AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.36/5 (sur 185 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Laurent Tillon est chargé de mission en biodiversité à l’Office national des forêts, et siège au Conseil national de protection de la nature (ONF), en charge des inventaires faunistiques, notamment des mammifères (en particulier les chauves-souris, dont il est un grand spécialiste) et des batraciens. Il vit au coeur de la forêt de Rambouillet.



Ajouter des informations
Bibliographie de Laurent Tillon   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Laurent Tillon - Les fantômes de la nuit : des chauves-souris et des hommes


Citations et extraits (70) Voir plus Ajouter une citation
Il semblerait qu'une seule heure de promenade en forêt réduise naturellement notre stress pour plusieurs jours.
Commenter  J’apprécie          234
La nature est une artiste dont l'imagination est sans limites.
Commenter  J’apprécie          140
...Et c'est là que je remarque ce chêne sur ma gauche. Majestueux. Il a pris sa place, celui-là. Il "savait" dès tout jeune à quoi il était destiné. Pousser. Grandir vers la lumière et prendre sa place, pour durer le plus longtemps possible. Au moins, lui n'a pas à se poser de questions sur son avenir. D'ailleurs, en serait-il capable? Ce n'est qu'un arbre après tout.
Un simple arbre.
Commenter  J’apprécie          90
C'est étrange, la forêt. On y ressent une forme d'équilibre, chaque être vivant y trouvant sa juste place, qui tient compte du territoire des autres, mais également l'importance capitale des perturbations qui sont de puissants moteurs permettant un renouveau, aux dépens d'autres arbres, évidemment.
Commenter  J’apprécie          90
Si on sait que les bouleversements climatiques nécessitent des mesures au long cours pour un résultat qui ne sera visible qu'à très très long terme, il est possible que les efforts que nous pourrions consentir au profit de la biodiversité aujourd'hui puissent porter leurs fruits à l'échelle de notre génération. Devenir acteur quotidien de ce changement invite à reconsidérer les efforts à consentir pour un résultat contemporain. De quoi redonner du sens à l'action individuelle et collective., et à la nécessité de préserver notre environnement et tous les vivants qui l'habitent.
Commenter  J’apprécie          80
En ouvrant ses sens à la nature, on améliore clairement son sentiment de bien-être, et on gagne en écoute des autres.
Commenter  J’apprécie          90
Silva, avec Quersus et tous les autres, nous montre une voie : il nous faudrait peut-être accepter la différence et vivre pleinement avec nos congénères d'une part, mais aussi être plus attentifs et respectueux des autres espèces, de la nature, de chaque représentant vivant de la Terre dont nous dépendons tant.
Commenter  J’apprécie          80
La nature est belle, et je désire partager l'expérience que j'en ai. Faire prendre conscience de tout ce qui nous entoure et de ce qui se passe au fil des saisons dans les arbres, au-dessus de nous, lors de nos balades en forêt. L'objectif de cet ouvrage est aussi de fournir quelques clés pour mieux comprendre la nature et ouvrir nos sens à une meilleure écoute et observation de la biodiversité. En ouvrant ses sens à la nature, on améliore clairement son sentiment de bien-être, et on gagne en écoute des autres.
Commenter  J’apprécie          70
...la biodiversité est garante d'un équilibre qu'il est dangereux de perturber et qui nous concerne tous, alors que la nature l'a construit en plusieurs millions d'années.
Commenter  J’apprécie          80
Pour résumer plus encore le paradoxe auquel notre société se confronte toute seule, [...] : les éoliennes tuent les noctules, qui régulent habituellement les hannetons, qui ont alors le champ libre pour manger les grands arbres feuillus, surtout les chênes, le chêne étant un régulateur climatique indispensable dans le contexte global.
[...]
Considérer l'enjeu climatique indépendamment de l'enjeu de la biodiversité est donc une aberration qui finit par nous coûter collectivement très cher, car on fait primer l'enjeu carbone sur l'enjeu de la biodiversité, alors que, comme on le voit ici, ils sont interdépendants.
p183
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Laurent Tillon (245)Voir plus

Quiz Voir plus

et des larmes. ( partie 2)

Bonjour tristesse. - Cécile, lycéenne parisienne qui vient de rater son baccalauréat, passe l’été de ses dix-sept ans dans une belle villa de la Côte d’Azur avec son père Raymond et la maîtresse de ce dernier, Elsa.

Nathalie Sarraute
Colette
Marguerite Duras
Françoise Sagan

14 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , larmes , tristesseCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}