AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.1/5 (sur 164 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Dinant , 1986
Biographie :

Julien Lambert entre à l'Institut Supérieur des Arts Saint-Luc à Liège après ses humanités, pour étudier la bande dessinée, de 2004 à 2008.

Après avoir exercé divers métiers, pas toujours en lien avec le dessin, il travaille, en 2011, comme stéréographe sur les décors du long métrage d’animation de Patrice Leconte Le Magasin des Suicides.

L’année suivante, il prolonge cette première expérience dans l’animation à Angoulême où il intervient en tant que décorateur sur le long métrage Le Secret de Loulou de Grégoire Solotareff et Eric Omond.

En 2012, il entre en résidence à la Maison des Auteurs d'Angoulême pour y développer un projet personnel en bande dessinée : Insectes.

Il a depuis gagné, avec sa compagne Manon Textoris, le Prix Raymond Leblanc de la jeune création en 2013, grâce auquel ils publient "Edwin, Le Voyage aux origines" aux Éditions du Lombard.

Il reçoit le Fauve Polar SNCF au festival d'Angoulême 2019 pour "Villevermine t1 - L’homme aux babioles". Il a publié depuis le deuxième tome "Le garçon aux bestioles".
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Julien Lambert   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Vidéo de Julien Lambert


Citations et extraits (10) Ajouter une citation
Mais c'est normal, un type qui parle aux poubelles, ça effraie toujours un petit peu...
Commenter  J’apprécie          200
- Boris disait toujours qu'on ne choisit pas ses amis, que c'est la vie qui les choisit pour nous.
- Ben la vie de Boris, elle devait manquer de discernement... ses potes, c'étaient que des crétins !
(p. 40)
Commenter  J’apprécie          80
Avant quand tu commençais fleuviste, tu commençais par une visite dans son cabinet, il te filait un litre de geôle...
Commenter  J’apprécie          60
Les cons, le seul moyen de les éloigner, c'est de jouer du poing sur leur nez.
(p. 92)
Commenter  J’apprécie          50
La vérité, ça n'existe pas !
Elle dépend de celui qui raconte !
Chacun perçoit un morceau de l'histoire, la partie qui lui ressemble, et avec le temps, tout va se déformer, jusqu'à ce qu'il existe autant de vérités que de raconteurs !
(p. 51)
Commenter  J’apprécie          20
Les objets, c'est comme les gens. Eux aussi, il faut les apprivoiser. Y suffit pas de leur dire "bonjour" pour qu'ils te racontent leur vie.
Commenter  J’apprécie          20
De vieilles cheminées d'usine, des tours de brique et de béton, des tuyaux rouillées sur lesquels courent des insectes et gamins des rues... Une ville grise et dangereuse, qui grouille d'histoires étranges et de personnages inquiétants.
Son vrai nom, les gens l'ont oublié. La plupart arpentent ses rues informes sans songer à la nommer. Mais dans les coins les plus sombres, certains l'auraient rebaptisée... Villevermine.
Commenter  J’apprécie          00
... Et le monstre me plonge dessus ! Je saute sur le coté, je l'évite de justesse !
Commenter  J’apprécie          10
Mais le monde ne tourne pas autour de toi, Jacques. Même le monde des choses. Les objets, c'est comme les gens. Eux aussi, il faut les apprivoiser. Y suffit pas de leur dire "Bonjour" pour qu'ils te racontent leur vie.
Commenter  J’apprécie          00
Du calme Peuplier !
Du caaalme !
Pas la peine de monter sur ton grand cheval,
C'est qu'il est susceptible, le monsieur,
Hé, hé, hé
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Julien Lambert (158)Voir plus

Quiz Voir plus

10 phrases incomplètes ... mais drôles

Les tôles ondulées ...

c'est beau et mien
les grands rhums aident
où est le bec ?
Adam part !
les vaches aussi

10 questions
156 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeux de mots , humour , loufoque , maximesCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}