AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.13 /5 (sur 12 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 13/11/1948
Biographie :

Laurence Hansen-Love, agrégée de philosophie, a enseigné à Sciences Po Paris. Elle est aujourd’hui directrice de collection chez Belin et chez Hatier. Co-auteur de : Philosophie (anthologie pour les Terminales L, ES, S-Belin) et Philosophie de A à Z (Hatier), ses deux plus grands succès mais elle a aussi travaillé en collaboration pour Analytique du beau, Apologie de Socrate, Qu’est-ce que les lumières ?, Méditations métaphysiques et bien d’autres toujours aux éditions Hatier.
Elle a aussi rédigé : Cours particulier de philosophie et La philo en dix leçons (le webpédagogique). Elle enseigne actuellement à Paris IPESUP et chez Aux-concours.com.
Co-auteur de Charlie, l'onde de choc, avec Catfish Tomei, Editions Ovadia, 2015,

Source : decitre
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
Hugo   18 janvier 2014
Cours particulier de philosophie de Laurence Hansen-Love
Nous ne savons pas nous passer d'illusions. Certaines illusions nous sont propres, elles sont notre oeuvre et témoignent de notre histoire individuelle. D'autres sont communes à un groupe, une communauté, une nation. Les mythes et les idéologies sont des formes d'illusions collectives qui remplissent une fonction commune à toutes les illusions : nous fournir à relativement peu de frais un sentiment de maitrise en encadrant notre imaginaire dans un récit ou la représentation qui le structure et le stabilise. (page 48)
Commenter  J’apprécie          230
Hugo   19 janvier 2014
Cours particulier de philosophie de Laurence Hansen-Love
Ainsi par exemple la religion chrétienne admet, depuis l'origine, l'égalité de tous les êtres humains : "il n'y a ni juif ni grec, il n'y a ni esclave ni homme libre, il n'y a ni homme ni femme : car tous vous ne faites qu'un devant le Christ" (Saint Paul, Épitre aux galetas, 1er siècle av. J.C). Tous les hommes sont ici égaux moralement ou métaphysiquement, c'est à dire, en l'occurrence, devant Dieu mais cette égalité n'exclut absolument pas la soumission réelle de la femme à l'homme, par exemple, ni l'esclavage. (page 188)
Commenter  J’apprécie          193
Hugo   18 janvier 2014
Cours particulier de philosophie de Laurence Hansen-Love
L'altérité du visage étranger devient inquiétante lorsque l'autre cesse d'être celui que l'on croyait (un sous-homme) ou n'est pas tel qu'on voudrait qu'il fût (chrétien, monogame et bien élevé). La barbarie du barbare est en revanche parfaitement conciliable avec notre condition d'êtres "civilisés" - et seuls civilisés. (page 104)
Commenter  J’apprécie          172
Hugo   18 janvier 2014
Cours particulier de philosophie de Laurence Hansen-Love
Évitons tout malentendu : la croyance en dieu, selon Freud n'est pas une "erreur", à proprement parler, ou plus exactement , la question de savoir si cette croyance est vraie ou fausse n'est pas pertinente. Freud est très explicite sur ce point : l'illusion reste une illusion alors même que la réalité peut venir la conforter : "nous apprenons illusion une croyance quand, dans la motivation de celle-ci la réalisation d'un désir est prévalante, et nous ne tenons pas compte, ce faisant, des rapports à cette croyance avec la réalité, tout comme l'illusion elle-même renonce à être confirmée par le réel. L'illusion du prince charmant reste une illusion, même s'il arrive parfois qu'une jeune roturière soit enlevée par le fils d'un roi. (page 44)
Commenter  J’apprécie          100
Fortuna   19 octobre 2014
La philosophie comme un roman de Laurence Hansen-Love
J'ai nourri, étant jeune, l'ambition de faire de la psychanalyse une science rigoureuse, puis j'ai compris avec le temps que la psychanalyse n'était pas à proprement parler une science, mais plutôt un art. "La psychanalyse est un art de l'interprétation." (Freud)
Commenter  J’apprécie          80
Fortuna   19 octobre 2014
La philosophie comme un roman de Laurence Hansen-Love
Je pense qu'un Etat, dès lors qu'il se prétend dirigé, inspiré ou même seulement soutenu, par la religion, est menacé de sombrer dans le désordre et la violence, dans la mesure où il règne sur les âmes en utilisant les armes de la peur et de l'obscurantisme. (Spinoza)

Commenter  J’apprécie          50
Fortuna   19 octobre 2014
La philosophie comme un roman de Laurence Hansen-Love
Rien n'est plus absurde que d'aborder la politique en supposant les hommes tels qu'on voudrait qu'ils fussent au lieu de les prendre tels qu'ils sont. (Spinoza)

Commenter  J’apprécie          50
Fortuna   19 octobre 2014
La philosophie comme un roman de Laurence Hansen-Love
Penser et dialoguer, c'est tout un : la pensée n'est rien d'autre que le dialogue de l'âme avec elle-même. (Socrate)

Commenter  J’apprécie          50
mu-mu   02 octobre 2014
Philosophie : Terminales C, D, E de Laurence Hansen-Love
Les privations de liberté sont également multiples, et c'est par elles que vient à la conscience le sentiment de ce que pourrait être cette liberté dont on ressent le manque.
Commenter  J’apprécie          40
mu-mu   02 octobre 2014
Philosophie : Terminales C, D, E de Laurence Hansen-Love
la liberté ne peut être conçue que par l'effet d'une contrainte.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Des fleurs pour Algernon de Léa

Qui est le personnage principal

Algernon
Dr strauss
Charlie Gordon

20 questions
1932 lecteurs ont répondu
Thème : Des fleurs pour Algernon de Daniel KeyesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..