AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.97 /5 (sur 57 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 07/06/1970
Biographie :

Journaliste installée au Japon depuis 2002, correspondante permanente de l’Agence France-Presse (AFP) Le Point et le groupe de réflexion sociologique Chronos à Tokyo, Karyn Poupée a reçu en 2009 le prix Shibusawa-Claudel pour son livre Les Japonais (Tallandier). Elle est spécialisée dans les NTIC et l'économie. Des appareils électroniques comme les téléphones portables ou les téléviseurs grand écran, aux conférences de presse de la Banque du Japon en passant par les bilans des entreprises, elle maîtrise tous les domaines de l'économie japonaise.

Elle est mariée au dessinateur japonais de manga Jean-Paul Nishi, de son vrai nom Taku Nishimura, et apparaît régulièrement dans ses œuvres À nous deux Paris !, Paris, le retour ! et Paris toujours ! publiés en France aux Éditions Philippe Picquier et À nos amours, publié en France chez l’éditeur Kana (groupe Dargaud).
+ Voir plus
Source : http://tokyo.viabloga.com/
Ajouter des informations
Bibliographie de Karyn Poupée   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Karyn Poupée témoigne sur le jeu vidéo au Japon dans un extrait de C dans l'air


Citations et extraits (10) Ajouter une citation
IreneAdler   20 septembre 2013
Histoire du Manga : L'école de la vie japonaise de Karyn Poupée
Le manga, comme tous les moyens médiatiques et formes d'expression artistiques, renvoie à chacun une image de lui-même, de la société dans laquelle il agit, du monde dans lequel il évolue, de l'humanité à laquelle il appartient. Le manga, où se côtoie le pire et le meilleur, n'explique pas tout et ment beaucoup, mais il enseigne énormément. Voilà pourquoi d'aucuns le qualifient d'école de la vie japonaise.
Commenter  J’apprécie          80
kuroineko   19 janvier 2013
Les Japonais de Karyn Poupée
Il y avait une part culturelle dans l'attitude des Nippons à ce moment-là, peut-être une influence de croyances bouddhistes: les catastrophes naturelles sont des problèmes que l'on ne solutionnera pas, c'est le destin. La panique, elle, est un phénomène contagieux qui résulte de l'égoïsme, du sauve-qui-peut, alors que dans de telles circonstances, il faut au contraire être solidaire.
Commenter  J’apprécie          80
Seijoliver   14 mai 2020
Les Japonais de Karyn Poupée
Quelques 127 millions d'humains obnubilés par le temps, obsédés par l'exactitude, intransigeants sur les principes, perfectionnistes, procéduriers, à cheval sur l'hygiène, amateurs de bonne chère et un brin grégaire, obligés de s'approvisionner aux comptoirs étrangers et vivants en majorité dans des conurbations gigantesques aux rues sans nom, sur un territoire à la merci des folies climatiques et des furies terrestres, forcément, cela exige une certaine organisation. Or, sur ce plan, les Japonais se contentent rarement du minimum vital, même pour les choses en apparence les plus triviales. On reste béat d'admiration devant leur capacité à trier, répertorier, dénombrer, une habitude bien ancrée, enseignée dès le plus jeune âge, qui fait le bonheur des fabricants de classeurs, étiquettes, boîtes de rangement ou logiciel de base de données.
Commenter  J’apprécie          30
kuroineko   19 janvier 2013
Les Japonais de Karyn Poupée
La perfection est illusoire, la rechercher n'en est pas moins un devoir.
Commenter  J’apprécie          40
IreneAdler   20 septembre 2013
Histoire du Manga : L'école de la vie japonaise de Karyn Poupée
Le manga est ainsi né d'un mariage de traditions artistiques séculaires et d'influences étrangères, dans un contexte politico-économique propice. Il a mué au fil des décennies, grandi, grossi se nourrissant d'une riche matière sociale et d'une créativité phénoménale. D'artisanal et confidentiel, il devint commercial et industriel.
Commenter  J’apprécie          20
nanashi   25 juillet 2018
Histoire du manga de Karyn Poupée
Quatre ans après la fin de la guerre, les premiers scandales financiers éclatèrent. Puis les journaux épiloguèrent sur la disparition étrange, le 5 juillet 1949, du patron des chemins de fer nationaux, Sadanori Shimoyama, retrouvé le lendemain mort en travers dune voie, loin du grand magasin tokyoite où l'avait laissé pour cinq minutes son chauffeur. Cette affaire, qui marqua son temps, réapparaîtra en détail dans un manga en 2009, Billy Bat, de Naoki Urasawa. Le 15 septembre de cette même année 1949 fut mis en service le luxueux train "heiwa" (paix) entre Tokyo et Osaka, 550 kilomètres, 8h20 de trajet : Osamu Tezuka y grimpera plus d'une fois.
Commenter  J’apprécie          10
kuroineko   03 janvier 2017
Les Japonais de Karyn Poupée
La mémoire est dans les mains. La gestuelle, l'entraînement, la répétition, la concentration, toujours la même méthode.
Commenter  J’apprécie          20
Faignan   23 février 2021
Histoire du Manga : L'école de la vie japonaise de Karyn Poupée
Quelques trente ans plus tard, en 1984, le Premier ministre nippon d'alors, Yasuhiro Nakasone, ne dira-t-il pas que, grâce à Atomu, "les Japonais considèrent les robots comme des frères : le jour de l'an, les ouvriers leur servent une bière." " C'est en partie grâce à Atomu que les Nippons sont devenus les premiers développeurs, fabricants et utilisateurs d'automates", rencherissait en 2008 un responsable du ministère des Affaires étrangères japonais. Outre un animisme séculaire, c'est aussi du fait de l'humanisme dont fait preuve Atomu que les Japonais ne voient pas comme une ineptie le fait de cohabiter avec des humanoïdes mécatroniques truffés de capteurs et autres composants. (P. 133)
Commenter  J’apprécie          01
Stephanie39   07 mai 2021
Internet en Asie : Chine, Corée du sud, Japon, Inde de Karyn Poupée
Formidable outil de communication, Internet est à priori destiné à rapprocher les hommes. Toutefois, à des degrés divers, il crée partout des fractures, dont celles entre les générations n'est qu'un exemple.
Commenter  J’apprécie          00
Stephanie39   07 mai 2021
Etre jeune en Asie : Chine, Inde, Japon de Karyn Poupée
Pour le sens commun, être "jeune " c'est ne plus être enfant et ne pas encore être adulte. Mais quand cesse-t-on d'être l'un et quand devient-on l'autre?
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Thérèse Raquin

Où est née Thérèse Raquin?

en Algérie
Au Maroc
En Tunisie
en Libye

24 questions
889 lecteurs ont répondu
Thème : Émile ZolaCréer un quiz sur cet auteur