AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 2.93 /5 (sur 7 notes)

Nationalité : Allemagne
Né(e) à : Kiev, Ukraine , le 3 fev 1970
Biographie :

Katja Petrowskaja est une auteur et journaliste d'origine allemande - ukrainienne

Ajouter des informations
Bibliographie de Katja Petrowskaja   (2)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
Under_the_Moon   04 avril 2015
Peut-être Esther de Katja Petrowskaja
Les histoires des Krzewin ne formaient pas une ligne droite, elles tournaient en rond, se rompaient comme les dentelles de Kalisz, je ne voyais pas d'ornement, juste des petits lambeaux, des enfants illégitimes, des noms inouïs, des fils perdu, des détails superflus. […]

Pendant la guerre, alors qu'il n'y avait plus de Juifs à Kalisz, on avait retiré du cimetière les matzevahs, ces pierres tombales juives, on les avait sciées en carrés et posées dans la rue, le dos tourné vers le haut, de sorte qu'on ne voie pas les lettres hébraïques quand on marchait dessus. C'était un système d'extermination à sécurité multiple.
Commenter  J’apprécie          140
Under_the_Moon   04 mars 2015
Peut-être Esther de Katja Petrowskaja
Lorsque l'Ukraine est devenue indépendante, il y a vingt ans, chaque groupe de victimes a peu à peu obtenu son mémorial (…). Dix monuments, mais pas de mémoire commune, la sélection se poursuit jusque dans la commémoration.

Ce qui me manque, c'est le terme "être humain". A qui appartiennent ces victimes ? Sont-elles les orphelins de notre mémoire ratée ? Ou sont-elles toutes les nôtres ?
Commenter  J’apprécie          140
Under_the_Moon   26 février 2015
Peut-être Esther de Katja Petrowskaja
Nous étions heureux, et tout en moi s'opposait à la phrase que nous avait transmise Léon Tolstoï, selon laquelle toutes les familles heureuses se ressemblent tandis que chaque famille malheureuse l'est à sa façon, une phrase qui nous attirait dans un guet-apens en réveillant notre penchant pour le malheur, comme si seul le malheur méritait qu'on en parle et que le bonheur fût vide.
Commenter  J’apprécie          120
Under_the_Moon   27 février 2015
Peut-être Esther de Katja Petrowskaja
[…] la fenêtre scellée de sa petite enfance ne se serait jamais ouverte à nous et je n'aurais jamais pu comprendre que ma babouchka venait d'un Varsovie qui n'existe plus, que nous sommes de là-bas, que je le veuille ou non, de ce monde perdu […].
Commenter  J’apprécie          110
Under_the_Moon   04 mars 2015
Peut-être Esther de Katja Petrowskaja
Il est interdit d'être fait prisonnier, et si ça arrive il est interdit de survivre. C'était l'une des apories soviétiques inexprimées. Celui qui survit est un traître, et la mort vaut mieux que la trahison.
Commenter  J’apprécie          110
Under_the_Moon   05 avril 2015
Peut-être Esther de Katja Petrowskaja
Kiev, la plus ancienne ville russe, où les Juifs aussi vivaient depuis mille ans, fut débarrassée de tous ses Juifs. Oui, on a l'habitude de nommer ces victimes des Juifs, mais pour beaucoup ce sont juste les autres. C'est trompeur, car ceux qui ont dû mourir à Babi Yar n'étaient pas les autres, mais les camarades de classe, les enfants de l'arrière-cour, les voisins, les grands-mères et les oncles, les vieillards bibliques et leurs petits-enfants soviétiques, qu'en ce jour du 29 septembre on a vu longer la Bolchaïa Jitomirskaïa de Kiev dans le cortège infini de leur propre enterrement.
Commenter  J’apprécie          90
Under_the_Moon   02 mars 2015
Peut-être Esther de Katja Petrowskaja
On dit juif, mais on ne sait pas de quoi est rempli ce mot.
Commenter  J’apprécie          100
Under_the_Moon   26 février 2015
Peut-être Esther de Katja Petrowskaja
L'Histoire, c'est quand il n'y a soudain plus personne à questionner, seulement des sources.
Commenter  J’apprécie          90
Under_the_Moon   22 février 2015
Peut-être Esther de Katja Petrowskaja
[…] si tant est que l'on puisse qualifier de but le besoin de chercher ce qui a disparu, […].
Commenter  J’apprécie          70
Under_the_Moon   06 mars 2015
Peut-être Esther de Katja Petrowskaja
Un endroit reste-t-il le même quand on y assassine, puis qu'on y enterre, dynamite, creuse, brûle, broie, éparpille, qu'on s'y tait, qu'on y plante, ment, dépose les ordures, inonde, bétonne, qu'on s'y tait à nouveau, qu'on interdit l'accès, arrête les endeuillés, érige plus tard dix monuments, commémore ses propres victimes une fois par an, ou pense qu'on n'a rien à voir avec ça ?
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Antigone de Jean Anouilh

Qui sont les parents d'Antigone :

Jocaste et Oedipe
Créon et Jocaste
Créon et Eurydice
Hélène et Ménélas

10 questions
320 lecteurs ont répondu
Thème : Jean AnouilhCréer un quiz sur cet auteur

.. ..