AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.47 /5 (sur 233 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Los Angeles, Californie , 1950
Biographie :

Kevin Wayne Jeter est un écrivain américain de science-fiction et d'horreur. Il a écrit une série de romans dans les univers de Star Trek et de la Guerre des étoiles, et a écrit trois suites à "Blade Runner".

K. W. Jeter a écrit l'un des premiers romans cyberpunk, "Dr Adder".

Jeter est aussi le premier qui a inventé le terme "Steampunk", travaux qu'il publia avec ses amis Blaylock et Powers. Les romans steampunk de Jeter sont Morlock Night et Infernal Devices.

A côté de ses propres romans originaux, K. W. Jeter a écrit une série de romans intitulés "Blade Runner", suite de l'histoire du film de 1982 "Blade Runner", film qui est lui-même une adaptation du roman de Philip K. Dick "Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?". Ces romans suivent la vie de Rick Deckard et tentent de résoudre les différences entre le roman et le film.

Il vit aujourd'hui à Las Vegas, avec sa femme Geri.

+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de K. W. Jeter   (22)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89   20 juillet 2016
Dr Adder de K. W. Jeter
C’était la première fois que Limmit pouvait détailler Bandita à la lumière. Son impression générale n’en fut pas modifiée, même s’il constatait à présent qu’elle avait un tatouage sur la cuisse en forme de bulle de B.D., la pointe disparaissant dans les poils de sa toison emmêlée. La bulle contenait cette simple phrase : J’AI FAIM.
Commenter  J’apprécie          160
le_Bison   09 décembre 2014
Dr Adder de K. W. Jeter
Limmit s’affaissa à nouveau sur sa chaise. Ce court dialogue avait épuisé toutes ses réserves de bravoure. Le fond du puits, pensa-t-il, déprimé. Enfant déjà, il avait senti périodiquement un abîme s’ouvrir sous lui, un gouffre dans lequel il pouvait à tout moment tomber, contrecoup inévitable du plus simple ou même du plus intelligent de ses actes. Il était toujours là, attendant sa chute, infraréalité souterraine, univers alternatif de ses livres de science-fiction bâti sur de la merde. Planètes fécales orbitant autour de longues étoiles marron. Espoirs évacués. L’enfer doit ressembler à ça, se dit-il, écœuré par sa propre stupidité plus encore que par la crainte des conséquences de celle-ci.
Commenter  J’apprécie          130
Musardise   01 octobre 2020
Machines infernales de K. W. Jeter
Lecteur, si le nom de George Dower, résident de la commune londonienne de Clerkenwell, ne t'est pas familier, je t'adjure de ne pas lire plus avant. Peut-être un destin bienveillant - bienveillant pour l'esprit sensible du vénéré lecteur, et davantage encore pour la réputation de l'auteur - a-t-il accordé la grâce à quelques âmes de les laisser dans l'ignorance de la sordide histoire qui s'est attachée à mon nom. Je le sais, il y a bien peu de chance qu'il en soit ainsi, tant fut divulgué le récit de cette infamie. Les machines à imprimer ne cessent de vomir leurs papiers barbouillés d'encre, tandis que la vague de la rumeur publique, autrement plus éclaboussante, emplit alcôves et salons d'échos que la raison interdit de transcrire.

S'il s'avère toutefois que le lecteur fait partie de ces bienheureux qui ignorent tout des récents scandales, alors qu'il repose ce livre sans l'ouvrir. Il se peut que, prisonnier d'une chambre de malade, ou évadé vers les vastes horizons d'un voyage à l'étranger, loin du climat britannique et des morsures glacées, bien plus aiguës et pénétrantes, des commères anglaises, tu aies su, lecteur, préserver ton oreille de la rumeur. Probablement ne tirerais-tu que petit profit à écouter ce que disent les gens sur cette douteuse confrérie scientifique connue sous le nom d'Anti-Société Royale, et sur le rôle que je suis supposé avoir joué dans sa résurrection depuis ce passé brumeux où elle restait tapie à l'ombre mythique du Fiat Lux de Newton.



Première partie : À la recherche de Saint Monkfish
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
le_Bison   21 décembre 2014
Dr Adder de K. W. Jeter
La vie sous terre a peut-être affecté tous les hommes ici, leur refilant des bites comme des champignons de couche. Au pays des six centimètres, les douze centimètres sont rois.
Commenter  J’apprécie          140
le_Bison   05 décembre 2014
Dr Adder de K. W. Jeter
Chacune des putes que je rencontre sur l’Interface prétend avoir été la meilleure élève de sa classe, poursuivit Adder. Et, bordel, certaines d’entre vous doivent probablement le croire. Et tu sais pourquoi vous construisez tous ce fantasme de la super nana, belle, intelligente et tout ? »

Le regard de la fille, cette fois, se posa sur lui, anxieux, craignant la révélation qu’il allait faire. […]

- Parce que ça suffit pas d’avoir été une connasse et une pute typique des collèges du comté d’Orange pour devenir une pauvre pute typique de L.A. Ta chute, ta dégradation ne serait pas assez dure. Pour toi, il faut qu’elle soit exceptionnelle, qu’elle se produise de haut de l’échelle vers le cloaque le plus immonde que t’aies vu…

Commenter  J’apprécie          125
Dionysos89   11 janvier 2017
Dr Adder de K. W. Jeter
Et si elle s’accrochait vraiment à moi et qu’elle ne veuille plus me laisser partir ? La vie sous terre a peut-être affecté tous les hommes ici, leur refilant des bites comme des champignons de couche. Au pays des six centimètres, les douze centimètres sont rois.



Commenter  J’apprécie          120
le_Bison   22 décembre 2014
Dr Adder de K. W. Jeter
Quand il ne sentit plus ses jambes, il s’écroula sur les mains. Depuis combien de temps ça dure, se demanda-t-il horrifié. Les pieds morts, les jambes mortes, la bite morte. Encore combien de temps avant que je sois mort de partout. Il rampa au milieu des cadavres, squelettes rigides, viscères mous. Ses mains moururent. Il tomba en avant et entrevit, tout proche, le trottoir ainsi que les pieds et les jambes de passants. J’y arriverai pas, pensa t-il, paralysé de terreur, secoué de nausées, tandis que des mains dégoulinantes de sang pesaient sur sa tête qu’il s’efforçait désespérément de maintenir au-dessus de la surface de la matière gluante. Les doigts laissaient sur sa figure des traces de cette pourriture de la rue, sa peau commençant à mourir et à se décomposer.
Commenter  J’apprécie          90
Dionysos89   17 mai 2016
Dr Adder de K. W. Jeter
Il souleva avec des mains tremblantes le tas de revues piquées d’humidité qui encombrait le siège désigné. Clitos et Scatos, proclamait le premier de la pile. Le Magazine Préféré des Lesbiennes Coprophages.



Commenter  J’apprécie          100
Masa   11 octobre 2017
Madlands de K. W. Jeter
Mon cœur reprit son rythme normal, mais j’avais un nœud dans l’estomac. Les intestins sont des lâches ; une blessure y fait plus mal.
Commenter  J’apprécie          100
Masa   10 novembre 2013
Les âmes dévorées de K. W. Jeter
Pas de chance pour les vaches, se dit Braemer, c'est tout. Il avait déjà assez de soucis sans envisager de devenir végétarien. Et quand on mangeait un hamburger, il fallait bien penser à cette galette de viande hachée et de graisse venait de quelque-part, que quelqu'un en salopette maculée de sang et coiffé d'un masque avait balancé son merlin en plein entre les deux grands yeux frangés de cils aussi délicats que les siens. Ça arrive tous les jours. À comment appelle-t-on ça ? À l'abattoir, c'est ça.
Commenter  J’apprécie          72

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

L’étranger, d'Albert Camus

Où Meursault rencontre-t-il Marie Cardona le lendemain de l’enterrement de sa mère ?

dans une salle de cinéma
à l’établissement de bain du port
sur une plage aux environs d’Alger

10 questions
852 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..