AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.19 /5 (sur 138 notes)

Nationalité : Suède
Biographie :

Kitty Sewell a vécu au Canada, en Angleterre et au pays de Galles. Après avoir dirigé une agence immobilière dans le Grand Nord canadien, elle est devenue psychothérapeute, puis sculpteur.

Aujourd'hui, elle partage son temps entre l'Espagne et Cardiff, avec son mari, dont l'expérience personnelle lui a inspiré Fleur de glace, son premier roman.

Source : fichesauteurs.canalblog.com
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
dupuisjluc   01 avril 2012
Fleur de glace de Kitty Sewell
Il était écartelé entre le désir de vivre lui aussi l'expérience de la paternité et la terreur que lui inspiraient ces créatures incompréhensibles.
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaoui   24 septembre 2014
Les feux sauvages de la mémoire de Kitty Sewell
Un instant, il est comme un enfant, naïf et irresponsable, et une minute après, on dirait un vieil homme, pensif, bizarre et renfermé. Il donne l’impression de ne jamais dormir, il mange à peine, il compte les choses de manière obsessionnelle et il parle à ses pigeons comme si c’étaient des personnes. Il est rare qu’il se fasse des amis, ce qui n’a rien de surprenant. Un médecin chez lequel je l’avais emmené quand il était enfant a déclaré qu’il était un « savant imbécile ».
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui   24 septembre 2014
Les feux sauvages de la mémoire de Kitty Sewell
Bien que peu enclin à la gentillesse, le vieux médecin était favorable à l’ouverture de commerces en ville. Il lui faisait payer de lourds intérêts, mais c’était un homme pieux, en qui elle avait confiance. À qui pouvait-on se fier ? Le monde regorgeait de violeurs, d’assassins et de traîtres…
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui   24 septembre 2014
Les feux sauvages de la mémoire de Kitty Sewell
La Vierge ne peut rien pour vous parce que la vie est ainsi faite comme on fait son lit on se couche et aucune quantité d’eau bénite ne saurait effacer nos péchés quoique donner aux pauvres soit en général un moyen très raisonnable et parfois même efficace de soulager sa conscience ...
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui   24 septembre 2014
Les feux sauvages de la mémoire de Kitty Sewell
Il avait entendu dire que la chose impliquait que l’organe masculin s’insinue dans une sorte d’ouverture, cachée quelque part dans la région située entre les jambes de la femme .
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui   24 septembre 2014
Les feux sauvages de la mémoire de Kitty Sewell
Toutefois, la mendicité ne saurait se faire dans la précipitation, elle exige son propre rythme, tantôt cadencé et commercial, tantôt hésitant et alambiqué.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui   24 septembre 2014
Les feux sauvages de la mémoire de Kitty Sewell
Avoir des fantasmes absurdes était une des composantes de son caractère. Récemment, il en était venu à comprendre qu’il était coincé dans une phase adolescente ridicule, où la vraie vie se déroulait dans un film aussi flou qu’éphémère dans sa tête. Un constat qui n’avait rien d’enthousiasmant.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   24 septembre 2014
Les feux sauvages de la mémoire de Kitty Sewell
« Un pacte du silence. » N’étaient-ce pas les mots mêmes qu’avait prononcés Hector ce matin ? Peut-être était-ce dans la nature de la nation de garder le silence, de dissimuler la vérité et d’avaler l’amertume, de laisser non-dit et non fait ce qui aurait dû être dit et fait.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   24 septembre 2014
Les feux sauvages de la mémoire de Kitty Sewell
L’homme était en guerre contre l’homme. Le voisin contre son voisin. Les pères contre les fils. Les frères contre les frères. Les femmes elles-mêmes étaient divisées. Pourtant, les signes de la guerre n’étaient nulle part visibles. Les gens restaient cachés.

Commenter  J’apprécie          40
pit31   25 juillet 2019
Fleur de glace de Kitty Sewell
Il se rallongea sur le matelas défoncé en essayant de trouver une position confortable. Des petits débris durs lui piquaient les fesses. Il passa une main dessus pour les identifier. On aurait dit des miettes ou des saletés semées là par quelqu'un qui aurait oublié d'enlever ses bottes boueuses. Ce ne serait sûrement pas pire dans le mobile-home pouilleux de Hogg, quelques saloperies qu'y aient perpétrées son prédécesseur, "Môsieur, le docteur Odent". Un de ses voisins lâcha un pet. Dafydd pesta et tourna le dos à la cloison, les genoux ramenés contre son torse afin de se protéger d'autres attaques imprévues. Il dormit à poings fermés, mais pas longtemps, et reprit conscience brutalement.
Commenter  J’apprécie          30
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox