AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.34 /5 (sur 119 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Dublin , le 31/05/1972
Biographie :

Karl Geary est un acteur américain d’origine irlandaise.

Karl Geary quitte l’Irlande à 16 ans pour l’Amérique. Il gagnera quelques années plus tard sa "Green Card" à la loterie. Repéré par un agent, il devient mannequin puis acteur. Il a joué dans de nombreux films et séries, de "Jimmy's Hall" de Ken Loach à Hamlet, en passant par Sex and The City ou encore "I Am Not a Serial Killer". Avec un ami, il a aussi fondé le "Café Sin-é" à New York, dans l’East Village, scène mythique où se produira notamment Jeff Buckley. Il joue toujours la comédie mais exerce également le métier de scénariste pour Hollywood. Il vit entre Brooklyn et l’Écosse.

"Vera" (2017) est son premier roman.

Source : Payot et Rivages
Ajouter des informations
Bibliographie de Karl Geary   (1)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (64) Voir plus Ajouter une citation
Bookycooky   15 septembre 2017
Vera de Karl Geary
You never understood how that was with people, that they could tell you all kinds of things without saying anything.

(Difficile de comprendre que les gens vous racontent un tas de trucs pour finalement ne rien dire)
Commenter  J’apprécie          304
le_Bison   17 mars 2022
Vera de Karl Geary
- Pourquoi vous vous êtes installée en Irlande ?

- J'aime la pluie.

- Vous devez l'adorer, putain.
Commenter  J’apprécie          220
le_Bison   06 mars 2022
Vera de Karl Geary
"Je propose qu'on se soûle." Elle afficha un petit sourire.

"Tu es sûre que c'est ce que tu veux ?

- Sûre." Elle se redressa et claqua les mains sur la table. "Prenons une bonne cuite... qu'est-ce qu'il nous reste ?"

Tu ouvris le placard qui lui servait de réserve.

"Une bouteille de vin rouge, deux oignons et une carotte.

- Bon, pour le ragoût, c'est un peu léger."
Commenter  J’apprécie          182
le_Bison   16 mars 2022
Vera de Karl Geary
Un générateur invisible bourdonnait. Un robinet gouttait, la lumière clignotait sur les carreaux de faïence rose. Tu frissonnas, oublias de te voir dans la glace et entras dans une des toilettes.

Tu défis ton pantalon et t'assis. Le siège était froid, pisser, un soulagement. Les coudes sur les genoux, tu appuyas les doigts sur tes yeux bien fermés. Tu sentis monter en toi un hurlement, juste sous la surface : un sentiment de solitude que tu ne pouvais pas garder pour toi. Tu inspiras violemment comme si tu avais passé plusieurs jours sous l'eau, tremblant de tout ton corps. Tu donnas un coup de poing dans la cloison et une vague de douleur te parcourut le bras. Pantalon remonté, tu ouvris la petite porte à la volée, furieux de découvrir dans la glace que tu avais encore le teint clair, un visage juvénile. Tes lèvres rouges, les traits ronds de ton visage doux. Le poing serré, juste une fois, mais cela te suffit à te faire mal.
Commenter  J’apprécie          120
diablotin0   29 janvier 2022
Vera de Karl Geary
L'expression de son visage te heurta. Il était dépourvu de tout sentiment ; quand il te regardait, il n'y avait rien. La violence de ce rien te coupa le souffle. Tu n'avais pas cette dureté qui permettait aux événements de glisser sur toi, de rire comme tu avais vu des gens rire.
Commenter  J’apprécie          102
le_Bison   05 mars 2022
Vera de Karl Geary
Les minutes s'écoulèrent, sans doute peu nombreuses, mais elles te semblèrent interminables, et alors que tu voulais la rejoindre, tu en étais incapable. Elle finit par se tourner pour prendre une cigarette et tu scrutas son visage chaque fois qu'une inspiration faisait rougeoyer le bout de sa cigarette. La transpiration sur tes cuisses là où elle s'était assise ne s'était pas encore évaporée, la chambre baignait encore dans l'odeur de tabac et de sexe, ton trouble te coupa encore longtemps le souffle.
Commenter  J’apprécie          80
le_Bison   03 mars 2022
Vera de Karl Geary
Tu n'avais jamais possédé de livre, et celui-ci était un bon livre, tu en étais sûr, à cause des pages abîmées à force d'être tournées, et de cette odeur d'ambre. Le nom de l'auteur en capitales rouges, T.S. Eliot et, au-dessus, le simple mot Poèmes. Sur la couverture, sur ce même mot, un cercle parfait, une tache sombre.

Tu te représentas alors Vera, chez elle, une nuit, sur ce canapé bleu, un plaid sur les genoux, un feu dans la cheminée, pourquoi pas. Elle entortillait une mèche de cheveu derrière son oreille, puis posait un verre de vin rouge à moitié bu sur le livre qu'elle venait de terminer. Le vin laissait une marque.
Commenter  J’apprécie          70
Gaoulette   09 mai 2018
Vera de Karl Geary
- Je suis marié depuis quinze ans et j’ai jamais été aussi excité de rentrer à la maison.

- T’as pas dû choisir la bonne maison.
Commenter  J’apprécie          70
LadyDoubleH   11 septembre 2017
Vera de Karl Geary
Nous sommes des serre-livres, toi et moi, tu vois ce que je veux dire ? Ton esprit se projette, il va de l'avant, tu penses à l'avenir. Moi, je pense au passé, je pense...
Commenter  J’apprécie          40
Fandol   11 janvier 2018
Vera de Karl Geary
Nous sommes des serre-livres, toi et moi. Ton esprit se projette, il va de l’avant, tu penses à l’avenir. Moi, je pense au passé, je pense…
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Simone de Beauvoir

Comme beaucoup de femmes des années 40, Simone de Beauvoir a adopté un accessoire (ou une coiffure) qu'on lui a vu sa vie entière. Lequel ?

Un chapeau à voilette
Un turban
Un canotier

10 questions
216 lecteurs ont répondu
Thème : Simone de BeauvoirCréer un quiz sur cet auteur