AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.79 /5 (sur 382 notes)

Nationalité : Mexique
Né(e) à : Mexico , le 30/09/1950
Biographie :

Laura Esquivel est une écrivaine, scénariste et femme politique mexicaine.

Avant de se consacrer à la littérature, elle travailla dans l'enseignement, fonda un atelier de théâtre et de littérature pour les enfants et travailla comme scénariste pour le cinéma.

Son premier roman "Chocolat amer" ("Como agua para chocolate", 1989) remporte un succès sans précédent. traduit en trente-cinq langues, il reste plus d'un an dans la liste des bestsellers du "New York Time".

En 1992, l'adaptation cinématographique (titre français "Les épices de la passion") réalisée par Alfonso Arau (le mari de Laura Esquivel de 1975 à 1995), et dont le scénario fut écrit par Laura Esquivel fut également reconnu internationalement. Ce scénario valut à Laura Esquivel en 1992 les prix Ariel et Silver Hugo et en 1993 le prix Houston International Film Festival. En 1992, elle fut nommée Femme de l'Année. En 1994, elle fut lauréate du prestigieux American Booksellers Book of the Year (elle fut le premier auteur étranger à recevoir ce prix).

Laura Esquivel est une auteure qui cherche de nouveaux et originaux chemins dans ses œuvres, d'entre lesquelles se détachent "La ley del amor" (1996), premier roman multimédia de l'histoire, "Intimas suculencias. Tratado filosofico de cocina" (1999), un recueil de nouvelles, et "El Libro de las emociones" (2000), son premier essai. Elle a également fait paraître le roman "Vif comme le désir" ("Tan veloz como el deseo", 2001) et le roman historique "Malinche" (2006).

Elle fait ses premiers pas en politique en se présentant comme candidate locale en 2007. Elle a été députée fédérale du parti Morena (Mouvement de régénération nationale) de 2015 à 2018.

site officiel : http://www.lauraesquivel.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/LauraEsquivelBooks

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Laura Esquivel   (6)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Como agua para chocolate - Laura Esquivel - Trailer


Citations et extraits (53) Voir plus Ajouter une citation

Quand Esperanza avoua à Tita que le regard d'Alex sur son corps lui avait fait le même effet que l'huile bouillante au contact d'une pâte à beignets, Tita en déduisit que rien ne pourrait les séparer.

Commenter  J’apprécie          323

- Je ne suis pas d'accord, dona Elena. Vous avez besoin d'un homme à la maison pour vous défendre.

- Je n'en ai jamais eu besoin, je me suis toujours débrouillée seule avec la ferme et mes filles. Les hommes ne sont pas si indispensables, mon père, insista-t-elle. Et la révolution pas aussi dangereuse qu'on le prétend. C'est bien pire de manquer de piments ou d'eau!

Commenter  J’apprécie          234
La paix passe par le respect des autres.
Commenter  J’apprécie          250

La vie lui avait appris que ce n'était pas si facile, et que conquérir le droit de déterminer sa propre existence exigeait beaucoup d'efforts.

Commenter  J’apprécie          210

Sans cesser de rire , apres s'être excusée,elle se dirigea vers la chambre.Onze accouchements l'ayant précédé,le douzième ne lui prit que quelques minutes.L'enfant qui naquit dans des circonstances aussi joyeuses ne pleura pas en voyant le jour,il riait.

Commenter  J’apprécie          200

Elle tourna la tête et ses yeux croisèrent ceux de Pedro. Elle comprit ce que ressentait un beignet au contact de l'huile bouillante.

Commenter  J’apprécie          190

Quand il s'agit de manger, activité ô combien importante, seuls les idiots et les malades restent indifférents.

Commenter  J’apprécie          160
Nous, les femmes, sommes ici-bas les portes de la vie.
Commenter  J’apprécie          160

Je me demande combien de temps s'est passé entre le moment où Dieu a dit «que la lumière soit» et l'apparition de la lumière. Quelques secondes de battement entre un événement et un autre déterminent parfois un changement radical dans notre vie. À quel moment l'amour se transforme-t-il en haine? Comment en arrive-t-on là? Quelle est l'origine d'une telle révolution? La répétition continuelle d'actes blessants, offensants, ou un incident isolé mais suffisamment destructeur pour anéantir une relation amoureuse? Les maisons peuvent s'écrouler petit à petit au fil des ans, elles peuvent aussi être démolies en un clin d'oeil par une bombe puissante. La transformation des villes et des quartiers peut s'opérer de façon imperceptible, lors d'un tremblement de terre cela ne prend que quelques secondes. Un être humain peut s'effacer lentement ou disparaître de ce monde avec l'aide d'un coup de feu. De la même manière, l'image que nous avons d'autrui peut grandir avec le temps ou s'effondrer en un instant. Celle que nous avons de nous-même, des paroles d'encouragement la renforcent ; à l'inverse, il suffit de quelques phrases cruelles et mal intentionnées pour la détruire. La fréquentation des autres humains peut nous rendre meilleurs. Elle peut aussi définitivement briser l'estime que nous avons pour nous-même. Un mot parfois, un seul, et le sentiment de sécurité acquis en plusieurs années de psychanalyse est réduit à néant.

Commenter  J’apprécie          110

Tita était née en pleurant. Peut-être qu’elle se doutait que son sort était fixé, que, dans cette vie, le mariage lui serait refusé. Voilà comment Nacha racontait l’irruption de Tita sur terre : elle fut projetée par un torrent de larmes formidable qui inonda le sol de la cuisine.

L’après-midi, la frayeur était passée et l’eau évaporée par les rayons de soleil. Nacha ramassa le résidu de larmes sur le carrelage rouge. Avec ce sel, elle remplit un sac de cinq kilos qu’on utilisa longtemps pour cuisiner.

Commenter  J’apprécie          111

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura