AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.58 /5 (sur 356 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Bristol , le 30/07/1926
Biographie :

Kate Sedley est le pseudonyme de Brenda Margaret Lilian Honeyman Clarke.

Avant de s'essayer au roman policier, elle a publié, sous un autre nom, plusieurs romans contemporains et historiques. Son coup d'essai "policier," Le Colporteur et la mort, a remporté un fier succès en Angleterre et aux États-Unis.

Depuis, les romans de Kate Sedley ont également conquis les lecteurs allemands, espagnols et français. La dix-septième enquête de Roger le colporteur, The Green Man, a paru en 2008.

Source : amazon.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (105) Voir plus Ajouter une citation
valreine   27 mai 2020
Les Filles d'Albion de Kate Sedley
Piers et moi passâmes une matinée décourageant, avant et près le dîner - le sempiternel potage, est-ce la peine de le préciser? Nous salîmes en explorant des parties du château dont même la duchesse et son intendant ne devaient pas soupçonner l'existence.[...] Nous descendîmes ensuite dans les caves, qui servaient autrefois de geôles, mais ne recelaient plus que des cafards, moisissure et humidité, ce qui n'avait rien de surprenant puisqu'elles se situaient sous le niveau de la Tamise. Puis nous montâmes dans les greniers, d'étroites soupentes étouffantes pleines du rebut des ans ; quelques unes étaient habitées par les plus humbles d'entre les humbles : videurs de vases de nuit, nettoyeurs de chaises percées.
Commenter  J’apprécie          00
valreine   27 mai 2020
Les Filles d'Albion de Kate Sedley
Je suis un couard, dans la mesure où, tout en soutenant la stricte application de la loi, je répugne à contempler ses oeuvres tant les châtiments qu'elle exerce sont monstrueux.
Commenter  J’apprécie          00
missmolko1   28 mai 2016
Le conte de la brodeuse de Kate Sedley
La pluie s'était enfin arrêtée. Sous nos pas, le sol produisait un bruit de succion alors que nous traversions le gazon détrempé. Un pigeon ramier faisait bruire des branches, et bien qu'on ne fût qu'au milieu de la matinée, l'ombre enveloppait le jardin. Nous suivîmes le chemin central qui descendait en pente douce vers le petit embarcadère sur la Tamise. Dans le ciel, des mouettes lançaient leur rire saccadé en poursuivant les bateaux de pêche au hareng qui remontaient jusqu'à Westminster. Un martin-pêcheur, dérangé par ce vacarme, s'envola de son nid sur la berge dans un éclair irisé vert et bleu. Des algues aux doigts brunâtres souffletaient la rive, et le fleuve lui-même, luisait tel du métal poli sous un rai de soleil délavé qui, soudain, perçait les nuages.

Le jardin était surtout planté pour l'agrément. Nous ne vîmes ni parterre d'aromates ou de simples, à des fins culinaires ou médicinales, ni potager. Cette maisonnée était assez aisée pour acheter les produits les meilleurs et les plus frais aux marchands qui chaque jour les apportaient à Londres dans leurs charrettes; ces produits avaient poussé dans les champs de Paddington, arrosés par les sources cristallines et les clairs ruisseaux. L'herbe, de chaque côté du chemin, était constellée de pervenches et de pâquerettes. Outre les lis et les giroflées, les rosiers, déjà en fleur, ravissaient par leurs couleurs : le rouge de la Rosa gallica, le blanc de la Rosa alba, le rose tendre du rosier de Damas au suave parfum. Penché au bord de l'onde, un saule pleureur laissait tomber ses branches vers le courant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
petitsoleil   09 octobre 2016
La fille de l'orfèvre de Kate Sedley
Un soudain sentiment de culpabilité m'étreignit alors.



Depuis ma brève conversation du samedi avec Christopher au sujet de la victime, et après le déjeuner avec maître Ford, j'en étais venu à éprouver une certaine antipathie pour Gideon Bonifant, ce qui m'incitait à une sorte d'indifférence quant à l'identité de son assassin.

Cependant, même à supposer que ces sentiments fussent justifiés, aucun meurtre n'était acceptable, si déplaisante qu'eût été la victime.



Et tout ce que je pouvais dire de Gideon d'après ce que je savais de lui, c'est qu'il m'apparaissait comme un être ingrat, irrévérencieux, désireux d'améliorer sa position quel que soit le moyen à utiliser.

Mais combien de centaines d'autres individus pouvaient être décrits ainsi ?
Commenter  J’apprécie          110
missmolko1   22 juillet 2016
Le trésor de Tintern de Kate Sedley
Les femmes ! Elles ont plus de tours dans leur sac et mentent mieux qu'un arracheur de dents. Ce sont les êtres les plus retors que Dieu ait mis sur terre. Mais, pour être honnête, il faut avouer qu'elles n'ont guère le choix. C'est leur seule armure dans un monde ordonné à l'avantage des hommes.
Commenter  J’apprécie          110
missmolko1   28 mai 2016
Les saints innocents de Kate Sedley
Je marchai vers le sud, en vendant mes marchandises dans les villages de la côte et les hameaux du Somerset et du Devon, où mes affaires allèrent rondement, leurs habitants ayant été sevrés de visiteurs et de nouvelles pendant les longs mois d’hiver. On me traita royalement, comme il convient au premier messager du printemps, et l’on m’offrit maintes fois repas et logement gratuits. Je leur portais en retour toutes les nouvelles de leurs voisins que je recueillais attentivement au cours de mes déplacements. Je pus même les informer des bruits qui avaient atteint Bristol juste avant que je quitte la ville.
Commenter  J’apprécie          100
missmolko1   28 mai 2016
Les saints innocents de Kate Sedley
Le lendemain, un dimanche, je m’étais reposé ; j’avais passé à la belle étoile une nuit prématurément chaude et m’étais levé avant l’aube pour me laver à grande eau le visage et les mains dans l’eau cristalline de la Harbourne. Très loin au-dessus de ma tête, la dernière étoile d’un blanc bleuté comme le givre luisait entre les branches, puis elle s’évanouit à son tour avec l'arrivée du jour. Et le premier chant d’oiseau fusait d’un arbre voisin quand j’aperçus la bande de hors-la-loi qui avançaient en tapinois sur le sentier. À ma rencontre.
Commenter  J’apprécie          80
umezzu   05 mai 2016
La fête des moissons de Kate Sedley
Les gens comme nous, ma fille, doivent déjà remercier le ciel d’avoir un toit au-dessus de leurs têtes. Vouloir une chambre à soi, c’est un comble ! Je n’ai jamais rien entendu d’aussi insensé !
Commenter  J’apprécie          90
petitsoleil   02 octobre 2016
Le conte de la brodeuse de Kate Sedley
- Qu'est-ce qu'on sait d'autre ?

- Parmi les faits avérés ou les ouï-dire ?

- Les deux. Après tout, si l'on exclut les ouï-dire, il ne reste pas grand-chose.

J'éclatai de rire et tapotai Bertram dans le dos.

- Timothy Plummer sera fier de toi, un jour. Le cynisme est bien plus précieux pour un enquêteur que l'enthousiasme candide.

Bertram parut ravi de cette louange inattendue
Commenter  J’apprécie          80
Aunryz   05 avril 2015
Le destin du colporteur de Kate Sedley
Il s'est trouvé sur le chemin d'une lame destinée à un autre.
Commenter  J’apprécie          81
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
31 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur