AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.52 /5 (sur 156 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1967
Biographie :

Diplômée de l'EHESS (2004) et docteur en histoire (2006), Laure Murat est chercheuse spécialisée dans l'histoire culturelle.

Elle est l'auteur de plusieurs livres comme "La Maison du docteur Blanche" (2001) pour lequel elle a remporté le prix Goncourt de la biographie et "Passage de l'Odéon" (2003).

Journaliste et critique d'art, elle a publié en 2006 un essai consacré au "troisième sexe" intitulé "La Loi du genre".

Elle est actuellement professeur au Département d'études françaises et francophones de l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA).

Ajouter des informations
Bibliographie de Laure Murat   (16)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Lecture de Jean-Marie Gleize: une création originale inspirée par Une série de créations littéraires originales inspirées par les collections de la BIS. Ce cycle est proposé par la Maison des écrivains et de la littérature (Mel) en partenariat avec la BIS. Un mois avant la restitution, l'écrivain est invité à choisir un élément dans les fonds de la BIS. Lors de la rencontre publique, « le livre en question » est dévoilé. Saison 4 / 2020 : Linda Lê, Arno Bertina, Muriel Pic, Jean-Marie Gleize, Jean-Christophe Bailly. Chaque saison donne lieu à la publication d'un livre aux éditions de la Sorbonne "Des écrivains à la bibliothèque de la Sorbonne": * saison 1 : Pierre Bergounioux, Marianne Alphant, Arlette Farge et Eugène Durif paru en septembre 2018. * saison 2 : Jacques Rebotier, Marie Cosnay, Claudine Galea et Fanny Taillandier, paru en septembre 2019. * saison 3 : Hubert Haddad, Line Amselem, Christian Prigent, Mona Ozouf, Laure Murat, publication prévue en septembre 2020.

+ Lire la suite
Podcasts (3) Voir tous


Citations et extraits (117) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24   12 février 2016
Relire : Enquête sur une passion littéraire de Laure Murat
Jean Echenoz-



On invente un peu le livre qu'on lit. Un jour, un lecteur m'a parlé d'une scène dans un de mes livres. Je ne reconnaissais rien. Et puis j'ai fini par comprendre de quoi il s'agissait: il avait changé les sexes des personnages, les situations, les dialogues, les lieux, à peu près tout. J'ai trouvé ça formidable. Il avait entièrement reconstruit le livre-pour lui- C'était magnifique, c'était cette idée que le lecteur écrit le livre qu'il lit.



Je ne perçois pas du tout la dimension régressive de la relecture. La relecture me fait toujours avancer. Je ne suis pas dans une répétition vaine. Ce sont soit des redécouvertes, soit des retrouvailles selon d'autres angles. (p. 166)
Commenter  J’apprécie          370
fanfanouche24   14 février 2016
Relire : Enquête sur une passion littéraire de Laure Murat
Montrez-moi votre bibliothèque, et je vous dirai qui vous êtes. Dites-moi ce que vous relisez, et je recueillerai vos secrets (p. 274)
Commenter  J’apprécie          300
fanfanouche24   03 novembre 2015
Relire : Enquête sur une passion littéraire de Laure Murat
Linda Lê



En relisant Jules Verne, je me rappelais tout ce que je ressentais alors: la joie d'entrer dans un monde inconnu, la joie d'apprendre des mots nouveaux, la joie aussi aussi d'établir des passerelles entre la France et le Vietnam. Quand je relis des livres plus tard, en France, c'est la joie de reconnaître ma dette d'amour envers certains créateurs. Les réminiscences livresques sont essentielles pour qui n'oublie pas, comme je l'ai dit dans un de mes essais, qu'avant d'être un débiteur d'histoires, l'écrivain est un débiteur, redevable aux intercesseurs hantés. (p.224)
Commenter  J’apprécie          260
fanfanouche24   13 février 2016
Relire : Enquête sur une passion littéraire de Laure Murat
Cherchez-vous, dans la relecture, la lectrice que vous étiez ?



c'est même cette recherche qui motive le plus mon désir de relire. Mesurer la distance entre la lectrice d'autrefois ou/et retrouver celle que j'étais au moment où j'ai lu le livre pour la première fois. Double plaisir, par exemple, d'avoir relu (en diagonale tout de même !) -Les Misérables-: d'une part, m'éprouver dans la fille de seize ans, touchée par l'écriture lyrique de Victor Hugo, ce souffle généreux, vibrant au sort des humiliés ( Fantine, qui n'a plus de dents, insultée), , célébrant l'amour physique de Marius et Cosette avec des accents religieux. d'autre part, émotion mélancolique de considérer cette fraîcheur, cette naïveté, dont je suis aujourd'hui incapable en lisant n'importe quel livre ...(p. 177-178)

Commenter  J’apprécie          250
gavarneur   09 novembre 2017
Relire : Enquête sur une passion littéraire de Laure Murat
Dans son bel essai, Encore et jamais, Camille Laurens cite et commente les propos de la pianiste Hélène Grimaud, pour qui répéter signifie « re-chercher, chercher à nouveau, « ce qui implique que ce qui doit être répété ne fait pas partie des choses qu'on puisse acquérir une fois pour toutes ». Ainsi, ce qu'on va chercher lorsqu'on répète n'appartient pas au passé ; ce n'est pas une chose connue qu'on réitère, mais une chose future qu'on anticipe ». Au même titre, la relecture est un work in progress, un entretien infini, dont la caractéristique est d'être réservée à la seule jouissance intime du lecteur.

Page 42
Commenter  J’apprécie          220
sevm57   26 juin 2022
Relire : Enquête sur une passion littéraire de Laure Murat
La relecture, souvent invoquée à propos des classiques auxquels on retourne au détriment des nouveautés,serait-elle un acte conservateur qui s’oppose à la lecture ?
Commenter  J’apprécie          30
fanfanouche24   02 novembre 2015
Relire : Enquête sur une passion littéraire de Laure Murat
Annie Ernaux



A priori, j'ai une réticence à relire. J'ai l'impression, un peu, de perdre mon temps. Il y a tant de livres que je n'ai pas lus encore à découvrir ! Il me semble toujours qu'il y a un, des textes, qui vont m'ouvrir des pensées, des sensations, je ne sais quoi d'inconnu encore tandis que je n'attends rien de spécial des livres déjà lus, comme si je les avais digérés. Pour tout dire, j'ai peur de ne rien éprouver, genre ancien amour qu'on revoit et qui vous laisse de glace. (p. 170)

Commenter  J’apprécie          200
gavarneur   06 novembre 2017
Relire : Enquête sur une passion littéraire de Laure Murat
Ce que Barthes appelle la « lecture éphémère » ou la « lecture sans retour », désignant ces livres qu'on ne lit qu'une fois, qu'on traverse comme le train un paysage où l'on ne reviendra plus, serait lié à la naissance du capitalisme. Elle relèverait d'une « idéologie de la consommation », d'une « phénoménologie de la dévoration », qui aurait été impensable sous l'Antiquité ou au Moyen Age, époques de l'éternel retour au texte et de la glose.

Page 41
Commenter  J’apprécie          200
sevm57   20 juin 2022
Relire : Enquête sur une passion littéraire de Laure Murat
Cherche-t-on dans la relecture la personne qu’on était ou celle qu’on est devenue ?
Commenter  J’apprécie          70
fanfanouche24   13 février 2016
Relire : Enquête sur une passion littéraire de Laure Murat
Jean Echenoz-



(...) Il y a aussi des livres que je redoute de relire, afin de garder intact l'éblouissement de la première lecture, comme -Lumière d'août- , par exemple. (p. 164)
Commenter  J’apprécie          180

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Voyage au Centre de la Terre

Comment se nomme le neveu du professeur Lidenbrock ?

Hans
Robert
Axel
Julien

10 questions
369 lecteurs ont répondu
Thème : Voyage au centre de la Terre de Jules VerneCréer un quiz sur cet auteur