AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 4.12 /5 (sur 1497 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Lorraine , 1965
Biographie :

Né au sein d’une famille de cheminots, Laurent Petitmangin passe ses vingt premières années à Metz, puis quitte sa ville natale pour poursuivre des études supérieures à Lyon.

Il rentre chez Air France, société pour laquelle il travaille encore aujourd’hui. Grand lecteur, il écrit depuis une dizaine d’années.

Laurent Petitmangin a obtenu le prix littéraire Georges-Brassens et le prix Stanislas 2020 du premier roman pour "Ce qu’il faut de nuit", premier roman sensible et puissant sur l'amour filial, l'engagement politique qui peut conduire au pire.

Il est également lauréat en 2021 du Prix des Lecteurs de Corse Laureatu di u Premiu di i Lettori di Corsica 2021) pour ce roman. https://www.isula.corsica/culture/Rencontre-avec-Laurent-Petitmangin-Laureatu-di-u-Premiu-di-i-Lettori-di-Corsica-2021_a4819.html

Ce premier roman est déjà en cours de traduction dans quatre langues (Allemagne, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni) et une adaptation pour Arte est prévue.

Il publie "Ainsi Berlin" en 2021 aux éditions La Manufacture De Livres.

Bibliographie :
– Ce qu’il faut de nuit
– Ainsi Berlin

+ Voir plus
Source : www.lamanufacturedelivres.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Laurent Petitmangin   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Après avoir été remarqué·es pour leur premier roman et obtenu un vrai succès d'estime de la part des critiques et des lecteur·ices, Dima Abdallah, Martin Mongin et Laurent Petitmangin ont très vite publié un autre texte. Bleu nuit dresse le bouleversant portrait d'un homme en proie à ses fantômes ; le Chomor nous emmène dans les méandres d'une enquête où la fiction renverse la réalité ; et Ainsi Berlin sonde les contradictions de l'âme humaine sur fond de reconstruction d'après-guerre. Comment envisage-t-on l'écriture et la publication d'un nouveau texte après avoir bénéficié d'un si bon accueil ? Retrouvez notre dossier "Effractions 2022" sur notre webmagazine Balises : https://balises.bpi.fr/dossier/effractions-2022/ Retrouvez toute la programmation du festival sur le site d'Effractions : https://effractions.bpi.fr/ Suivre la bibliothèque : SITE http://www.bpi.fr/bpi BALISES http://balises.bpi.fr FACEBOOK https://www.facebook.com/bpi.pompidou TWITTER https://twitter.com/bpi_pompidou

+ Lire la suite

Citations et extraits (147) Voir plus Ajouter une citation
Cancie   21 mai 2021
Ce qu'il faut de nuit de Laurent Petitmangin
Il se démenait l’avocat. Moi aussi, désormais. J’avais finalement compris que la vie de Fus avait basculé sur un rien. Que toutes nos vies, malgré leur incroyable linéarité de façade, n’étaient qu’accidents, hasards, croisements et rendez-vous manqués.
Commenter  J’apprécie          420
Fandol   13 juillet 2021
Ce qu'il faut de nuit de Laurent Petitmangin
Août, c’est le meilleur mois de notre coin. La saison des mirabelles. La lumière vers les cinq heures de l’après-midi est la plus belle qu’on peut voir de toute l’année. Dorée, puissante, sucrée et pourtant pleine de fraîcheur. Déjà pénétrée de l’automne, traversée de zestes de vert et de bleu. Cette lumière, c’est nous. Elle est belle, mais elle ne s’attarde pas, elle annonce déjà la suite. Elle contient en elle le moins bien, les jours qui vont rapidement se refroidir. Il y rarement des étés indiens en Lorraine.

(page 81)
Commenter  J’apprécie          402
Fandol   08 juillet 2021
Ce qu'il faut de nuit de Laurent Petitmangin
J’avais ressenti le besoin de retourner à la section comme d’autres celui de retrouver l’église. Même s’il ne s’y passait plus grand-chose, je me disais que je ferais partie des derniers. Ce qui me désolait, c’est que nous nous isolions de plus en plus. Elle était loin l’union de la gauche. Parfois j’avais l’impression que certains d’entre nous se dépensaient plus à casser les cocos qu’à taper sur les nantis. Où étaient nos combats ?

(page 41)
Commenter  J’apprécie          390
Fandol   06 juillet 2021
Ce qu'il faut de nuit de Laurent Petitmangin
Je ne m’énerve jamais, je ne gueule jamais comme les autres, j’attends juste que le match se termine.

(page 10)
Commenter  J’apprécie          372
Fandol   15 juillet 2021
Ce qu'il faut de nuit de Laurent Petitmangin
Elle était issue d’une famille de polaques qui s’était installée en Moselle entre les deux guerres. Elle militait au FN depuis ses quatorze ans, « comme papa ». C’était toujours fascinant de voir comment des gens pouvaient se sentir aussi vite partie prenante d’une histoire, plus français que les Français, encore gorgés de bondieuseries et de traditions de leur coin d’origine, et, avec la même ardeur et la même obstination, comment ils refusaient un pareil droit à tous ceux qui arrivaient après eux.

(pages 143-144)
Commenter  J’apprécie          310
Fandol   08 juillet 2021
Ce qu'il faut de nuit de Laurent Petitmangin
Ils étaient beaux mes deux fils, assis à cette table de camping, Fus déjà grand et sec, Gillou encore rond, une bonne bouille qui prenait son temps pour grandir. Ils étaient assis dos à la Moselle, et j’avais sous mes yeux la plus belle vue du monde.

(page 30)
Commenter  J’apprécie          300
Fandol   12 juillet 2021
Ce qu'il faut de nuit de Laurent Petitmangin
Voilà comment on justifiait en moins de dix minutes de traîner avec l’extrême-droite. Comment on se résignait à ce que son fils soit de l’autre côté. Pas chez Macron, mais chez les pires salauds. Les potes des négationnistes, des ordures. Fus était calme, presque content que cette explication arrive. Il assumait. Un vrai témoin de Jéhovah, perfusé de conneries, avec de nouvelles certitudes, qui restait aimable. J’avais honte.

(pages 61-62)
Commenter  J’apprécie          280
Fandol   16 juillet 2021
Ce qu'il faut de nuit de Laurent Petitmangin
J’avais finalement compris que la vie de Fus avait basculé sur un rien. Que toutes nos vies, malgré leur incroyable linéarité de façade, n’étaient qu’accidents, hasards, croisements et rendez-vous manqués. Nos vies étaient remplies de cette foultitude de rien, qui selon leur agencement nous feraient rois du monde ou taulards.

(page 171)
Commenter  J’apprécie          270
Cancie   16 mai 2021
Ce qu'il faut de nuit de Laurent Petitmangin
Nos vies étaient remplies de cette foultitude de riens, qui selon leur agencement nous feraient rois du monde ou taulards.
Commenter  J’apprécie          280
Fandol   14 juillet 2021
Ce qu'il faut de nuit de Laurent Petitmangin
Depuis, chardons et pissenlits avaient poussé au milieu de la rocaille. C’est beau un chardon quand on regarde bien. C’est plein de surprises, jamais fait de la même façon, un corps ingrat, mais une fine gueule.

(page 84)
Commenter  J’apprécie          271

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

La Saint-Valentin, c'est trop mortel

Une auteure à succès apprend la mort de ses trois meilleures amies de collège assassinées un jour de Saint-Valentin. Vous lisez un thriller de Tom Savage intitulé:

Le Meurtre de la Saint-Valentin
Le Meurtre de la Jean Guile
Le Meurtre de la Saint-Glinglin

8 questions
70 lecteurs ont répondu
Thèmes : saint valentin , valentin , valentine , amour , fêtes , Amoureux , polar noir , romans policiers et polars , thriller , cinema , adapté au cinémaCréer un quiz sur cet auteur