AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.44 /5 (sur 213 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Laura D. est une étudiante ordinaire dont la vie a pris un virage inattendu. Elle tente aujourd'hui de reprendre le cours d'une existence normale.

Marion Kirat, 23 ans, étudiante, est l'auteure d'un article sur la prostitution étudiante réalisée pour le journal Contrepoint en février 2007.

Sa rencontre avec Laura D. et sa participation à l'écriture du récit: "Mes chères études - Étudiante, 19 ans, job alimentaire : prostituée" ont permis la publication d'un témoignage édifiant.

Déborah François incarne Laura D., obligée de se prostituer pour payer ses études dans le téléfilm de Canal+ «Mes chères études» de Emmanuelle Bercot (2010), adaptée du livre éponyme de Laura D..

Source : amazon.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Bande-annonce de l'adaptation par Canal + du témoignage de Laura D., "Mes chères études". Laura, 19 ans, étudiante en première année d'université comme les autres, veut réussir ses études, à tout prix. Malgré un job alimentaire, elle n'arrive pas à subvenir à ses besoins et tombe dans une précarité financière telle qu'un soir de désespoir, à cours de solutions, elle s'aventure à répondre à une annonce trouvée sur Internet. La jeune femme sombre alors dans la spirale de la prostitution.


Citations et extraits (56) Voir plus Ajouter une citation
Luniver   10 juin 2014
Mes chères études - Etudiantes, 19 ans, job alimentaire : prostituée de Laura D.
Je me rends compte, à ce moment précis, que la vie d'une fille de joie ne s'arrête pas au sexe. Les clients contactent souvent des prostituées juste pour parler, se soulager de leurs vies ennuyeuses ou entravées. Je ne suis pas prête à supporter cette situation, à entendre l'homme en rut se plaindre. J'ai mes propres problèmes et, même si aucune échelle de douleur n'existe, c'est bien plus que je ne peux supporter. La conversation prend un dangereux tournant, et s'oriente à présent vers quelque chose de beaucoup trop personnel à mon goût. Je suis en train de devenir sa « psy-cul ». Ce mec m'oblige à penser, et cela, ce ne devrait pas être compatible avec la Laura fille de joie. Tout ça n'est pas franchement joyeux.
Commenter  J’apprécie          170
x-Kah-mi   03 mars 2011
Mes chères études - Etudiantes, 19 ans, job alimentaire : prostituée de Laura D.
Il y a aussi un pot de Nutella, mon petit bout de bonheur. Je n'en mange pas plus d'une cuillerée à chaque fois, pour le garder le plus longtemps possible. Il me réconforte quand j'ouvre le placard.
Commenter  J’apprécie          60
Mero   31 mai 2013
Mes chères études - Etudiantes, 19 ans, job alimentaire : prostituée de Laura D.
— Je commence à en avoir marre de toi, de tes manières, de ton comportement. Tu es irrespectueuse des autres, tout tourne autour de toi, de ton petit nombril. Je ne te supporte plus en fait, tu n’es qu’une… une merde ! Voilà, une merde !
Commenter  J’apprécie          40
clairesalander   06 juin 2019
Mes chères études - Etudiantes, 19 ans, job alimentaire : prostituée de Laura D.
J'ai vendu mon corps contre de l'argent. Je me suis donnée à un inconnu pour du fric pendant que mon petit ami était en cours. Je ne vaux rien, je suis sale et j'ai l'impression que je le resterais toute ma vie.
Commenter  J’apprécie          31
ChiseiMiyamoto   26 avril 2017
Mémoire d'un homme heureux de Laura D.
Avec ce récit, Laura D. rompt radicalement avec la romance, thème principal de la plupart de ses autres livres. Ici, les sentiments mis en avant sont ceux d’un jeune homme dont le père, atteint d’un cancer très agressif, n’a plus que quelques mois à vivre. Et la dégradation est très rapide. A partir de ce moment, comment faire face ?

Ce livre m’a profondément touchée : le désarroi de Nicolas et de sa mère (mais nous suivons l’histoire à travers les yeux du premier) est très réaliste, très crédible. Car il est extrêmement difficile de tenir bon quand le père qu’on aimait et admirait régresse par à coups, se fragilise, entre pertes de mémoire et éclairs de lucidité. Le stratagème trouvé par Nicolas pour apaiser ses dernières semaines de vie est touchant, réinventant au fil des jours des existences riches et intenses que son père aurait pu vivre. Jusqu’à la dernière, la plus belle, celle d’un homme qui aura su transmettre avec humanisme de belles valeurs.

Une belle plume pour une histoire émouvante, qui ne tombe pas dans le pathos pour autant ; un beau récit qui, en dépit de la dureté du sujet, est porteur d’un bel espoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BookosphereBlog   16 juillet 2017
Elsa, autopsie d'un coeur abîmé de Laura D.
Tout d’abord, merci à l’auteur pour m’avoir fait découvrir son histoire,



J’ai découvert Laura, avec cet ouvrage « Elsa », qui met en scène une jeune femme avec d’énorme fêlure. Elsa est une jeune femme de 24 ans, très belle et surtout entourée d’amis qui est sa famille, des amis protecteurs et extrêmement proche avec des relations quelques fois complexe.



Elsa, a toujours eu beaucoup de soucis en amour, avec des ex qui n’ont jamais été appréciés par ses amis et notamment sa meilleure amie, elle a été trompé plusieurs fois. Elsa n’arrive plus à faire confiance et à croire en l’amour. Elle ne peut pas s’impliquer dans une relation longue, et dire je t’aime… Elle est écrivain, et souhaite vivre de ses romans, un jour un nouveau voisin arrive dans son entourage, un voisin plutôt sexy qui tape dans l’oeil d’Elsa dès leurs première rencontre.



On découvre la vrai blessure d’Elsa, celle qui la pousse à repousser ses prétendants, à ne pas réussir à aimer, à la fin du roman, et tout commence à prendre un sens, on comprend pourquoi Elsa à énormément d’hésitation, de doute et n’arrive pas à s’attacher, Elsa peut paraitre exaspérante car elle passe son temps à pleurer tout le long du roman, et n’arrive pas à ouvrir ses yeux alors que ses amis lui disent exactement d’où vient le problème mais Elsa ne les écoute pas !



Elsa a un passé douloureux qui l’empêche d’avancer….



J’ai apprécié ma lecture mais il y a quelques points qui m’ont énormément dérangés, notamment la relation entre Elsa et sa meilleure amie qui pour moi, est vraiment très particulière, et quelques fois un peu malsaine… (vous comprendrez à la lecture). Des relations ambiguë, qui peuvent déplaire à certain(e)s, mais cependant avec des dialogues très bien écrit.



Pour conclure : c’est une histoire d’amour, d’amitié, de fêlure, et d’espoir, réussir à surmonter ses peurs pour arriver à s’en sortir. Cependant, si je dois parler de la plume de l’auteur, j’ai trouvé celle-ci légère, et très bien écrite, un style d’écriture que j’apprécie et qui rend cette lecture très fluide, vraiment une bonne découverte, je pense lire d’autres ouvrages de cet auteur par la suite.



A suivre ….
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lysette   22 octobre 2017
Le printemps des crocodiles de Laura D.
(...) mon père avait pris soin d'immortaliser notre famille parfaite en nous invitant à poser devant un appareil photos programmé pour ne fixer que nos sourires, en oubliant le vide qui nous enveloppait telle une camisole hermétique aux émotions.
Commenter  J’apprécie          20
laetitiaRuffin   16 novembre 2017
Mes chères études - Etudiantes, 19 ans, job alimentaire : prostituée de Laura D.
Le Crous favorisait les étudiants boursiers pour le logement en chambre étudiante. Beaucoup d'étudiants travaillent en parallèle, mais ce sont souvent les mêmes qui échouent aux examens ou lâchent les études en cours d'année.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   04 octobre 2017
La véritable histoire de Big Dog de Laura D.
’Ignorance n’était pas la seule peur que j’avais dans la vie. Big Dog me faisait peur. Il inspirait la peur. Il était la Peur. Je frémis. En sa présence, j’avais vécu les minutes les plus terrifiantes qui soient, oscillant entre l’envie de lui soutirer un prochain rendez-vous et celle de m’enfuir. Mais la curiosité et l’excitation m’avaient fait rester, et aujourd’hui je ne pouvais que m’en féliciter. Je me souvenais avoir ressenti un tremblement intérieur abominable, tandis que Big Dog me détaillait de la tête aux pieds avec un regard lourd de convoitise. Oui, il m’avait regardée avec envie, mais ce n’était pas parce que je lui plaisais, juste parce qu’il pouvait s’offrir qui il voulait, quand il le voulait. Son regard m’avait salie, pourtant j’en avais tiré une sorte de fascination. On surnommait Big Dog ainsi parce qu’il avait un tatouage représentant un chien d’attaque qui lui recouvrait la totalité du dos.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   04 octobre 2017
La véritable histoire de Big Dog de Laura D.
Tout cela n’était qu’un cercle vicieux. Des trafiquants tels que Big Dog inondaient les rues de ce genre d’armes, et la Police, armée du même modèle, les traquait. En résumé, le monde avait besoin d’armes, parce que le paradoxe, c’était qu’elles devaient exister pour nous protéger contre ceux qui s’en servaient.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Le carcan d'une rose

Quel âge à Perrine, au début du livre?

12 ans
16 ans
17 ans
14 ans

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : amours impossibles , amour , romanceCréer un quiz sur cet auteur

.. ..