AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.1 /5 (sur 43 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Clermont-Ferrand , 1975
Biographie :

Julien Bouissoux a vécu en France et à l'étranger. Il vit aujourd'hui en Suisse.

Il a publié deux romans aux Éditions du Rouergue : Fruit rouge (2002) et La Chute du sac en plastique (2003), puis Juste avant la frontière (prix Grand-Chosier 2004), Une odyssée (2006) et Voyager Léger (2008) aux Éditions de l'Olivier.

Source : livres.fluctuat.net
Ajouter des informations
Bibliographie de Julien Bouissoux(7)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Payot - Marque Page - Julien Bouissoux - Janvier


Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Julien Bouissoux
hcdahlem   05 avril 2018
Julien Bouissoux
C’était un lundi et Janvier remarqua que ses cheveux avaient poussé. Il attrapa une mèche et tira dessus pour voir jusqu’où elle allait. Il pensa: "Il faut que j’aille

chez le coiffeur. Peut-être samedi", et puis il se reprit, presque étonné de cette pensée qui venait de surgir: et s’il y allait maintenant? Lundi était le jour de fermeture

de son coiffeur, mais il en connaissait un autre, juste en face de l’arrêt de bus et à côté de cette vitrine dans laquelle il avait lu la veille "Voyagez hors-saison: 50% sur toutes nos destinations". Était-ce le salon de coiffure ou l’agence de voyages? Le monde était rempli de nouvelles possibilités. Le cœur de Janvier se mit à battre.

Commenter  J’apprécie          90
hcdahlem   05 avril 2018
Janvier de Julien Bouissoux
C’était un lundi et Janvier remarqua que ses cheveux avaient poussé. Il attrapa une mèche et tira dessus pour voir jusqu’où elle allait. Il pensa: "Il faut que j’aille

chez le coiffeur. Peut-être samedi", et puis il se reprit, presque étonné de cette pensée qui venait de surgir: et s’il y allait maintenant? Lundi était le jour de fermeture

de son coiffeur, mais il en connaissait un autre, juste en face de l’arrêt de bus et à côté de cette vitrine dans laquelle il avait lu la veille "Voyagez hors-saison: 50% sur toutes nos destinations". Était-ce le salon de coiffure ou l’agence de voyages? Le monde était rempli de nouvelles possibilités. Le cœur de Janvier se mit à battre.
Commenter  J’apprécie          90
julienleclerc45   22 février 2018
Janvier de Julien Bouissoux
« Cher Wu Wen,

D’avance pardonnez-moi si je ne suis pas le premier à vous écrire. Mais j’ai l’impression de ne pas avoir le choix. Quelque chose m’y pousse et ne me laissera pas en paix. Ce matin, chez le coiffeur, j’ai découvert que l’imprimante que j’utilise a été fabriquée par vous, ou du moins qu’elle est passée entre vos mains. Cher Wu Wen, j’ignore quel poste vous occupez dans la grande usine du monde mais – c’est indéniable – quelque chose fonctionne ici grâce à vous. » Janvier se relut, attendit. Le paragraphe suivant ne venait pas. Il en conclut que cela suffisait pour le moment.
Commenter  J’apprécie          20
line70   19 mars 2011
Une odyssée de Julien Bouissoux
Je ne suis pas convaincu que tout cela mène quelque part. C'est même presque certain qu'au bout du chemin, il n'y a rien. C'est peut-être pour cette raison qu'on part, d'ailleurs, pour tirer sur la ficelle au lieu d'attendre sur place. Je crois que l'ennui a beaucoup à voir avec cette attitude. Et l'espoir aussi. L'espoir que quelque chose, quelque part, est différent, et l'espoir que cette différence vaut vraiment la peine de venir la chercher. Seulement, à la longue, l'espoir est fatigant. Il faut de la persévérance. Oui, ça, pour espérer, il en faut.



Commenter  J’apprécie          20
hcdahlem   05 avril 2018
Janvier de Julien Bouissoux
Six mois que Janvier n’avait reçu aucun nouveau dossier. Première étape avant qu’ils ne suppriment son poste, il en était persuadé. Pourtant, les semaines avaient passé, et ce qui n’était à l’origine qu’une hypothèse improbable s’était peu à peu imposé comme une évidence: ils l’avaient tout simplement oublié. Avec les restructurations, les déménagements successifs et les changements d’organigramme, Janvier avait fini par glisser sous le radar, petit point scintillant dont la lueur s’était estompée jusqu’à ce que plus personne n’y prête la moindre attention; les quelques employés qui avaient eu affaire à lui avaient été mutés ou remplacés par des plus jeunes. Personne ne se rappelait l’existence de ce bureau situé dans une impasse loin du siège acheté lors d’un creux de l’immobilier d’affaires et où l’on avait délégué une des innombrables activités de soutien de la firme, activité de soutien dont on venait de perdre la trace à l’occasion du dernier redécoupage.

Janvier le savait. Un jour quelqu’un pousserait la porte de cette ancienne boucherie et emporterait la lampe halogène, les classeurs métalliques, les deux fauteuils, la plante verte. Quelqu’un muni d’un papier où tout serait décrit: les numéros de série, le modèle d’ordinateur. Une lettre de licenciement suivrait, ou précéderait avec un peu de chance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Axelinou   27 mai 2018
Janvier de Julien Bouissoux
La vie est trop courte pour ne pas faire ce qu'on a à faire. Mais que faire ? Cette interrogation apparue dans les profondeurs de la pampa avait suffi à lui faire rebrousser chemin. Un si grand voyage pour une si petite question.
Commenter  J’apprécie          10
pasphil   05 mars 2019
Janvier de Julien Bouissoux
Les désirs sont comme des trains. On peut les prendre ou les regarder passer. Les prendre c'est se retrouver embarqué vers un ailleurs pas forcément souhaitable, les regarder passer, c'est se permettre de rêver un peu en préservant un équilibre que tout, déjà menace.



..., il aimait bien avoir quelqu'un de sympathique avec qui discuter... mais il éprouvait une nostalgie grandissante pour tout ce que sa présence l'empêchait de faire et en premier lieu : rien.



Mon arbre généalogique est un tronc.
Commenter  J’apprécie          00
Axelinou   02 juin 2018
Janvier de Julien Bouissoux
Les voyages en avion, c'est l'anti-démocratie. On a beau tous aller au même endroit - et y arriver tous à la même heure -, ça reste encore la lutte des classes.
Commenter  J’apprécie          10
Axelinou   27 mai 2018
Janvier de Julien Bouissoux
Je trouve intéressant de fixer la plante verte

C'est comme les nuages

Quand on regarde longtemps

On voit des choses

Qui n'y sont pas.
Commenter  J’apprécie          10
catsud   08 septembre 2015
Voyager léger de Julien Bouissoux
On s'occupe à donner un sens à cette existence qui nous est tombée dessus et quand on s'en approche, c'est déjà presque fini.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Avez vous lu Le petit prince

Quelle est la profession du narrateur qui rencontre le petit prince dans le désert?

Journaliste
Aviateur
Berger
Taxidermiste

9 questions
7359 lecteurs ont répondu
Thème : Le Petit Prince de Antoine de Saint-ExupéryCréer un quiz sur cet auteur