AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.05 /5 (sur 232 notes)

Nationalité : Allemagne
Né(e) à : Munich , le 18/12/1906
Mort(e) à : Cannes , le 21/05/1949
Biographie :

Klaus Heinrich Thomas Mann est le fils de l'écrivain Thomas Mann, le neveu de Heinrich Mann et le frère, entre autres, d'Erika et Golo Mann.

Entré en littérature dans les premières années de la République de Weimar, il se montre d'abord sensible à un esthétisme inspiré par Stefan George et écrit le premier roman allemand homosexuel la Danse pieuse en 1926. La même année, à Paris, il entre en contact avec Gide, Cocteau et Crevel. Il devient l'ami de ce dernier. En 1927 et 1928, il part avec Erika aux Etats-Unis. Son voyage se prolonge en Corée et jusqu'en Sibérie.

En 1933, son père Thomas s'exile en France, puis en Suisse. Klaus, lui, part pour les Pays-Bas et dirige à Amsterdam une revue culturelle antifasciste ouverte aux émigrés. Déchu de la nationalité allemande en 1934, il publie successivement Fuite au Nord (1934), Symphonie pathétique (une vie romancée de Tchaïkovski) en 1935 et Méphisto en 1936 à Amsterdam, roman de combat contre les intellectuels allemands qui se sont accommodés du nazisme.

Naturalisé Tchèque, Klaus Mann s'installe aux Etats-Unis en 1936 et reprend inlassablement ses activités de conférencier, discourant sur les périls de l'hitlérisme. En 1939 paraît le Volcan, chronique plus ou moins romancée de l'émigration allemande aux quatre coins du monde.

Homosexuel, exilé, souffrant d'un syndrome dépressif que la fougue de son engagement intellectuel ne parvient pas à compenser, il fait paraître en 1942 à New York, une autobiographie en anglais, The Turning Point (Le Tournant).

Naturalisé américain fin 1943, il fait donc la guerre en Italie. C'est ainsi qu'il rentre au printemps 1945 en Allemagne, retrouve à Munich la maison, endommagée, où il avait vécu avec ses parents.En proie à de graves difficultés matérielles, désespéré par le suicide de son ami Stefan Zweig, sentant sa sœur Erika s'éloigner de lui, Klaus a de plus en plus recours à des drogues.

A cette époque, ses livres sont refusés par les éditeurs de la République fédérale d'Allemagne. La force de vivre lui manque bientôt. Il se suicide à Cannes le 21 mai 1949.


+ Voir plus
Source : www.plumart.com
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Homosexuel, toxicomane, citoyen allemand déchu, exilé puis engagé contre l’idéologie nazie, écrivain prolifique et visionnaire, résolument contemporain, il est l’un des plus éminents représentants de la littérature allemande… MAIS QUI EST KLAUS MANN ? Après "Contre la barbarie" et "Point de rencontre à l'infini", paraîtront le 3 février 2011 aux Éditions Phébus "Aujourd'hui et demain" (http://bit.ly/h0er3J) et "Speed" (http://bit.ly/fMP5tS).
Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (78) Voir plus Ajouter une citation
Sachenka   22 août 2017
Le tournant : Histoire d'une vie de Klaus Mann
Qui s'est libéré de ses illusions et veut travailler n'a pas tout perdu.
Commenter  J’apprécie          302
Sachenka   25 août 2017
Le tournant : Histoire d'une vie de Klaus Mann
Nous faisions des discours contre la guerre et le fascisme. Mais l'Europe, dans sa peur du danger imaginaire qu'était le communisme, fermait les yeux devant la véritable menace. Par peur aveugle, bête et superstitieuse du progrès social, l'Europe acceptait la régression sociale la plus grossière : le fascisme, et avec lui, la guerre.
Commenter  J’apprécie          280
PhilippeCastellain   22 novembre 2017
Fuite au Nord de Klaus Mann
Johanna leva la tête et le regarda. Quelque chose avait changé en lui : la ligne molle au-dessous de la bouche avait disparu, soudain dans le visage tout s'accordait au front beau et hardi.

"Un grand sacrifice n'est jamais vain, dit-elle. Une grande croyance n'est jamais inutile.

- Ce n'est pas vrai", dit-il. Ils se faisaient face. "L'Histoire est faite de vain sacrifices et de croyances gaspillées.

- Voila une idée qui n'est d'aucune utilité pour les vivants, répondit Johanna. Nous n'avons pas le temps de penser de cette façon. Nous n'avons plus le choix. Notre héroïsme consistera à accepter notre destin. Notre héroïsme sera de ne pas sombrer avant que le destin ne l'exige."
Commenter  J’apprécie          270
Sachenka   01 septembre 2017
Le tournant : Histoire d'une vie de Klaus Mann
En tant qu'homme civilisé, on est naturellement pacifiste - pourrait-on ne pas l'être?
Commenter  J’apprécie          281
Sachenka   18 août 2017
Le tournant : Histoire d'une vie de Klaus Mann
Les souvenirs sont faits d'une substance étrange - ils sont trompeurs et pourtant impérieux, puissants et impalpables. On ne peut pas se fier au souvenir, et pourtant il n'y a pas d'autre réalité que celle que nous portons dans notre mémoire. Chaque instant que nous vivons doit son sens à l'instant précédent. Le présent et l'avenir seraient inexistant si la trace du passé s'était effacée de notre conscience. Entre nous et le néant, il y a notre capital de souvenirs, rempart assurément quelque peu problématique et fragile.
Commenter  J’apprécie          240
Sachenka   17 août 2017
Le tournant : Histoire d'une vie de Klaus Mann
Combien la vie doit être facile, pense-t-il, pour ceux qui n'ont pas de rêve, pas de mission! Ces heureux naïfs - ils ne savent rien de la malédiction de la folie créatrice, rien du martyr des êtres élus! Comme leurs visages sont lisses et vides, comme ils sont beaux, comme ils sont attirants! Si seulement on pouvait être comme eux!... Le voudrait-on vraiment? Changerait-on avec eux?
Commenter  J’apprécie          222
Sachenka   29 août 2017
Le tournant : Histoire d'une vie de Klaus Mann
Les demi-mesures et les compromis ne paient pas, c'est un axiome qui se vérifie en tous lieux et en tous temps.
Commenter  J’apprécie          230
Sachenka   04 septembre 2017
Le tournant : Histoire d'une vie de Klaus Mann
Une guerre qui est devenue inévitable, on ne peut plus la «refuser», on peut seulement la gagner.
Commenter  J’apprécie          220
Sachenka   30 septembre 2019
Alexandre, suivi de Ludwig de Klaus Mann
Alexandre, tout engourdi, perçut à nouveau près de son oreille son chuchotement envoûtant : «Tu ne vivras pas très longtemps, mon cher fils, je ne sais pas non plus si tu seras jamais heureux. Mais tu es destiné à apporter le bonheur à l'humanité, mon Alexandre! Telle est la volonté des dieux mystérieux, telle est ma volonté... Tu imposeras le bonheur par l'amour et par l'épée! Tu l'imposeras par ta beauté et ta jeunesse. Car tu es jeune, Alexandre, vois-tu, c'est cela qui est merveilleux.»
Commenter  J’apprécie          190
Sachenka   25 août 2017
Le tournant : Histoire d'une vie de Klaus Mann
Qu'est-ce que l'Europe? Un insignifiant prolongement de la masse des terres asiatiques, une presqu'île d'une structure complexe, et qui porte le nom d'une princesse phénicienne.
Commenter  J’apprécie          190

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Littérature allemande... ou pas?

...

Elias Canetti
Katarina Mazetti

10 questions
46 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , littérature germanique , germanophoneCréer un quiz sur cet auteur

.. ..