AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.13 /5 (sur 268 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Everett, Washington , 1965
Biographie :

Lance Weller est l’auteur de plusieurs nouvelles et a été nominé pour un Pushcart Prize.

Wilderness (2012) est son premier roman.
En 2017, il publie chez Gallmeister "Les marches de l'Amérique".

Il vit à Gig Harbor, dans l’État de Washington, avec sa femme et ses chiens.

site de l'auteur:
http://www.lanceweller.net/

Source : http://www.gallmeister.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Lance Weller   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Les Éditions Gallmeister vous présentent leur rentrée littéraire 2021. Au programme : TRUE STORY de Kate Reed Petty (traduit de l'américain par Jacques Mailhos), LES DENTS DE LAIT d'Helen Bukowski (traduit de l'allemand par Elisa Crabeil et Sarah Raquillet), LA CITÉ DES MARGES de William Boyle (traduit de l'américain par Simon Baril) et LE CERCUEIL DE JOB de Lance Weller (traduit de l'américain par François Happe).

+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (110) Voir plus Ajouter une citation
HordeduContrevent   26 mai 2021
Les marches de l'Amérique de Lance Weller
Instinctivement, les hommes se redressaient et rectifiaient leur tenue, déglutissant, la gorge serrée, tandis que des fantasmes de chair et de possession, débridés et honteux, montaient des entrailles des plus vertueux, et que les autres, plus prosaïques, s’empressaient de comparer les fonds dont ils pouvaient disposer au prix qu’ils imaginaient être celui de cette fille.
Commenter  J’apprécie          302
HordeduContrevent   25 mai 2021
Les marches de l'Amérique de Lance Weller
Tom et Pigsmeat entrèrent dans la salle dans une explosion de lumière qui s’estompa aussitôt quand ils refermèrent la porte derrière eux. Un homme était étendu face contre terre, près d’un mur. Ils entendirent les mouches qui l’exploraient, et la pièce empestait la sueur, l’alcool et le tabac, ainsi que l’odeur âcre et brûlante des murs qui cuisaient sous le soleil.
Commenter  J’apprécie          286
marina53   09 mars 2020
Les marches de l'Amérique de Lance Weller
Le soir, il marchait en suivant le soleil qui s'enfonçait dans d'étranges horizons.Ils voyait des ciels rouges, des ciels jaunes et puis des ciels si bleus dans le long crépuscule qu'ils en devenaient violets et fantastiques, rehaussés par le scintillement d'étoiles froides chaperonnées par la comète qui plongeait vers l'ouest.
Commenter  J’apprécie          260
HordeduContrevent   27 mai 2021
Les marches de l'Amérique de Lance Weller
Les deux hommes puaient l’alcool, la sueur, la fumée et la viande grillée. Flora se tenait toujours près du lit, les doigts inextricablement entortillés, faisant de ses mains un étrange nœud qui ne pouvait être défait que par la violence.
Commenter  J’apprécie          264
marina53   17 décembre 2020
Wilderness de Lance Weller
J'ai vu des choses que je pourrai jamais oublier. Elles me lâchent pas, et si ça arrivait, j'crois que je saurais plus quoi faire. Ni qui je suis. Non. Vraiment, j'peux pas en parler, parce qu'ils ont pas encore inventé les mots qu'on pourrait utiliser pour raconter ça fidèlement.
Commenter  J’apprécie          250
Crossroads   21 mars 2014
Wilderness de Lance Weller
- Comment vous sentez-vous ce matin?

Abel déglutit et fit une grimace, puis, sans même réfléchir, il répondit :

- Comme si j'avais été bouffé par un ours et chié du haut d'une falaise.
Commenter  J’apprécie          250
Siabelle   11 octobre 2016
Wilderness de Lance Weller
Après la tombée de la nuit, ils restèrent assis pour contempler l'obscurité de l'océan sous le ciel bleu nuit. Abel et le chien. Les nuages de pluie étaient restés très au large : le vieil homme et son compagnon regardèrent une étoile décrire un arc de cercle, filant sans bruit dans les cieux, puis elle fut suivie d'une autre et encore une autre, tandis que d'autres encore par milliers, scintillaient et resplendissaient, se déplaçant comme des choses vivantes, et d'ailleurs, qui aurait pu affirmer qu'elles n'en étaient pas ? Ils restèrent ainsi, côte à côte, calmes et silencieux. Le vieil homme savait que depuis que le monde était monde, il n'y avait eu que peu de moments semblables à celui-ci, et par conséquent, il se taisait.

Près de lui, le coeur muet et robuste du chien battait doucement et ils demeurèrent assis sous les étoiles vives et brillantes, jusqu'au moment où le sommeil fut le plus fort. Cette nuit-là, il rêva encore de sa jeunesse et d'amis absents, du pays ravagé par la guerre. Il se réveilla une fois et, s'appuyant sur son coude, il regarda vers le large. L'air était pur et frais, et il pouvait voir à l'infini par-delà les eaux. Les étoiles stupéfiantes. Le ruban pâle de la Voie lactée, disparaissait puis apparaissait à nouveau dans la lumière des étoiles et il se demanda ce qu'il était advenu des nuages porteurs de pluie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232
Annette55   03 février 2018
Wilderness de Lance Weller
"Vestiges d'îles antédiluviennes rongés par la mer et promontoires érodés,les hauts piliers de Pierre monolithiques et redoutables, accumulant les ombres et lançant de doux reflets violets ,se dressaient, d'un bleu spectral dans "l'obscurité" teintée de lune et d'océan .

Les rochers étaient hérissés d'herbes et de pins rachitiques tordus par le vent, et sur les pierres les plus petites et plus plates tournées vers le large, des phoques couchés ressemblaient à des touches de peinture terreuse sur la toile la plus sombre de la nuit ...........Le chien , comme à son habitude, dressait ses oreilles informes et balafrées ........
Commenter  J’apprécie          210
marina53   09 mars 2020
Les marches de l'Amérique de Lance Weller
La vie, ce n'est que ça, dit-il à Pigsmeat,une absence de but en dehors de la nourriture, d'un abri et d'un peu de chaleur. Ils finissent tous paumés, poursuivit-il, ceux qui cherchent à donner un but à leur vie...
Commenter  J’apprécie          220
Siabelle   12 octobre 2016
Wilderness de Lance Weller
Finalement l'Indien s'inclina profondément avec un cérémonial suranné. Quand il se releva, il ouvrit son fusil et laissa tomber les cartouches dans le ressac qui les emporta.

Abel hocha la tête, abaissa son arme d'un coup de pied envoya le couteau dans les vagues, puis il fit un signe du menton et Willis fit quelques petites gestes qui manquaient de conviction pour brosser ses vêtements. Il essaya sa bouche en lambeaux et tout ensanglantée, ramassa son couteau et repartit vers le nord de la place.

Quant au Haïda, il s'attarda un instant pour examiner Abel. Puis, comme s'il était parvenu à une conclusion quelconque, l'Indien haussa les épaules et fit demi-tour pour suivre l'autre. Abel remarqua qu'il portait un sac rudimentaire duquel pendait un cuisseau de biche couvert de mouches qui lui cognait contre le bas du dos quand il marchait.

Aucun des deux ne regarda en arrière et Abel ne bougea que lorsqu'ils eurent dépassé le promontoire suivant et se furent engagés dans la crique. Puis il jeta un coup d'oeil en direction où le chien était assis et l'observait la gueule ouverte.

- Toi, on peut dire que t'es vraiment chiant, tu sais ça ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Voyage en tableau

Le Pèlerinage à l'île de Cythère : les amoureux s'apprêtent-ils à embarquer pour Cythère, ou sont-ils au contraire sur le point de quitter l'île de l'amour ? Ce chef-d'oeuvre au sujet encore discuté fut le Morceau de réception de l'artiste à l'Académie, si nouveau qu'on inventa pour lui le terme de "fête galante". (1717)

François Boucher
Jean Antoine Watteau

10 questions
388 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur