AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.79/5 (sur 861 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 26/05/1964
Biographie :

Karim Berrouka est un écrivain, éditeur et musicien français.

Il a été chanteur et parolier du groupe punk "Ludwig von 88" depuis 1984 jusqu'à la séparation du groupe en 2000. En 2016, le groupe reprend une certaine activité.

Il publie ses premières nouvelles en 2002 et son premier roman, "La Porte", en 2007. Ses nouvelles et ses romans relèvent des littératures de l'imaginaire, principalement la science-fiction et la fantasy.

Au début des années 2010, Karim Berrouka se concentre davantage sur la publication de romans avec "Cyclones" (2011), "Fées, weed & guillotines" (2014, prix Elbakin.net 2014 du meilleur roman fantasy français), puis en 2016 "Le Club des punks contre l'apocalypse zombie" qui remporte le prix Julia-Verlanger 2016.

En 2018, Karim Berrouka publie son roman "Celle qui n'avait pas peur de Cthulhu" aux Éditions Actus.

Il est directeur de collection aux éditions Griffe d'Encre jusqu’à la disparition de cette maison d'édition en 2016.

Il vit à Lyon.

page Facebook : https://www.facebook.com/berrouka/
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Karim Berrouka   (21)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Parfois notre psyché ne résiste pas aux pressions qu'elle subit, ou bien notre corps à la naissance ou à un accident ultérieur… de Jekyll & Hyde à Miles Vorkosigan en passant par Hulk, petit traité de la pathologie mentale ou physique en science-fiction. Avec : Killoffer, Jean Baret, Claire Duvivier, Karim Berrouka Modération : Olivier Gechter


Citations et extraits (259) Voir plus Ajouter une citation
Quand l’homme ne sait pas ou ne sait plus, il se tourne vers Dieu… Qui n’en sait pas plus que lui, qui ne répond jamais, mais c’est toujours rassurant de savoir qu’il existe un être supérieur, sourd, muet et complètement désintéressé de ses ouailles, dans les mains duquel on peut mettre son destin.
Commenter  J’apprécie          400
Quand un ogre a une idée en tête, elle y reste longtemps, vu qu’elle n’est pas prête d’en rencontrer une autre qui la délogerait.

Commenter  J’apprécie          350
La fin d’un voyage est toujours le début d’une aventure.

Commenter  J’apprécie          330
Ne sortez pas de chez vous, barricadez-vous, n’ouvrez à personne, surtout pas à vos voisins, nous avons la situation en main, l’armée rétablit l’ordre, le président est en lieu sûr, les chiffres du chômage sont encourageants, la reprise succédera à l’austérité, l’État français ne se laissera pas intimider par des actes commis par un groupe de terroristes sanguinaires, l’avenir est radieux…
Commenter  J’apprécie          300
J’ai cru qu’il allait m’insulter, mais non. Il a juste dit que cette année-là le rock’n’roll venait d’ouvrir ses ailles. Je lui ai répondu que j’avais plus d’appétit qu’un barracuda. Je ne sais pas pourquoi. C’était plutôt con mais ça m’était venu comme une envie de pisser. […] « Je sais, et ta sœur Bélinda passe son lundi au soleil. »

Commenter  J’apprécie          270
Ma fureur me consume. Ma folie me brûle. Comme une langue qui m’enlace et me pousse vers d’horribles horizons. Je suis le meurtre, la haine incarnée, la jalousie pérenne qui ne s’assouvit même pas dans l’acte criminel. L’abjection qui ne se résout pas. L’infinie tourmente que l’effondrement des cités n’affaiblit jamais. Je suis, certainement, créateur et rédempteur, juge et exécuteur. Tout le reste n’est que poussière. Et de la poussière j’élèverai un empire vertueux.

Commenter  J’apprécie          233
La bravoure est le plus court chemin au suicide.

Commenter  J’apprécie          250
Dans la terre, il y a la terre. Et je ne suis que son plus pitoyable ver. Je joue les lombrics à fouiller sa mémoire, à digérer les témoignages qu’elle conserve. J’y plante mes graines, qui ne rejaillissent de sa matrice que sous forme d’enfants mort-nés.
Je préserve son passé, je rêve de son futur.

Commenter  J’apprécie          230
Oh, fait Ségolène en montrant de son index une forme blanche qui agite un pouce que le froid aura tétanisé. Mon Dieu Tout Puissant Qui Nous Berce En Son Cœur Miséricordieux, répond du tac au tac l’homme qui conduit, une auto-stoppeuse ! Quelle inconvenance vestimentaire ! Les yeux je dois détourner. Ségolène, tenez le volant pendant que nous dépassons cet objet sacrilège et que, de nos mains, je cache à mon regard cette ignominieuse vision. La femme dresse son menton et, d’un air qui l’a rendue célèbre dans les garden-parties de Saint Nicolas du Chardassaut, toise son mari avec condescendance. Voyons, ne faites pas votre sainte-nitouche. Et profitons de l’occasion que notre Seigneur Qui Nous Protège De L’Orgueil nous offre pour nous mêler au petit peuple, au peuple d’en bas, de très, très en bas (elle glousse de ses couronnes d’ivoire plaquées or poncées saphir rehaussés d’une fluctuation diamantifère discrète, le trésor des templiers sur le simili-émail de ses prothèses dentaires). Vous n’y pensez pas, répond son mari d’une voix outrée. Mais bien certainement, continue-t-elle, pleine de défi, j’y pense. Cela sera notre bonne action du millénaire (elle sursaute d’un petit rire contenu en se tenant l’extrémité des lèvres du bout des doigts, des fois que le démon de l’hilarité profite de cet instant de relâchement pour lui éjaculer quelques onces d’espièglerie dans le gosier).

Commenter  J’apprécie          210
Un monde qui a bien changé. Elle s'y attendait, certes, mais pas à ce point. Tout semble être guidé par un souci d'urgence. Ça cavale dans tous les coins, et quand ça ne cavale plus, ça communique – une façon de conserver la dynamique d'urgence. 
Commenter  J’apprécie          220

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Karim Berrouka (938)Voir plus

Quiz Voir plus

"Qui veut gagner de l'argent en masse ?"

Question à 800$. Lorsqu’un pancake tombe dans la neige avant le 31 décembre, on dit :

A :Que c’est un pancake qui est tombé dans la neige avant le 31 décembre
B : Que c’est un frisbee comestible
C : Que c’est une Kippa surgelée
D : La réponse D

4 questions
19 lecteurs ont répondu
Thèmes : humour , jeux , télévisionCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}