AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Citations de Ken Grimwood (161)


Avait-il donc échappé à la mort ? L'avait-il seulement court-circuitée? Dans un autre flux de temps futur, son corps sans vie gisait-il dans une morgue de New York, peut-être découpé et disséqué par le scalpel d'un médecin légiste ?
Commenter  J’apprécie          20
Et cela dura, s’éternisa, tandis que leurs voix s’estompaient au même rythme que la lumière. Jeff essaya de hurler de fureur, parce que ce n’était pas juste ; il s’était parfaitement préparé, cette fois. Mais il ne pouvait pas crier, même pas pleurer, il ne pouvait plus qu’une chose, nom de Dieu !... Mourir, encore mourir.
Commenter  J’apprécie          20
— Bien ! Très bien ! dit Bechet de la scène en essuyant l’embouchure de sa clarinette. Et maintenant, ce morceau c’est vraiment ce que signifie le blues. Voyez-vous, il y a le blues triste...
Mais le blues le plus triste, c’est pour ceux qui ont eu tout ce qu’ils désiraient puis l’ont perdu et savent qu’ils ne l’auront jamais plus. Aucune souffrance au monde n’est pire que celle-là.
Et c’est le blues qu’on appelle "I Had It But It’s All Gone Now".
Commenter  J’apprécie          20
Il nous faudrait. Il nous faudrait... parler, se dit-il. Nous regarder droit dans les yeux et nous dire simplement : «Ça n’a pas marché.» Rien. Ni le roman d’amour, ni la passion, ni les projets sublimes. Tout est tombé à l’eau, et ce n’est la faute de personne. Ça s’est passé comme ça, voilà tout.
Commenter  J’apprécie          20
– Il n'y a qu'une ligne. « Si tu viens, amène les enfants. Je t'aime. Jeff.
Commenter  J’apprécie          20
– Ca ne règle pas la question de Jeff ! Nous avions décidé de rendre le monde meilleur. Pas sûr…
Commenter  J’apprécie          20
John F. Kennedy vivant. Pour trois semaines encore.
Commenter  J’apprécie          20
Maintenant, il est temps de passer à l’étape suivante. Il est temps de modifier la conscience du monde et je peux le faire.
Commenter  J’apprécie          20
Peut être avait-il, en secret, accueillit avec soulagement cette fin de vie. A présent, tout allait simplement continuer comme avant: l’insatisfaction, l’absence désolante d’ambition et d’espoir.
Commenter  J’apprécie          20
Ce sera peut-être mon dernier replay , dit-elle doucement.
Commenter  J’apprécie          20
"C'est seulement... Je me suis tellement habituée aux possibilités sans fin, au temps... Au fait que nous ne soyons jamais définitivement liés par nos erreurs."
Commenter  J’apprécie          20
Il l'aimait, il aimait sincèrement la personne qu'elle était dans le présent et pas seulement le reflet de toutes les autres Paméla dans d'autres existences... et pourtant le rappel constant dans ses yeux ignorants de tout ce qu'ils avaient laissé derrière eux, entourait tout ce qu'ils faisaient d'un ineffaçable mélancolie.
Commenter  J’apprécie          20
(quand il revoit une jeune fille qu'il avait désiré dans sa vie précédente )
Ce qui lui avait paru autrefois merveilleusement érotique lui était maintenant révélé dans toute sa médiocrité, sans l'embellissement que confère le recul du temps : une petite branlette rapide sur le siège avant d'une Chevrolet avec comme toile de fond de la mauvaise musique.
Commenter  J’apprécie          20
Ils s’étaient figurés qu’ils auraient, à jamais, une infinité de choix et de secondes chances. Ils avaient gaspillé beaucoup trop de temps inappréciable qui leur avait été accordé, l’avaient gâché par l’amertume, la culpabilité et la quête futile de réponses inexistantes – alors qu’eux-mêmes, leur amour mutuel, constituait la seule réponse dont ils auraient dû rêver.
Commenter  J’apprécie          10
Notre dilemme, si extraordinaire qu’il soit, n’est pas différent, en fin de compte, de celui qu’ont affronté tous les humains : nous sommes ici, et nous ne savons pas pourquoi. Nous pouvons philosopher à perte de vue et chercher la clé de ce secret dans mille directions, nous n’y parviendrons jamais.
Commenter  J’apprécie          10
Les années quatre-vingt : une décennie de déchéance, d’espoirs brisés, de mort.
Commenter  J’apprécie          10
Il nous faudrait... parler, se dit-il. Nous regarder droit dans les yeux et nous dire simplement : "Ça n'a pas marché." Rien. Ni le roman d'amour, ni la passion, ni les projets sublimes. Tout est tombé à l'eau, et ce n'est la faute de personne. Ça s'est passé comme ça, voilà tout.
Mais, bien entendu, ils n'avoueraient jamais une chose pareille. Puisque leur fêlure était justement née du fait qu'ils ne parlaient jamais de leurs besoins profonds et n'évoquaient jamais le sentiment déchirant d'inachevé qui les séparait à tout instant.
Commenter  J’apprécie          10
Quatre-vingts pour cent au moins de l'industrie des médias n'a pas d'autre objectif : fournir à l'Amérique sa dose quotidienne de tragédie, de sang et de souffrance d'autrui.
Commenter  J’apprécie          10
l nous est impossible d'utiliser notre "pré-science" pour effectuer un changement déterminant du cours de l'Histoire. Il existe certaines limites à ce que nous pouvons faire
Commenter  J’apprécie          10
Le futur : des épidémies atroces, une révolution dans les attitudes sexuelles suivie de sa réaction, triomphe et tragédie dans l'espace ; les rues de la ville hantées par des punks au regard vide, bardés de cuir et de chaînes, leurs cheveux en épis roses ; des rayons de la mort en orbite autour d'une planète polluée, en train d'étouffer..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Ken Grimwood (3008)Voir plus

Quiz Voir plus

Replay de Ken Grimwood

Quel est le nom du seul enfant biologique que Jeff ait jamais eu ?

Martin
Gretchen
Sheila
April

12 questions
75 lecteurs ont répondu
Thème : Replay de Ken GrimwoodCréer un quiz sur cet auteur

{* *}