AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.95 /5 (sur 55 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 07/06/1970
Biographie :

Journaliste installée au Japon depuis 2002, correspondante permanente de l’Agence France-Presse (AFP) Le Point et le groupe de réflexion sociologique Chronos à Tokyo, KARYN POUPÉE a reçu en 2009 le prix Shibusawa-Claudel pour son livre Les Japonais (Tallandier). Elle est spécialisée dans les NTIC et l'économie. Des appareils électroniques comme les téléphones portables ou les téléviseurs grand écran, aux conférences de presse de la Banque du Japon en passant par les bilans des entreprises, elle maîtrise tous les domaines de l'économie japonaise.

Source : http://tokyo.viabloga.com/
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Karyn Poupée témoigne sur le jeu vidéo au Japon dans un extrait de C dans l'air


Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
IreneAdler   20 septembre 2013
Histoire du Manga : L'école de la vie japonaise de Karyn Poupée
Le manga, comme tous les moyens médiatiques et formes d'expression artistiques, renvoie à chacun une image de lui-même, de la société dans laquelle il agit, du monde dans lequel il évolue, de l'humanité à laquelle il appartient. Le manga, où se côtoie le pire et le meilleur, n'explique pas tout et ment beaucoup, mais il enseigne énormément. Voilà pourquoi d'aucuns le qualifient d'école de la vie japonaise.
Commenter  J’apprécie          80
kuroineko   19 janvier 2013
Les Japonais de Karyn Poupée
Il y avait une part culturelle dans l'attitude des Nippons à ce moment-là, peut-être une influence de croyances bouddhistes: les catastrophes naturelles sont des problèmes que l'on ne solutionnera pas, c'est le destin. La panique, elle, est un phénomène contagieux qui résulte de l'égoïsme, du sauve-qui-peut, alors que dans de telles circonstances, il faut au contraire être solidaire.
Commenter  J’apprécie          70
Philwitz   19 mai 2018
Histoire du Manga : L'école de la vie japonaise de Karyn Poupée
Les japonais s’interrogeaient : le XXe siècle, quand commence-t-il au juste ? Ils n’avaient pas l’habitude, pardi. C’était la première fois, depuis qu’ils avaient adopté le calendrier grégorien, que se produisait cet événement angoissant : 1er janvier 1900 ou 1901 ? Les journaux n’étaient pas d’accord. Finalement, ils fêtèrent ce passage le 1er janvier 1901.
Commenter  J’apprécie          73
Philwitz   23 mai 2018
Histoire du Manga : L'école de la vie japonaise de Karyn Poupée
(…) ne faudrait-il pas affirmer que Garo était un magazine situationniste ? Garo a en effet accompagné au Japon une orientation doctrinale qui n’est pas sans rappeler celle les positions radicales des adeptes de ce mouvement d’avant-garde artistique, littéraire et politique, durant les affrontements de Mai 1968 en France. Rien n’est en outre plus aisé que de déceler dans des mangas publiés par Garo des touches issues de diverses tendances figuratives (pointillisme, monochrome, cubisme, surréalisme, etc.) , dont le situationnisme est en partie l’héritier. En outre, il va sans dire que les mangas de Garo, souvent construits avec une économie de textes enfermés dans des phylactères, au profit d’une expressivité narrative symbolique, sont proches du lettrisme, un courant d’art idéationnel, pluridisciplinaire et révolutionnaire, dont s’est également nourri le situationnisme.
Commenter  J’apprécie          30
Philwitz   19 mai 2018
Histoire du Manga : L'école de la vie japonaise de Karyn Poupée
Le nom Rakuten Kitazawa est (...) depuis le 3 mars 1930, inscrit au tableau d'honneur des officiers du Mérite, signe de reconnaissance d'une France qui ignorait alors qu'elle décorait le grand-père du manga, cet art multiple en perpétuel mouvement que chérissent à présent ses jeunes ressortissants.
Commenter  J’apprécie          40
Philwitz   26 mai 2018
Histoire du Manga : L'école de la vie japonaise de Karyn Poupée
« Nous sommes le Joe de demain »: mystérieuse cette phrase déclamée par les activistes de la Faction armée rouge japonaise lors du détournement de l’avion Yodo-go de Japan Airlines, le 31 mars 1970. (...) Mais qui est donc ce fameux « Joe de demain » dont se réclamait le terroriste ?
Commenter  J’apprécie          41
Seijoliver   14 mai 2020
Les Japonais de Karyn Poupée
Quelques 127 millions d'humains obnubilés par le temps, obsédés par l'exactitude, intransigeants sur les principes, perfectionnistes, procéduriers, à cheval sur l'hygiène, amateurs de bonne chère et un brin grégaire, obligés de s'approvisionner aux comptoirs étrangers et vivants en majorité dans des conurbations gigantesques aux rues sans nom, sur un territoire à la merci des folies climatiques et des furies terrestres, forcément, cela exige une certaine organisation. Or, sur ce plan, les Japonais se contentent rarement du minimum vital, même pour les choses en apparence les plus triviales. On reste béat d'admiration devant leur capacité à trier, répertorier, dénombrer, une habitude bien ancrée, enseignée dès le plus jeune âge, qui fait le bonheur des fabricants de classeurs, étiquettes, boîtes de rangement ou logiciel de base de données.
Commenter  J’apprécie          20
IreneAdler   20 septembre 2013
Histoire du Manga : L'école de la vie japonaise de Karyn Poupée
Le manga est ainsi né d'un mariage de traditions artistiques séculaires et d'influences étrangères, dans un contexte politico-économique propice. Il a mué au fil des décennies, grandi, grossi se nourrissant d'une riche matière sociale et d'une créativité phénoménale. D'artisanal et confidentiel, il devint commercial et industriel.
Commenter  J’apprécie          20
nanashi   25 juillet 2018
Histoire du manga de Karyn Poupée
Quatre ans après la fin de la guerre, les premiers scandales financiers éclatèrent. Puis les journaux épiloguèrent sur la disparition étrange, le 5 juillet 1949, du patron des chemins de fer nationaux, Sadanori Shimoyama, retrouvé le lendemain mort en travers dune voie, loin du grand magasin tokyoite où l'avait laissé pour cinq minutes son chauffeur. Cette affaire, qui marqua son temps, réapparaîtra en détail dans un manga en 2009, Billy Bat, de Naoki Urasawa. Le 15 septembre de cette même année 1949 fut mis en service le luxueux train "heiwa" (paix) entre Tokyo et Osaka, 550 kilomètres, 8h20 de trajet : Osamu Tezuka y grimpera plus d'une fois.
Commenter  J’apprécie          10
kuroineko   19 janvier 2013
Les Japonais de Karyn Poupée
La perfection est illusoire, la rechercher n'en est pas moins un devoir.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Rum, Sodomy and the lash

À qui doit-on la grande enquête vaticane parue sous le titre « Sodoma » ?

Theodore Mac Carrick
Carlo Maria Vigano
Frédéric Martel

9 questions
7 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , Moeurs et coutumesCréer un quiz sur cet auteur