AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.26 /5 (sur 23 notes)

Nationalité : Syrie
Né(e) à : Alep , 1964
Biographie :

Khaled Khalifa est né à Alep, Syrie, en 1964. Scénariste réputé, fondateur de la revue culturelle Aleph, il a publié trois romans qui l'ont placé parmi les écrivains syriens les plus reconnus. Actes Sud a déjà publié Éloge de la haine en 2011.

Source : www.actes-sud.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Payot - Marque Page - Khaled Khalifa - La mort est une corvée


Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24   31 mai 2018
La mort est une corvée de Khaled Khalifa
Le pire dans la guerre, c'est la multiplication des comportements scandaleux et la transformation d'histoires tragiques en événements ordinaires. (p. 19)
Commenter  J’apprécie          281
fanfanouche24   02 juin 2018
La mort est une corvée de Khaled Khalifa
Heureux ceux qui vieillissent avec leur amour. La vieillesse est une reconquête délibérée de l'enfance. Entre l'enfance et la vieillesse, il y a quelques années à occuper ou à perdre, qui sont néanmoins nécessaires pour arriver à saisir le véritable sens du temps. (p. 96)
Commenter  J’apprécie          200
fanfanouche24   01 juin 2018
La mort est une corvée de Khaled Khalifa
Il se mit alors à transpirer abondamment, mais n'osa pas lui avouer qu'il l'aimait à en pleurer. Aujourd'hui, il sait que seule Lamia peut lui sauver la vie et le transformer en un être moins fragile. (p. 67)
Commenter  J’apprécie          190
fanfanouche24   03 juin 2018
La mort est une corvée de Khaled Khalifa
Elle parcourait calmement les rues désertes, regardait les obus s'abattre sur le village, et se disait qu'ils ne pouvaient plus tuer que la peur, vu qu'il n'y avait plus personne au village. (...)

Une guerre longue porte en elle ses vents, qui se lèvent sur tous, n'épargnent rien, transforment les êtres, les idées et les rêves, et mettent à l'épreuve la capacité de résistance des hommes. (p. 108)
Commenter  J’apprécie          140
fanfanouche24   04 juin 2018
La mort est une corvée de Khaled Khalifa
La peur qui avait longtemps accompagné Boulboul se réveilla. Il souhaita que sa maison fût proche, il aurait pris un bain, se serait lavé le corps de toutes les odeurs qui lui collaient, l'odeur du cadavre, l'odeur de la famille, l'odeur de la révolution et l'odeur du régime, avant de retrouver sa paix intérieure. (p. 182)
Commenter  J’apprécie          120
fanfanouche24   01 juin 2018
La mort est une corvée de Khaled Khalifa
Très souvent Boulboul observait son père et sa mère qui passaient de longs moments dans leur jardin. Ils prenaient leur temps pour récolter les fruits des trois oliviers. Ils le faisaient à la façon des journaliers. Ils prenaient leur petit-déjeuner sous l'arbre et discutaient pour déterminer les quantités d'olives à offrir aux amis. Boulboul disait à Lamia que les fleurs de la maison étaient la clé de l'amour qui liait son père à sa mère. (p. 78)
Commenter  J’apprécie          110
fanfanouche24   01 juin 2018
La mort est une corvée de Khaled Khalifa
Au cours des derniers mois, plus personne ne se posait de questions sur la mort et sur ce qui l'avait causée. Il était de notoriété publique qu'on pouvait mourir sous les bombardements, sous la torture dans les lieux de rétention, après un enlèvement pour exiger une rançon, ou victime de la balle d'un franc-tireur, sinon au combat. Mais mourir de tristesse ou mourir par défection du corps était devenu rare. La mort qui ne suscitait pas la colère était suspecte. (p. 49)
Commenter  J’apprécie          80
fanfanouche24   02 juin 2018
La mort est une corvée de Khaled Khalifa
Il était impensable qu'un homme de soixante-dix ans comme lui, et qu'une femme de plus de soixante ans, mère de deux martyrs, aient couru dans les champs après les papillons et échangé des lettres d'amour, comme des gens séparés par un long voyage. De même qu'il était impossible qu'ils se soient assis sous les bombes pour parler de la lune, durant de longues heures. Mais il n'est pas permis de démentir un père. (p. 110)
Commenter  J’apprécie          80
fanfanouche24   03 juin 2018
La mort est une corvée de Khaled Khalifa
Souvent elle faisait sentir à Boulboul qu'il était très important pour elle. Elle lui demandait de petits services, et elle restait des heures à l'en remercier. Elle faisait partie des gens qui considèrent que la présence des autres dans leur vie est une récompense. (p.129)
Commenter  J’apprécie          80
Nicolas9   27 novembre 2016
Pas de couteaux dans les cuisines de cette ville de Khaled Khalifa
Alep était devenue, après le retour du calme et la défaite des frères musulmans, une ville soumise où sévissaient les corbeaux et les officiers des services de sécurité.
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Le pouvoir rend fou !

Donald Trump n'est pas seul à être un dirigeant cinglé ! Qui, par exemple, a nommé son cheval aux plus hautes responsabilités ?

G.W. Bush a nommé son cheval gardien de la Constitution
Staline a nommé son cheval commissaire politique
Caligula a nommé son cheval sénateur
Joachim Murat a nommé son cheval général de brigade
Georges III d'Angleterre a épousé un poney Shetland

8 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , politique , folieCréer un quiz sur cet auteur

.. ..