AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.87 /5 (sur 25 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Laurent Cordonnier est un économiste français, maître de conférence au Centre lillois d'études et de recherches sociologiques et économiques (Clersé).

Il collabore occasionnellement au journal Le Monde Diplomatique.

Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Laurent Cordonnier   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Laurent Cordonnier - La nature du social : l'apport ignoré des sciences cognitives


Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Luniver   07 août 2020
Pas de pitié pour les gueux de Laurent Cordonnier
La spécificité de la marchandise travail est donc de ne pouvoir se séparer de celui qui l'accomplit. Or, si l'on veut bien regarder de plus près ce qui distingue fondamentalement un travailleur d'une carotte, on aura autant de théories du chômage qu'on aura su entrevoir de traits distinctifs chez le travailleur. Nous nous limiterons ici à cinq de ces traits caractéristiques : à la différence de la carotte, le travailleur est poltron, roublard, paresseux, primesautier et méchant. Ce qui nous fait cinq théories du chômage.
Commenter  J’apprécie          70
Luniver   05 août 2020
Pas de pitié pour les gueux de Laurent Cordonnier
Qu'est-ce que ce prix d'équilibre vers lequel tend « spontanément » le marché [du travail] ? C'est ni plus ni moins le prix qui assure le plein-emploi ! Si on laisse faire le marché, c'est-à-dire si on laisse les individus libres de contracter au prix qu'ils veulent, et libres de se mettre en concurrence, le plein-emploi s'établira spontanément.



On remarquera que ce plein-emploi a un sens très précis. Cela ne signifie pas que tous les salariés travaillent. Cela signifie que tous les salariés QUI VEULENT TRAVAILLER À CE PRIX travaillent. Autrement dit, ceux qui ne veulent pas travailler à ce prix, ne sont pas considérés comme des chômeurs. Et c'est bien normal, car à ce prix ils préfèrent les loisirs. Ils estiment que le prix du travail ne vaut pas l'heure de loisir supplémentaire qu'ils auraient pu consentir à céder si on leur proposait plus. Ainsi, leurs heures de travail inemployées sont du loisir librement choisi, et non du chômage... En toute rigueur, il ne faut donc pas appeler ces oisifs des chômeurs, à moins que l'on ne succombe au charme de cette savoureuse antinomie dont raffole le théoricien néoclassique, lequel voit là des « chômeurs volontaires ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Luniver   06 août 2020
Pas de pitié pour les gueux de Laurent Cordonnier
[P]our ces bons rois taraudés par leur conscience, l'oisiveté des chômeurs ne peut être rendue supportable qu'à la condition que les sans-travail réitèrent quotidiennement l'expérience de leur privation d'emploi. Il n'y a pas de travail ? Alors cherchez-en ! Comme si, pour expier sa faute, le chômeur devait en arborer le masque honteux, en accomplissant chaque jour le rite des déchus.
Commenter  J’apprécie          30
de   09 octobre 2011
L'économie des Toambapiks. Une fable qui n'a rien d'une fiction de Laurent Cordonnier
La scène vers laquelle la fable nous transporte doit donc être suffisamment exotique et schématique pour ne garder de notre monde que ce qui peut s’y retrouver de manière essentielle, et de se rendre du coup bien plus audible ou mieux visible.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Quiz sur l´Etranger par Albert Camus

L´Etranger s´ouvre sur cet incipit célèbre : "Aujourd´hui maman est morte...

Et je n´ai pas versé de larmes
Un testament sans héritage
Tant pis
Ou peut-être hier je ne sais pas

9 questions
3966 lecteurs ont répondu
Thème : L'étranger de Albert CamusCréer un quiz sur cet auteur