AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.73 /5 (sur 538 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Orne , le 01/1969
Biographie :

Karine Lebert est une écrivaine française.

Chroniqueuse en architecture et arts de vivre, elle est avant tout une romancière habituée des éditions Presses de la Cité, France Loisirs, Pocket et De Borée.

Elle traite de sujets historiques ou contemporains, souvent méconnus, mettant en scène des personnages féminins, dans une langue fluide.

Karine Lebert est vice-présidente de la société des auteurs de Normandie (SADN) et membre de la société des gens de lettres (SGDL).

son site : https://karine-lebert-romanciere.jimdofree.com/


Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Karine Lebert   (17)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Les coups de cœur littéraires de Martial Debriffe Martial nous présente ses nouveaux coups de cœur ! - Obsession, Michaëla Watteaux.- Les Murmures du Lac, Karine Lebert. - Power attitude, Christelle Crosnier et Sandra Lou.


Citations et extraits (255) Voir plus Ajouter une citation
Gwen21   01 mai 2015
Ce que Fanny veut... de Karine Lebert
L'automne était là. La brume se déposait sur la forêt. Sur les terres, les équipages s'élançaient, caracolant, ayant à coeur de se précéder les uns les autres. Des lièvres se dressaient entre les touffes d'herbes, immobiles, puis soudain bondissants, ayant compris la menace. Au-dessus d'eux, des brassées d'oiseaux s'élevaient pareil à un lâcher de ballons. Dans les profondeurs des bois, des animaux écoutaient, reniflaient, l'oeil inquiet, puis filaient [...].
Commenter  J’apprécie          170
Cath_perrin   29 mars 2022
Les souvenirs et les mensonges aussi... de Karine Lebert
Il y a quelque chose d’étrange et de désespérant à se sentir étrangère dans son propre pays. Quand les armées françaises ont pénétré dans Baden-Baden, j’ai éprouvé du soulagement et de la joie. Pour que cette dernière soit complète, il aurait fallu que je sois sûre d’une chose : que les Français se conduiraient avec dignité. Pour l’instant, mes sentiments restent ambivalents. 
Commenter  J’apprécie          150
Gwen21   01 mai 2015
Ce que Fanny veut... de Karine Lebert
Elle plongea les yeux dans les siens et il lui sembla que plus rien n'existait en dehors de leurs deux regards qui se rencontraient.
Commenter  J’apprécie          144
prune42   13 septembre 2019
Les amants de l'été 44 de Karine Lebert
Nos aïeux ne nous transmettent pas seulement des ressemblances physiques ou des gènes. Nos choix peuvent être dictés ou simplement influencés par ce que nos ancêtres ont vécu.
Commenter  J’apprécie          130
jeunejane   11 septembre 2021
Les murmures du lac de Karine Lebert
- Isaure et Lucille s'entendaient-elles bien? On dit les jumeaux fusionnels...

...

- Eh bien, détrompez-vous. Si elles étaient identiques physiquement, leurs natures différaient au point qu'elles en devenaient presque incompatibles. Isaure était douce, timide, alors que sa sœur possédait une force de caractère peu commune, qu'elle ne mettait pas toujours à profit pour faire le bien.
Commenter  J’apprécie          120
Cath_perrin   28 mars 2022
Les souvenirs et les mensonges aussi... de Karine Lebert
 Ils auraient sans doute aimé s’installer à Honfleur en toute discrétion, mais le maire tient à leur faire bon accueil. Les sentiments sont toutefois partagés. Si tout le monde est curieux de les voir, il y a ceux qui se montrent humains et les autres.
Commenter  J’apprécie          120
ladesiderienne   27 avril 2015
Ce que Fanny veut... de Karine Lebert
Fanny attendait un enfant.

Elle flottait entre la hantise et la joie, tremblante à l'idée de grossir, redoutant que le fait de devenir mère ne la relègue parmi les femmes pour lesquelles on ne faisait plus aucune folie. Une partie de sa jeunesse disparaissait à mesure que son ventre prenait de l'ampleur. Parfois, cette excroissance lui paraissait étrangère, presque inopportune, et parfois elle la couvait d'un regard fier, possessif, en excluant toute autre priorité de ses pensées.
Commenter  J’apprécie          90
Gwen21   03 mai 2015
Ce que Fanny veut... de Karine Lebert
[...] elle emprunta à Henri une feuille de papier blanc et s'installa à la table de la cuisine avec un crayon qu'elle se mit à mordiller en fronçant les sourcils. Un petit bout de langue rose pointait entre ses lèvres. En chemise, les cheveux en bataille, elle était irrésistible et sa vue aurait davantage conquis Geoffrey que toutes les missives du monde.
Commenter  J’apprécie          90
ladesiderienne   27 avril 2015
Ce que Fanny veut... de Karine Lebert
A la question de leurs métiers, ils répondaient peintres, écrivains, poètes, sculpteurs, comédiens, humoristes, chansonniers, même s'ils n'avaient enfanté qu'une œuvre, même si leurs toiles se bradaient pour quelques sous aux Puces et si, pour se renflouer, ils haranguaient le public dans les foires ou jouaient les acrobates au cirque, barbouillaient des livres pornographiques et fuyaient leurs créanciers. Mais ils songeaient que le destin n'avait pas permis de rassembler sur cet îlot un groupe d'artistes sans but. Qu'ils soient le courant d'un nouvel art ou périssent tous ensemble dans l'effondrement de la Butte, il devait se passer quelque chose. D'où leur persévérance, pour certains déjà récompensée, alors que d'autres n'en obtiendraient jamais gain de cause.
Commenter  J’apprécie          70
ladesiderienne   26 avril 2015
Ce que Fanny veut... de Karine Lebert
C'était fini, bien fini... Inutile d'essayer de reconquérir un semblant de séduction par des artifices. Ces derniers n'opéraient plus. Elle buvait. Elle buvait trop. La vie lui apparaissait alors plus clémente, tous les espoirs étaient permis. Et son cerveau à jeun lui dévoilait une réalité si cruelle qu'elle préférait encore se leurrer dans les brumes factices de l'alcool.

Elle devenait dépendante. Elle buvait presque sans plaisir, ayant seulement pour but de noyer sa mélancolie, unie à l'alcool par ce contrat : elle consommait et elle exigeait une charitable amnésie.
Commenter  J’apprécie          70

CONVERSATIONS et QUESTIONS sur Karine Lebert Voir plus
Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Du tac au tac !! 🤐 😂

Mes mots ont dépassé ma pensée ...

eh bien, ils n'ont pas dû aller bien loin !
pas de beaucoup ...

10 questions
28 lecteurs ont répondu
Thèmes : humour , art de la conversation , réparties , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur