AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.44 /5 (sur 143 notes)

Nationalité : Australie
Biographie :

Kerry Greenwood est née à Melbourne où elle vit toujours.

Elle est l'auteur d'une vingtaine de romans - dont la série des aventures de Phryne Fisher, commencée en 1989 avec Cocaïne et tralala, et qui compte aujourd'hui quinze volumes -, de plusieurs pièces de théâtre et d'un essai.

Kerry Greenwood est avocate à la Commission d'aide juridique de Melbourne.

Source : www.10-18.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Bande annonce de Miss Fisher's Murder Mysteries, série basée sur les romans de Kerry Greenwood.
Citations et extraits (39) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1   08 janvier 2016
A Question of Death de Kerry Greenwood
APOLOGIA



Dear reader,

Thank you very much for buying this book (and if you haven't bought it yet , please do so - I have cats to feed. It would make an ideal present fr anyone who likes history, clothes, fashion, food or beautiful young men... Have I left anyone out ? )
Commenter  J’apprécie          130
missmolko1   03 février 2016
Dead Man's Chest de Kerry Greenwood
Money can’t buy happiness but it can vastly improve the quality of your misery.
Commenter  J’apprécie          121
missmolko1   04 janvier 2016
Raisins and Almonds de Kerry Greenwood
Phryne Fisher was dancing the foxtrot with a sleek and beautiful young man. She was happy. She was agreably concious that she was gorgeous, from the turn of her brocaded shoe with the Louis heel, through the smoky-grey stockings of the sheerest silk to the Poitou gown, tunic and skirt of heavy, draped, amethyst brocade threaded with a paisley pattern in silver. A silver fillet crowned her black hair, cut in a cap like a Dutch doll's. She had a huge amethyst in silver on her right hand, a wide band of engraved silver around one upper arm, and the same stones in her ears. She smelt bewitchingly of Floris honeysuckle and knew, without doubt, taht her partner appreciated her. He would not, otherwise, have spent a small fortune on the purple orchid which decorated her shoulder. Another young man might have spent money, but only a devoted and intelligent young man would have ascertained the colour of the dress on which it was to be worn.

His name was Simon Abrahams. Phryne's Chinese lover, Lin Chung, had been forced to go to Shanghai on a silk-buying trip, and Phryne found that she had rather lost her taste for plain ordinary young men. Searching for a diversion, she had collected Simon from a public dance hall. He was not conventionally good looking. His nose was high bridged, his eyes dark and set deeply into their sockets, and there were shadows under them which spoke of childhood illness. He was not tall, being a few inches above Phryne's five feet two, but he was beautifully made and stunningly dressed, and there was a flavour about him - his diamond tie pin a little too large, perhaps, his gestures emphatic beyond the usual Public School rule, his voice quick and emotional - which made him as exotic as a tiger lily in a bed of white daisies.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ClioIno   09 août 2015
Cocaïne et tralala de Kerry Greenwood
L'apparition de Miss Fisher en haillons, escortée par un danseur torse nu et deux chauffeurs de taxi au sourire extatique, produisit une impression durable sur le portier du Windsor, qui n'aurait pas hésité à parier avant ça qu'il avait déjà tout vu.

Dot attendait sur les marches, en versant autant de larmes que tout un cortège d'enterrement, mais l’exubérante Miss Fisher lança ses jambes nues en l'air en passant devant le portier et s'engagea dans le hall puis dans l'ascenseur avec autant d'aisance que si elle n'avait pas offert un effroyable spectacle. Le monde du portier vacilla sur son axe.
Commenter  J’apprécie          60
missmolko1   10 janvier 2016
Trafic de haut vol de Kerry Greenwood
- Si vous parvenez à le stabiliser à quatre-vingts à l'heure, je vous montrerai un truc intéressant.

Phryne éprouvait une délicieuse excitation.

- Voilà, on est à quatre-vingts, annonça Bill en prenant les commandes.

- Gardez les ailes bien à plat ! cria Phryne.

L'avion volait en souplesse. Phryne agrippa l'un des montants, s'y accrocha d'une main ferme et posa un genou sur l'aile supérieure. Avant même que Bill, stupéfait, eût le temps d'ouvrir la bouche, elle avait grimpé sur l'aile où elle marchait tranquillement, tandis qu'il basculait l'avion légèrement pour compenser son poids. De la sueur coulait sur le front et dans les yeux de Bill. Phryne atteignit l'extrémité de l'aile. Elle fit demi-tour et se prépara à revenir.

Phryne s'offrit au vent avec délices. Il n'était pas pire que dans une course automobile, d'autant que l'aile du Moth était entrelacée de montants d'une taille convenable pour qu'on y coince un orteil. Elle agita la main en direction du petit groupe rassemblé au sol et revint en marchant à pas lents, non sans remarquer que son pilote maîtrisait de façon admirable l'inclinaison.

Cet homme n'était peut-être pas sympathique, mais il volait comme un ange, songea-t-elle, se suspendant un instant par les mains à près de deux cent mètres au-dessus d'une terre impitoyable avant de se laisser glisser dans le cockpit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
missmolko1   07 avril 2016
Plaisirs criminels de Kerry Greenwood
— Crois-tu aux clubs réservés aux femmes, mon oncle ?

— Oui, mais uniquement si toutes les autres méthodes pour les faire taire ont échoué.

Magazine Punch, 1890
Commenter  J’apprécie          50
missmolko1   16 juin 2016
Crime au Moulin vert de Kerry Greenwood
Elle s'habilla prestement, enfila des bas de soie couleur champagne, une combinaison en soie noire, un corsage jaune pâle et ensuite le tailleur qui la moulait tellement qu'elle ne le mettait jamais quand il y avait de l'action en perspective. Dans un tailleur Dior, personne ne pouvait courir.
Commenter  J’apprécie          31
missmolko1   02 février 2016
Murder in Montparnasse de Kerry Greenwood
Things accumulated in purses. Unless they were deliberately unloaded and all contents examined for utility occasionally, one could find oneself transporting around in one's daily life three lipstick cases with just a crumb of lipstick left, an old eyebrow pencil sharpener without a blade, pieces of defunct watch, odd earrings, handkerchiefs (three crumpled, one uncrumpled), two grubby powder puffs, bent hairpins, patterns of ribbon to be matched, a cigarette lighter without fuel (and two with fuel), a spark plug, some papers of Bex and a sprinkling of loose white aspirin, eleven train tickets (the return half of which had not been given up), four tram tickets, cinema and theatre stubs, seven pence three farthings in loose change and the mandatory throat lozenge stuck to the lining. At least, those had been the extra contents of Phyrne's bag the last time Dot had turned it out.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   11 février 2020
Phryne et les anarchistes de Kerry Greenwood
Phryne enleva ses gants qu'elle roula en boule et comprima la blessure. Une main agrippa mollement son bras et deux yeux bleus s'ouvrirent.

- Reste tranquille, ordonna-t-elle. Tu es blessé. Quelqu'un t'a tiré dessus et a bien failli m'avoir, moi aussi. Tu sais qui c'était ?

La tête dodelina, les lèvres s'entrouvrirent. Le jeune homme était vêtu d'une chemise bleue d'ouvrier sans col et de ce qui avait sans doute été un costume de serge grise convenable avant qu'il ne décide de mourir dedans. Phryne sentit ses genoux trempés s'incruster dans le gravier. Elle se déplaça de quelques centimè­tres. Le garçon portait un anneau en or à l'oreille et un tatouage bleu sur la clavicule. Un A majuscule entouré d'un cercle.

- Tu parles anglais ?

Le garçon marmonna dans une langue que Phryne ne parvint pas à identifier.

- Tu jaspines-ti français, mon pauv'e ?
Commenter  J’apprécie          10
missmolko1   22 juin 2016
Murder on a Midsummer Night de Kerry Greenwood
Phryne was making a list of invitees for her birthday party. She would be twenty-nine on the thirteenth of January. A serious age. Most of her contemporaries were long married and rearing children, husbands and tennis coaches in utter suburban happiness. She caught a glimpse of herself in the drawning room mirror as she reached for a Turkish cigarette and her lighter. A small young woman with a boyish figure, dressed in a house gown of scarlet and gold. Her hair was as black as a crow's feather and cut in a cap, just long enough to swing forward in two divinely modish wings. Her skin was pale and her mouth red ans her eyes a strong shade of green.

"You don't look twenty-nine," she told her reflection. "You're lovely!"

She blew the mirrored Phryne a kiss [...]
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
32 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur