AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.43 /5 (sur 113 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Guernesey
Biographie :

Lara Dearman a grandi à Guernesey avant de s'installer au Royaume-Uni pour étudier les relations internationales et le français à l'Université du Sussex.

Après une brève carrière dans la finance et trois ans passés à Singapour, elle se consacre à l'écriture.

Elle a étudié l'écriture créative au Richmond Adult Community College et a obtenu un MA à St Mary's University à Londres en 2016.

Son premier roman, "La Griffe du diable" (The Devil’s Claw, 2017), combine son amour pour Guernesey, et ses nombreux mythes, et sa passion pour le polar et les serial killers.

Mère de trois enfants, elle vit dans le comté de Westchester, New York.

son site : https://www.laradearman.com/
Twitter : https://twitter.com/laradearman
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Lara Dearman   (2)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1   27 février 2021
La griffe du diable de Lara Dearman
Pour un policier, tout le monde est suspect jusqu'à ce qu'on ait prouvé son innocence. Ce n'est qu'au tribunal que c'est tout le contraire.
Commenter  J’apprécie          90
BlackKat   17 décembre 2017
La griffe du diable de Lara Dearman
À un certain âge, on a l'impression de ne plus avoir grand chose à découvrir chez les autres. Ou du moins, rien qu'on ait envie de savoir.
Commenter  J’apprécie          70
BlackKat   14 décembre 2017
La griffe du diable de Lara Dearman
Jenny adorait l'odeur du papier journal fraîchement imprimé. L'odeur métallique, propre, de l'encre sur le papier doux, odeur qui s'estompait, comme les nouvelles, au fur et à mesure que la journée avançait.
Commenter  J’apprécie          60
belette2911   12 janvier 2020
La griffe du diable de Lara Dearman
— L’Église m’a sauvé de bien des choses. Mais on ne peut apprécier la foi que si on connaît le doute, Jennifer. De temps en temps, je doute. Et quand je doute, je bois.
Commenter  J’apprécie          40
vero35   21 août 2020
La griffe du diable de Lara Dearman
C'était Sheila. On a divorcé il y a, oh, ça doit bien faire treize ans maintenant. Elle s'est remariée et elle vit à Jersey. Elle m'a quitté pour un crapaud, pour ne rien arranger ! dit-il en utilisant le terme péjoratif dont les habitants de Guernesey se servaient souvent pour parler de leurs voisins de Jersey, mais il n'y avait pas d'amertume dans son rire.
Commenter  J’apprécie          10
belette2911   12 janvier 2020
La griffe du diable de Lara Dearman
Se répandaient en remerciements. À l’égard d’un homme décédé et de feu son gouvernement qui, vingt-neuf ans plus tôt, avait décidé de libérer les îles qu’il avait laissées se faire occuper par je-m’en-foutisme.



Personne ne semblait se rappeler ce détail. Du fait que Churchill les avait d’abord abandonnés, sans défense. Qu’il n’avait pas estimé utile de se battre pour eux. Qu’il était resté les bras croisés, à siroter son whisky et fumer ses cigares, laissant les Allemands s’emparer de ces "chères îles anglo-normandes".



Si chères qu’elles avaient été les seules terres britanniques à supporter, pendant des années, le bruit des bottes, les seules à voir leurs terres pillées, leurs femmes profanées. L’occupation n’était pas la faute des nazis.



La Grande-Bretagne méritait bien de perdre ses îles. Ces joyaux de la Couronne britannique n’attendaient que d’être volés.
Commenter  J’apprécie          00
vero35   21 août 2020
La griffe du diable de Lara Dearman
Satanées coupes budgétaires. Avec le fric qui se déversait sur cette île, il aurait dû se trouver dans un commissariat du vingt-et-unième siècle. Les écoles auraient dû être bien meilleures que celles du continent, leur hôpital à la pointe de la technologie. mais quelqu'un quelque part avait merdé , et les seuls bénéficiaires des millions apportés par les réfugiés fiscaux semblaient être ces saloperies d'établissements fiscaux. pas qu'il fût réac, ou alors il n'était pas le seul ; ils étaient nombreux dans le coin à penser que la finance avait tout foutu en l'air, que c'était mieux dans les années cinquante quand leur survie à tous dépendait des tomates , des fleurs et du lait plutôt que des fonds de pension et des multinationales.
Commenter  J’apprécie          00
missmolko1   27 février 2021
La griffe du diable de Lara Dearman
Cela faisait partie du charme si particulier de l'île : tout le monde était au courant de tout. Vous trompiez votre conjoint ? Oubliez le dîner romantique au restaurant. vous seriez immédiatement repéré. Vous étiez ado et vous vouliez faire le mur ? Bonne chance ! Vous pouviez être sûr qu'un voisin, un professeur ou un parent d’élève allait vous voir et aussitôt prévenir votre famille. Vous étiez mineur et vous vouliez picoler ? Essayez donc d'entrer dans un bar avec une fausse carte d'identité quand le videur était un ami de votre père et savait pertinemment que vous n'aviez pas dix-huit ans ! Qu'on le veuille ou non Guernesey était un tout petit monde. On ne pouvait absolument rien faire discrètement.
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolar   02 février 2020
La griffe du diable de Lara Dearman
Les cicatrices courent du pli de son coude jusqu'à son poignet. Elle en suit une du bout du doigt. Elle est d'un rose très pâle, maintenant. Presque argentée. Et très, très fine. Parce qu'elle ne s'entaille jamais profondément. Juste souvent.

Elle a les cheveux longs, bouclés, et elle aurait bien besoin d'un shampoing, alors elle se donne un bon coup de brosse et se fait une tresse qui descend sur son épaule. C'est mignon. Une coiffure de petite fille. Les garçons aiment bien ce genre de chose. Elle a lu ça dans un magazine. Il faut être assez jeune pour se le permettre. Jeune. Mince. Et jolie. Elle a la chance d'être les trois.
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolar   02 février 2020
La griffe du diable de Lara Dearman
— Fais gaffe, dit-il. Brian est sur le sentier de la guerre.

— De quoi se plaint-il, cette fois ?

— Pas assez de bonnes histoires. Je te jure, Mark a quitté la réunion les larmes aux yeux.

Ça, ce n'était pas nouveau. Personne ne comprenait comment Mark, l'affable Mark, avait réussi à se faire nommer rédacteur en chef ; on en était réduit à supposer que c'était parce qu'il était particulièrement manipulable, ce qui laissait à Brian les coudées franches pour diriger le journal à sa guise.

— Il veut te voir.

— Hein ?

— Brian. Il veut te voir. Je t'ai laissé un mot. Dès ton arrivée, il a dit.

Il s'en alla sur un clin d'œil.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Quiz sur le foot

Quel est le seul joueur à avoir gagné 3 coupes du mondes

Lionel Messi
Diego Maradona
Pelé
Johan Cruyff

10 questions
65 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..