AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.09 /5 (sur 59 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1977
Biographie :

Julien Capron s’est attaché à faire vivre plusieurs textes de fiction et de théâtre, notamment auprès de la Troupe les Caractères, avant de publier son premier roman "Amende honorable" (Flammarion, rentrée littéraire 2007).

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Michael Farris Smith réussit un polar âpre et brûlant sur les terres du sud des Etats-Unis, à la manière d'un Larry Brown ou d'un William Gay. Mario Condé, le héros désormais fameux de Leonardo Padura, traîne sa nonchalance sous le soleil noir de la mélancolie cubaine. Et Julien Capron nous embarque dans un futur d'autant plus glaçant qu'il est proche de nous. Belle manière, à travers ces trois romans noirs, de prendre la température du monde.
Podcasts (1)

Citations et extraits (46) Voir plus Ajouter une citation
deuxquatredeux   22 décembre 2016
Match aller de Julien Capron
Ils venaient de déboucher sur la grande avenue qui, après de mauvaises petites rues surplombées par la voie rapide, menait aux quais de la Zone des Pêches. À gauche, à droite, de la viande saoule dégoulinait saignante et en meuglant des satisfactions incompréhensibles. Les Volméens attendant rarement minuit pour se métamorphoser en cons, et ils n'auraient manqué pour rien au monde la dégelante du samedi soir. C'était une tradition hebdomadaire beaucoup trop importante pour qu'on ne lui fît pas honneur ; le jour avant aussi ; le jour après souvent.
Commenter  J’apprécie          60
Gwordia   07 août 2012
Trois fois le loyer de Julien Capron
- Je t'explique. Il y a tant de millions de chômeurs en France. Pour la gauche c'est le signe de l'égoïsme des patrons qui préfèrent faire de la marge avec des esclaves en Chine plutôt que de payer des mecs ici à hauteur de vie, pour la droite c'est à cause de tous ces fainéants qui préfèrent voler les allocs plutôt que de faire caissière, pour l'extrême droite c'est à cause de tous ces salopards d'ailleurs qui prennent nos postes de chercheurs en physique nucléaire, pour l'extrême gauche c'est cool, ça va bientôt être la révolution. Même réalité, différentes analyses, surtout différentes perceptions des signes. Qui a la vérité dans tout ça ?



- Je sais pas... Bernard-Henri Lévy ?



- Pauline, la réponse à "Qui a la vérité ?" est simple. C'est : on s'en fout. En tout cas, c'est pas l'essentiel. L'essentiel, c'est que, en fonction de ce qu'elle voit, chaque vision de monde va agir différemment. Elle va créer l'assurance chômage, ou elle va lancer la brigade anti-glande. Au poker, c'est pareil. L'essentiel c'est que tu comprennes comment l'autre analyse les choses, ce qu'il voit et ce qu'il ne voit pas, sa façon à lui d'interpréter
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Maldoror   05 juillet 2014
Match retour de Julien Capron
- Sais-tu que le sacrement du mariage est le seul sacrement qui ne soit pas administré par le prêtre ? Ce sont les deux époux qui, en présence du prêtre, se donnent le sacrement.

- Et on s'en fout pas parce que... ?

- Ça signifie qu'on se reconnaît sacré l'un à l'autre, qu'on s'engage à être à moitié dans cette vie sans savoir ce qu’elle sera. Pas parce que tout roule tout le temps, pas parce qu’on trouve les yeux fermés et en dix secondes sa façon préférée de baiser, pas parce que les salaires sont idoines et qu’on partage le même goût pour le même design, mais parce qu’on a choisi de vivre ensemble un mystère qui nous dépasse. Le mystère de se prendre dans tout ce qui peut arriver. On rentre dans une dimension où ce n’est plus la réalité qui décide, c’est le but dans lequel on s’est lancé corps et âme. Je sais que ce n’est pas trop ton truc dit comme ça, mais on en fait sa prière, d’être ensemble.

- Tu me fais le sermon du curé à l’avance ?

- Je te propose de te prendre telle que tu es, dans ce qui me rendra heureux et dans ce qui me décevra. Je ne te veux pas parce que tu le mérites, ça ne marche pas comme ça. Je m’en irai pas quand tes mérites seront moindres, quand tu seras moins belle, quand tu déverseras sur mes pompes ta mauvaise humeur, quand tu seras bien conne, au soir, à la chandelle. On n’est jamais aimé pour ses mérites. Ça nous emmerde bien à l’entournure de l’orgueil, mais c’est ainsi. Ta chair a touché la mienne. Je te propose de toujours compter sur moi, d’être ensemble avec Vladimir, je te propose tous les jours, tous les plaisirs, tous les chagrins, avec la paix de savoir que le test est fini, que je suis là, que je serai là. Je te propose d’être un monde ensemble. Maintenant que ma requête est dûment formulée, tu es libre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
Gwordia   07 août 2012
Trois fois le loyer de Julien Capron
Qu'est-ce qu'on attend de l'autre, sinon d'être un reflet flatteur de soi, au moins physiquement, au mieux socialement ? Qu'est-ce qu'ils ont vécu comme éducation sentimentale sinon un jeu de massacre, une jolie petite sélection au bon reproducteur, à la correcte reproductrice ? Qu'est-ce qu'ils ont appris, eux qui ont trente ans aujourd'hui et sont célibataires, sinon qu'ils ne sont pas assez ci, pas assez ça ? Comme le phénomène est général, on finit par trouver aussi humilié, aussi découragé, aussi petit que soi. Alors c'est le couple. Un reflet comme un autre. Une propagande vite usée qui veut qu'on fasse le bien qu'on attend, qu'on épargne le mal qu'on redoute. Quelques mots pour drogue : tendresse, fidélité. Mais ça n'éteint pas le moi. Après avoir repris des forces, on se lasse. On oublie qu'on a souffert, et toutes les leçons de la souffrance. On a besoin d'autres défis pour se sentir vivant. Bien obligé, qu'est-ce qu'on a d'autre comme horizon ?
Commenter  J’apprécie          40
Gwordia   07 août 2012
Trois fois le loyer de Julien Capron
Pendant deux jours, ils ont vécu à moitié, l'autre moitié étant dévorée par l'attente du verdict. Sauf quand leurs regards, sauf quand leurs bouches, sauf quand leurs frissons, les foudres dans leurs corps ont ouvert un présent où être tout entier.



(...) Sans se le dire, ils avaient eu tous les deux peur que le désir de l'autre se soit endormi. Ils ont retrouvé la complicité de se tirer les cheveux, de s'offrir l'inavouable du plaisir, de plonger ensemble là où le bien ne sait plus.



Au bout de six mois ensemble, ce n'est plus une conversation continue et ce n'est pas encore un rituel domestique où le principe et la sollicitude entrent pour une bonne part. Ils découvrent un nouveau temps, ils entrent dans la fidélité. Si Cyril devait définir le mot, il dirait que ça consiste à s'échanger, la plupart du temps, des égards de petits vieux, puis, soudain, de rougir et jouir, dans un pincement intact, des mêmes cochonneries.
Commenter  J’apprécie          30
Gwordia   07 août 2012
Trois fois le loyer de Julien Capron
Pour les Américains : "Le poker est l'activité la plus violente qu'on puisse pratiquer assis."
Commenter  J’apprécie          50
Maldoror   28 mai 2014
Match retour de Julien Capron
... Leto, une nymphe quelconque mise enceinte par son époux Zeus, et qui devait accoucher plus tard de deux jumeaux doués, Apollon et Artémis. Peu rompue aux indulgences du couple libre, Héra avait lancé aux trousses de la mijaurée le serpent Python. Une course-poursuite à travers le monde s'était ensuivie, qui mena polichinelles et tiroir à l'île d'Ortygie, où Leto accoucha.
Commenter  J’apprécie          30
deuxquatredeux   30 décembre 2016
Match aller de Julien Capron
Demain sera sans surprise et hier est derrière.
Commenter  J’apprécie          50
deuxquatredeux   30 décembre 2016
Match aller de Julien Capron
Une affaire, c'est toujours une histoire simple. Quand c'est résolu, ça doit se raconter en une dizaine de phrases dans un dîner, même s'il en fait des milliers pour arriver à cette synthèse. Il ne faut pas se laisser berner par les fanfreluches sous lesquelles un crime se déguise.
Commenter  J’apprécie          30
Gwordia   07 août 2012
Trois fois le loyer de Julien Capron
- Et donc, sinon, le poker ?



- J'y viens. Il y a donc le hasard, et dans ce hasard, il faut bien vivre, il faut agir, sans être sûr d'avoir raison. Il faut parier. En termes pokéristiques, il faut miser. Sans savoir la main qu'ont les autres, sans savoir quelles cartes vont tomber au tableau. Le poker comporte exactement le même dosage que la vie entre le hasard et la volonté, l'intelligence et le prends-ça-dans-la-gueule, la liberté et le un-point-c'est-tout. Les gens jouent parce qu'ils comprennent que le poker, c'est comme leur vie. A la différence que, pour une fois, ils pensent que ça peut leur rapporter de l'argent.
Commenter  J’apprécie          20
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
30 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur
.. ..