AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.9 /5 (sur 25 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1972
Biographie :

Laurence De Cock est une essayiste et historienne française.

En 1996, elle est admise au CAPES d'histoire-géographie puis, six ans plus tard, à l'agrégation interne d'histoire-géographie. Elle est chargée de cours en didactique de l'histoire et pédagogie depuis 2005 à l'Université Paris-Diderot. Elle est également depuis 2015 professeure agrégée d’histoire-géographie dans un lycée parisien.

Elle s'investit à partir du milieu des années 2000 dans les débats concernant l'enseignement de l'histoire dans le secondaire et préside de 2010 à 2011 le Comité de vigilance face aux usages publics de l'histoire (CVUH), puis en est l'une des deux vice-présidentes à partir de 2011.

À partir du début des années 2010, elle publie régulièrement des articles sur l'enseignement de l'histoire en France tout en préparant une thèse de doctorat en sciences de l'éducation, intitulée "Le fait colonial à l’école : genèse et scolarisation d’un objet de débat public, scientifique et mémoriel (des années 1980 à 2015), essai de socio-histoire du curriculum", qu'elle soutient en 2016 à l'université Lumière-Lyon-II.

Ses recherches portent sur l'enseignement de l'histoire et l'articulation entre l'universalisme républicain et la diversité culturelle.

Dans le même temps, elle participe à la rédaction de plusieurs manuels chez Nathan et ouvrages destinés aux bacheliers.

Elle a également fait usage du nom Laurence De Cock-Pierrepont.

blog officiel : https://blogs.mediapart.fr/laurence-de-cock/blog

+ Voir plus
Source : http://centrealbertobenveniste.org
Ajouter des informations
Bibliographie de Laurence de Cock   (16)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Une décennie s'achève et "Télérama" demande à celles et ceux qui ont fait les années 2010-2020 de regarder dans le rétro et de nous proposer un bilan, chaque jour jusqu'à la fin de l'année. En Arts, Musique, Cinéma, Littérature... Que retiendra-t-on de ces dix ans qui viennent de s'écouler? Aujourd'hui pour décrypter une décennie d'éducation, nous avons interrogé Laurence de Cock, historienne et enseignante. Auteure de "école", elle nous parle de la crise identitaire et institutionnelle que traverse le corps enseignant depuis 10 ans.


Citations et extraits (51) Voir plus Ajouter une citation
Laurence de Cock
Ziliz   07 janvier 2019
Laurence de Cock
Un jour peut-être, Marie Claire, vous donnerez la parole à des jeunes femmes de 25 ans qui diront à quel point elles sont fatiguées d'alimenter les fantasmes des mecs de 50 ans boursouflés d'ego dont la visibilité ne repose que sur le spectacle médiatique que vous nourrissez.



>> https://twitter.com/laurencedecock1 - 07/01/2019

• réaction à ces propos de Yann Moix, interviewé par le magazine 'Marie Claire' : 'Je suis incapable d'aimer une femme de 50 ans, je trouve ça trop vieux.'
Commenter  J’apprécie          2714
ErnestLONDON   30 septembre 2019
Ecole de Laurence de Cock
À trop vouloir réduire l’école à son rôle de transmission des savoirs, on obère son rôle comme espace de socialisation politique ; mais à trop surinvestir l’école comme une antichambre de la société, on oublie la puissance émancipatrice des savoirs. Comme souvent, c’est sur une ligne de crête que se trouve la piste idoine.
Commenter  J’apprécie          150
ErnestLONDON   18 septembre 2019
Ecole de Laurence de Cock
La note est la monnaie de l’école et sa valeur n’est fonction que de l’organisation de l’économie scolaire. La note est donc la valeur attribuée à un travail fourni en contexte concurrentiel.
Commenter  J’apprécie          140
ErnestLONDON   29 septembre 2019
Ecole de Laurence de Cock
Soustraire un enfant à l’école publique sans autre raison que nos propres frustrations sur la lenteur de ses progrès, c’est contribuer – même à son corps défendant – à la démanteler toujours un peu plus en occultant l’intérêt du plus grand nombre. 
Commenter  J’apprécie          130
ErnestLONDON   09 mai 2020
Dans la classe de l'homme blanc de Laurence de Cock
Si le racisme français est d’origine coloniale, alors la connaissance de ce passé peut contribuer à le supprimer. Si le racisme est en outre une production républicaine, alors l’intégration n’est qu’un vain mot et il faut repenser intégralement les modalités de coexistence sociale entre races. Telles sont les formes les plus abouties et radicales des mobilisations politiques qui empruntent leurs schèmes aux postcolonial studies.
Commenter  J’apprécie          110
ErnestLONDON   09 juin 2020
Dans la classe de l'homme blanc de Laurence de Cock
Le lien entre l’immigration, le racisme et le passé colonialiste existe dans les conscience et dans les discours.
Commenter  J’apprécie          110
ErnestLONDON   04 juin 2020
Dans la classe de l'homme blanc de Laurence de Cock
Le fait colonial peut véhiculer une forme de violence symbolique, non pas seulement parce qu’il participe de la reproduction d’une distance sociale, mais surtout parce que, intrinsèquement, son principe d’intelligibilité soulève le voile de la relation nécessairement problématique avec le pays d’accueil.
Commenter  J’apprécie          90
ErnestLONDON   10 juin 2020
Dans la classe de l'homme blanc de Laurence de Cock
Quels que soient ses rejets ou acceptions, l’idée d’une continuité entre le passé colonial et les discriminations subies par les immigrés, même si elle n’est pas nouvelle, s’impose désormais comme une grille de lecture et un passage obligé (même pour s’y opposer) tant dans le champ politique, médiatique, qu’intellectuel ou savant. 
Commenter  J’apprécie          81
Laurence de Cock
ileana   31 mai 2018
Laurence de Cock
[Au sujet de l’enseignement de l’histoire à l’école]

Je vais prendre le cas de la Shoah, dont on dit qu’elle est devenue impossible à enseigner [ ] parce que c’est un sujet très sensible et qui nous remue. [ ] Aujourd’hui, on demande à l’école de guérir la société du racisme et de l’antisémitisme, de mettre en œuvre le ‘plus jamais ça’. C’est une commande impossible qui entretient l’impuissance et donc la souffrance.

Source : interview - l’Obs, 24 mai 2018
Commenter  J’apprécie          70
ErnestLONDON   12 juin 2020
Dans la classe de l'homme blanc de Laurence de Cock
Désormais le fait colonial ne se problématise plus dans les débats publics et pour l’école comme une sorte de période révolue mais se situe bel et bien au coeur d’un problème en cours.
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Le printemps des poètes

Que célèbre cette manifestation ?

Le printemps
La poésie

5 questions
37 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , festival , festivalCréer un quiz sur cet auteur