine que j’étais. Et maintenant il me jetait comme une vieille chaussette.



Ce midi, j’avais attendu trois quarts d’heure devant la cafèt’. Rien. Pas un SMS. Pas un appel, pas un message.



J’avais bien aperçu Mike et Raf, mais plutôt mourir que de leur demander quoi que ce soit, je n’étais pas descendue si bas.



Ma respiration déjà difficile ne s’améliora pas avec la vapeur d’eau qui s’accumulait et m’obstruait la vue, j’avais l’impression de me trouver en pleine campagne anglaise un mois de novembre.



Bien que je n’en aie pas envie, il était temps de sortir si je ne voulais croisais me disait le contraire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   17 janvier 2021
High school bad boy de Julie Perry
Je ne pus détourner les yeux du spectacle qui s’offrait à moi. Jean sur les hanches, un garçon au dos large et musclé s’activait frénétiquement sur une plantureuse brune à quatre pattes sur le lit. Il allait et venait en elle sans relâche, une main sur sa fesse pour mieux la maintenir, l’autre sur sa nuque pour clouer sa tête sur le matelas.

Les halètements qui s’échappaient de la gorge de la fille composaient une étrange symphonie avec le claquement de leurs peaux ; une musique qui semblait m’hypnotiser comme le fakir avec son serpent.

Il finit par enrouler ses cheveux dans son poing, la faisant s’arquer au maximum. Les battements de mon cœur s’accélérèrent, et j’eus du mal à respirer. Mon œil dévia sur sa main dans la chair du bassin de la fille tandis qu’il augmentait la cadence, son fessier ferme et absolument parfait avançant et reculant avec force, presque avec rage.

C’était de la baise sale et sauvage, sans amour, sans tendresse, mais j’étais figée, incapable de faire demi-tour discrètement comme la bienséance l’aurait voulu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Juliony   19 mars 2019
All you need is me de Julie Perry
Un sourire étira le coin de ses lèvres, et il m’embrassa le bout du nez avant de se retirer doucement et de se lever. Il actionna l’interrupteur, et la lumière inonda le bureau, me faisant plisser les yeux le temps de m’y réhabituer. J’en profitai pour me repaître de son corps et admirai sans vergogne ses muscles qui roulaient sous sa peau tandis qu’il enfilait son jean.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   19 janvier 2021
High school bad boy de Julie Perry
L’attraction qu’elle exerçait sur moi surpassait de loin tout ce que j’aurais pu imaginer. Sa voix, son odeur, sa manière de se mouvoir avec légèreté… son air buté lorsqu’elle n’était pas contente et qu’elle avait bien l’intention de le faire savoir… tout, absolument tout chez elle réveillait en moi des pulsions animales. Je rêvais de presser sauvagement mon corps contre le sien – nu de préférence –, de lécher chaque parcelle de sa peau si pâle, d’y planter les dents, juste pour y laisser ma marque, de la faire crier, de la faire pleurer et supplier de n’oublier aucun recoin. Je voulais qu’elle se donne à moi complètement, avec autant de férocité que les sentiments qu’elle avait éveillés au plus profond de moi, là où tout était noir et glacé depuis si longtemps. Je voulais la protéger. D’elle, des autres, de moi. Je voulais tout d’elle, sans concession.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   19 janvier 2021
High school bad boy de Julie Perry
Je me rappelai les sensations provoquées par ses baisers dans le cagibi et, malgré moi, un gémissement étranglé m’échappa.



Sa bouche s’écrasa brutalement sur la mienne. J’eus l’impression de pouvoir enfin respirer. Il était mon oxygène, ma source d’énergie, et j’allai y puiser tout ce dont j’avais besoin. Notre baiser fut sauvage, éperdu, désespéré, à l’image de nos âmes qui s’accueillaient l’une l’autre. Car, au-delà des sensations physiques et de la chaleur dévorante qui se propagea au creux de mon ventre, c’est bien de cela qu’il s’agissait : l’union de deux êtres qui se reconnaissaient en l’autre, de deux êtres qui souffraient et ne trouvaient pas leur place dans le monde tel qu’il fonctionnait.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   19 janvier 2021
High school bad boy de Julie Perry
Plus petite que la moyenne – elle devait faire dans les un mètre soixante –, elle se démarquait comme la lune en plein ciel de minuit. De longs cheveux blonds ondulaient dans son dos, un corps de sirène, menu et gracile, une réserve proche de l’humilité…

Cependant, c’étaient ses yeux qui m’avaient mis à l’envers. De grands yeux de biche qui lui prenaient tout le visage, si expressifs qu’il m’avait semblé toucher son âme du bout des doigts. Cela avait été très bref. Car elle aussi m’observait, figée (sans discrétion), et quand elle s’en était aperçue elle s’était aussitôt détournée (mortifiée ?).

Cela avait été suffisant, cependant, pour que j’aie envie d’en savoir davantage.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Des titres approximatifs (n°2) A vous de trouver le bon !

Aux bêtes le conflit

Laurent Mauvignier
Nicolas Mathieu
Jean Teulé
Jean Echenoz

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..