AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.49 /5 (sur 73 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Berea, Ohio , le 6/07/1947
Biographie :

Kathleen Dean Moore est écrivaine, philosophe et naturaliste.

Elle a passé son enfance dans l’Ohio et est titulaire d'un B.A. en philosophie du College of Wooster et d'un master et d'un doctorat de l'Université du Colorado à Boulder.

En 1992, elle rejoint le Département de philosophie de l'Université d'État de l'Oregon, où elle donne des cours sur l'éthique environnementaliste et la philosophie de la nature.

Activement engagée dans la défense de la nature sauvage, elle est l'auteure de nombreux essais et récits, notamment "Riverwalking" (1996) et "The Pine Island Paradox" (2004), unanimement salués par la critique et le public américains.

En 1999, elle a publié "Petit traité de philosophie naturelle" ("Holdfast: At Home in the Natural World").

Ses récentes publications portent sur le changement climatique.

Kathleen Dean Moore vit à Corvallis, Oregon.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Kathleen Dean Moore   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (49) Voir plusAjouter une vidéo

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
Zakuro   15 avril 2020
Petit traité de philosophie naturelle de Kathleen Dean Moore
Ces lieux secrets et sûrs qui ont un sens pour nous : un chemin usé par nos pas au bord de la rivière, un bosquet de roses trémières auquel s'attachent le pollen et l'essaim d'abeilles.
Commenter  J’apprécie          130
lafilledepassage   27 septembre 2020
Petit traité de philosophie naturelle de Kathleen Dean Moore
La vie éternelle, si elle existe, ne consiste pas à prolonger indéfiniment la durée de notre existence, mais sa profondeur.
Commenter  J’apprécie          100
babel95   06 mai 2020
Petit traité de philosophie naturelle de Kathleen Dean Moore
Sur l'étagère, quelques recueils - le livre des fougères, le livre des lichens, le Guide des rivières et des étangs - me viennent de ma mère. C'était une femme qui s'émerveillait d'observer la nature et saluait les grenouilles comme de vieilles connaissances, toujours ravie de rencontrer en pleine forêt ce qu'elle ne connaissait que comme une image dans un livre. La toute première pomme de mai, un aperçu de Scorpion dans le ciel au-dessus des montagnes assombries par la nuit, la première rencontre avec une moucherolle vermillon… tous ces phénomènes éveillaient en elle ce que Joseph Wood Krutch nomme "la joie qui ne se laisse pas penser". "Songe donc, s'exclamait-elle, que nous habitons le même univers que le tyran à longue queue". Songe donc. C'était comme si ces mots ouvraient grand leurs bras. Un passerin non pareil. Un scinque des prairies. Des pédiculaires du Groenland, dont les fleurs ressemblent à de petites têtes d'éléphants placées tout le long de leur tige, dans les prés de haute montagne. Des marais remplis de tabac du diable, des choux qui sentent la citronnade. Si ces créatures existent, rien n'est impossible. "Tout simplement fabuleux !" disait ma mère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
lafilledepassage   07 octobre 2020
Commenter  J’apprécie          100
Nuageuse   01 janvier 2021
Petit traité de philosophie naturelle de Kathleen Dean Moore
Partout où je vais, je croise des gens venus d’ailleurs. Tous, nous laissons tant de choses en arrière. Les déjeuners du dimanche. Les accueillantes vérandas. Les infimes certitudes. Savoir quand planter des tomates, où acheter de la ficelle, comment affronter un décès. Ces lieux secrets et sûrs qui ont un sens pour nous : un chemin usé par nos pas au bord de la rivière, un bosquet de roses trémières auquel s’attachent le pollen et l’essaim d’abeilles.
Commenter  J’apprécie          60
raynald66   17 avril 2017
Petit traité de philosophie naturelle de Kathleen Dean Moore
Il nous faut aimer la vie par dessus tout,

et de cet amour naîtra peut-être un sens.

Mais si cet amour de la vie disparaît, rien ne peut nous consoler
Commenter  J’apprécie          60
lafilledepassage   06 octobre 2020
Petit traité de philosophie naturelle de Kathleen Dean Moore
Le monde est-il conforme aux capacités de notre esprit, ou notre esprit limité borne-t-il notre connaissance du monde ? Peut-être l’intelligence fait-elle de son mieux en captant ce qui est lent, lésé, ordinaire, tout en laissant échapper le meilleur. À l’idée qu’il y a un au-delà de la perception humaine, j’enrage de frustration, comme un chien qui fait les cent pas devant une porte close, gratte et renifle l’air qui filtre. Que peut-être cet élément lointain, invisible, qui ne correspond à aucune de nos catégories ? Au-delà du spectre visible, de la gamme sonore, des nomenclatures, quel est cet élément si radieux qu’il nous aveuglerait, ferait exploser nos sens et nous précipiterait au sol ?
Commenter  J’apprécie          40
ivredelivres   19 septembre 2010
Petit traité de philosophie naturelle de Kathleen Dean Moore
Il neige, ce matin. Une mésange surgit devant la mangeoire, attrape une graine de tournesol et repart à tire-d’aile. Un écureuil roux, tapi sur une branche, jacasse à tue-tête, tout son corps vibre de détresse. L’écureuil cachera des poignées de pommes de pin et de graines de tournesol pour avoir de quoi se nourrir tout l’hiver. La mésange, elle, dissimulera ses graines une à une - derrière une parcelle d’écorce sur un pin blanc, au creux d’une branche, ou dans une brèche laissée par un rameau après sa chute. Un millier de graines, cachées à un millier d’endroits sur son territoire hivernal.
Commenter  J’apprécie          40
lafilledepassage   14 octobre 2020
Petit traité de philosophie naturelle de Kathleen Dean Moore
L’exultation ressentie devant l’orage n’est peut-être qu’une façon de rendre grâce d’être encore vivant, saint et sauf, d’avoir encore un chez-soi.
Commenter  J’apprécie          50
musaraneus   27 décembre 2020
Petit traité de philosophie naturelle de Kathleen Dean Moore
Ce lac est un chaos sonore, un orchestre de fous décidé à faire ses vocalises. Toute la nuit se passera en huées et jacasseries, soupirs et couinements. Un grèbe à cou noir surgit brusquement près du canoë. Il nous contemple d’un œil rougeoyant. Une aigrette de plumes dorées jaillit, étincelante, de part et d’autre de son front. Soudain, l’oiseau baisse la tête et lève un peu les ailes, menaçant. Veut-il prendre d’assaut le canoë ? Il nous observe à nouveau, baisse le bec, fait une galipette dans l’eau et s’enfuit. Une douzaine de harles battent l’eau de leurs ailes avant de s’envoler dans la nuit. Le ciel perd ses dernières lueurs jaunes. Enfin, le marais s’apaise.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Yvain, le chevalier au lion d'Anne-Marie Cadot-Colin

Yvain, le chevalier au lion a été écrit:

au XXème siècle
au XIème siècle
au XIIème siècle
au XIIIème siècle

30 questions
1276 lecteurs ont répondu
Thème : Yvain, le Chevalier au Lion de Anne-Marie Cadot-ColinCréer un quiz sur cet auteur

.. ..