AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.79 /5 (sur 33 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 05/03/1979
Biographie :

Kahina Bahloul est une islamologue franco-algérienne de tradition soufie.

Elle est née d'un père algérien kabyle issu d'une famille maraboutique et d'une mère française athée ; sa grand-mère maternelle était juive polonaise, son grand-père maternel catholique français.

Elle a vécu en Algérie jusqu’à l’âge de 24 ans où elle a obtenu une maîtrise de droit en arabe. Elle revient en France en 2003 et prend "ses distances avec la religion" pendant quelques années. Elle devient cadre dans l'assurance, pendant douze ans.

Le décès de son père, entrepreneur qui n'était pas particulièrement versé dans la religion, conduit Kahina Bahloul à approfondir son lien avec la mystique musulmane, le soufisme, dans lequel elle affirme avoir trouvé les réponses aux questions qui la taraudaient depuis l'enfance.

Après un master 2 en islamologie à l’École pratique des hautes études, Kahina Bahloul poursuit un doctorat sur la pensée d’Ibn Arabi, théologien et poète soufi du XIIe siècle et lance la chaîne et l'association "Parle-moi d'islam". Elle est aussi conférencière sur des sujets islamiques concernant le dialogue interreligieux, le soufisme et la femme.

Kahina Bahloul se déclare "imame" depuis le printemps 2019. Elle est la co-fondatrice du projet d'association cultuelle La Mosquée Fatima, qui promeut un islam libéral.

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Kahina Bahloul   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

C à vous https://bit.ly/CaVousReplay C à vous la suite https://bit.ly/ReplayCaVousLaSuite — Abonnez-vous à la chaîne YouTube de #CàVous ! https://bit.ly/2wPCDDa — Et retrouvez-nous sur : | Notre site : https://www.france.tv/france-5/c-a-vous/ | Facebook : https://www.facebook.com/cavousf5/ | Twitter : https://twitter.com/CavousF5  | Instagram : https://www.instagram.com/c_a_vous/ Au programme : Invitées : Floriane Chinsky, rabbin, Kahina Bahloul, imame, et, Emmanuelle Seyboldt, pasteure • Pasteure, imame, rabbin : des femmes et des dieux • Rendre possible le dialogue entre les religions • Féminisme et religions, même combat ? • Kahina Bahloul, première femme imame de France • L'hypocrisie des religions face à la sexualité

+ Lire la suite

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
Kahina Bahloul
OverTheMoonWithBooks   30 mars 2021
Kahina Bahloul
( Lea Salamé : qu'est-ce que vous avez pensé de la loi séparatisme qui est arrivée au Sénat ? Quand vous entendez Emmanuel Macron, vous dites une expression, vous dites un nouveau terme est lâché "séparatisme islamique ", "comme un énième reproche qui vient rallonger la longue liste des tristes qualificatifs accolés à ma religion". )



Kahina Bahloul : Justement aujourd'hui, ce livre je l'ai voulu aussi comme un travail pour sortir de cette hystérisation du débat dès qu'il s'agit de parler de l'islam dans notre société et revenir au temps lent de la réflexion. Et sortir aussi de ce mode de fonctionnement des réseaux sociaux qui a déteint sur nos vies , nos vraies vies, où il est plus facile d'haïr que de réfléchir. Et ce livre se veut vraiment un travail de réflexion.



(interrogée sur France Inter le 30 mars 2021)
Commenter  J’apprécie          72
LaMoun   08 février 2022
Des femmes et des dieux de Kahina Bahloul
J’avais invité à la maison une personne de l’Église. Mon fils, tout fier, lui montre ses dinosaures. Mon invitée lui dit : « Mais comment ça, tu ne crois pas que Dieu a créé le monde en six jours ? Les dinosaures n’existent pas. Ils ne sont pas dans la Bible. » Et mon fils lui répond avec aplomb : « Je crois les deux. » Il avait parfaitement raison. Il y a un savoir scientifique d’un côté et de l’autre un texte symbolique qui donne du sens au monde. Les sens sont complémentaires.
Commenter  J’apprécie          70
CharlyyPhoenix   06 janvier 2023
Des femmes et des dieux de Kahina Bahloul
"Que l'éternel soit avec moi ou pas, je fais le boulot."
Commenter  J’apprécie          70
LaMoun   07 février 2022
Des femmes et des dieux de Kahina Bahloul
EMMANUELLE : La fidélité, par exemple, est raillée, comme s’il s’agissait d’un concept ringard.

KAHINA : « La fidélité est ringarde » parce que l’hyperconsommation dans laquelle nous vivons et qui s’étend à tous les domaines de la société (nourriture, vêtements, voitures, montres, etc.) a imposé le postulat suivant : ce que je veux, je dois l’obtenir tout de suite, maintenant, et sans me poser de question. Ce modèle est devenu valable aussi pour les plaisirs du corps. Le problème, c’est que la sexualité est un accès direct à notre intimité, et si elle est maltraitée d’énormes dégâts risquent de se produire. Je te rejoins, Emmanuelle, sur cette confusion contemporaine entre désir et amour. Le partenaire qui a la « bonne anatomie » n’a peut-être pas du tout les mêmes valeurs que moi, et rien ne garantit que cette personne prendra soin de moi. FLORIANE : Pour rebondir sur ce que tu dis, j’ajouterais que notre société valorise tout ce qui est monétisé. Or nous parlons toutes les trois de quelque chose qui n’est pas monétisable. La pornographie, c’est monétisable. La capacité à s’écouter mutuellement, avec respect et empathie, ne l’est pas. Cette action est pourtant vitale, dans le cadre amical ou dans le cadre de pratiques telles que l’Écoute mutuelle. Quand des gens consomment du porno, il y a d’autres gens à qui ça fait gagner beaucoup d’argent. Une sexualité épanouie et respectueuse ne fait gagner d’argent à personne. Voilà à quoi on se heurte. Voilà pourquoi j’insiste sur l’importance de la verbalisation"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
dido600   10 mai 2022
Mon islam, ma liberté de Kahina Bahloul
«Ne demandez jamais quelle est l'origine d 'un homme, interrogez plutôt sa vie, ses actes, son courage, ses qualités et vous saurez qui il est»
Commenter  J’apprécie          30
balagan   05 avril 2022
Des femmes et des dieux de Kahina Bahloul
Kahina : c'est bizarre : vous parlez beaucoup de Dieu, mais vous dites : on n'y croit pas.

Floriane : J'évite au maximum le mot "théologie", car justement "dieu" n'est pas central. Nous, depuis le second Temple, on a décidé qu'on ne savait rien de lui, même pas son nom.
Commenter  J’apprécie          20
LaMoun   07 février 2022
Des femmes et des dieux de Kahina Bahloul
Bref, régulièrement dans la Torah, l’Éternel fait savoir aux hommes que le patriarcat en usage dans leur société n’est pas une fatalité : il existe toujours un moyen de se placer du côté des femmes, il suffit de les écouter.../...Je mentionnerai très brièvement Myriam, la prophétesse, sans laquelle tout le peuple hébreu serait mort en esclavage. Elle a su prendre la parole, et son père a su l’écouter. Preuve qu’il existait bien des courants favorables à l’expression des femmes à l’époque de l’histoire de la Bible, à l’époque de sa rédaction, et à l’époque de la rédaction du Talmud.
Commenter  J’apprécie          10
LaMoun   07 février 2022
Des femmes et des dieux de Kahina Bahloul
En quoi le foulard serait-il le symbole exclusif de l’islam ? Le foulard n’est pas musulman, il a des origines qui sont beaucoup plus anciennes que l’islam. Des courants où l’on se couvre la tête existent dans le judaïsme, le christianisme, et même dans certaines traditions très éloignées du monothéisme. Le voile est donc non musulman. Il est surtout patriarcal. Si les intégristes en ont fait leur étendard, c’est parce que leur idéologie repose sur la domination. Le corps de la femme est pour eux un objet qui appartient à l’homme, qui a donc le droit de le contrôler.
Commenter  J’apprécie          10
Cram   13 septembre 2021
Mon islam, ma liberté de Kahina Bahloul
Si invraisemblable que cela puisse paraître aux moins de vingt ans, j’ai dans ma jeunesse connu une Algérie sans voile, sans hijab islamiste. L’Algérie des années 1970 et 1980 était un pays où les femmes ne ressentaient aucune culpabilité à sortir de l’espace domestique habillées d’un pantalon ou d’une robe laissant apparaître leurs bras, leurs jambes et leurs cheveux. Même Abdelhamid Ben Badîs (1889-1940), fondateur de l’Association des oulémas musulmans algériens et des instituts mixtes à une époque où l’école communale séparait les filles des garçons, n’avait pas imposé le voile aux institutrices qui y enseignaient, ni aux filles des scouts musulmans dont il était le guide spirituel.



« Culpabilité », le mot n’est pas trop fort : il faut prendre la mesure de ce poids qui écrase la conscience de beaucoup de femmes musulmanes, aboutissant à l’aliénation de leur volonté propre, leur déniant même toute capacité intellective en dehors du cadre établi.
Commenter  J’apprécie          00
LaMoun   07 février 2022
Des femmes et des dieux de Kahina Bahloul
Cessez de vous dire : pourquoi cette épidémie… Posez-vous juste la question : bon, alors maintenant on fait quoi ?
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Quel est le bon titre des livres d’Ernest Hemingway ?

Le vieil homme et la ... ?

Montagne
Mer
Campagne
Ville

10 questions
102 lecteurs ont répondu
Thème : Ernest HemingwayCréer un quiz sur cet auteur