AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.78 /5 (sur 20 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) à : Sorrente , le 11/03/1544
Mort(e) à : Rome , le 25/04/1595
Biographie :

Torquato Tasso, connu en français sous l'appellation le Tasse (en italien, il Tasso), est un poète italien.

Il étudia d'abord le droit à Padoue, mais il négligea bientôt cette étude aride pour se livrer à la poésie, et composa dès l'âge de 18 ans un poème chevaleresque, "Renaud" inspiré par l'Arioste, et qui dès lors appela sur lui l'attention (1562). il se vit bientôt après (1565) appelé à la cour de Ferrare par le duc régnant Alphonse II; il suivit en France le cardinal d'Este (1571), et fut fort bien accueilli de Charles IX. De retour à Ferrare, il y fit jouer (1573) un drame pastoral, "L'Aminte", qui est depuis resté sans égal.

Il termina en 1575 sa "Jérusalem délivrée", vaste épopée où il dépeint une version très romancée des combats qui opposèrent les chrétiens aux musulmans à la fin de la Première Croisade, au cours du siège de Jérusalem. Ce poème ne reçut pas d'abord l'accueil qu'il méritait, et l'auteur se vit obligé de le défendre contre d'obscurs critiques; en même temps, il éprouva de vives contrariétés à la cour de Ferrare, par suite d'une passion malheureuse qu'il avait conçue pour une des sœurs du duc, la belle Léonore.

Sans cesse assailli d'idées noires, sa raison s'égara, et il quitta brusquement Ferrare sans argent et sans but (1577). Il gagna Naples où il retrouva une sœur qui s'efforça de le calmer, puis, errant de ville en ville, il alla successivement à Mantoue à Urbin, à Turin; ne trouvant nulle part le bonheur il hasarda de revenir à Ferrare (1579) : le duc irrité, le fit enfermer, dit-on, dans une maison de fous, l'y retint sept ans et ne lui rendit la liberté qu'en 1586, sur les vives sollicitations de plusieurs princes de l'Italie et du pape lui-même.

Le Tasse séjourna depuis à Mantoue, à Naples, à Rome, recherché par les princes et les grands, mais sans en être plus heureux, luttant sans cesse contre la misère, et souvent privé de sa raison. Malgré les injustes critiques de ses envieux, son génie avait enfin été apprécié, et il venait d'être appelé à Rome par le pape Clément VIII pour y être solennellement couronné, lorsqu'il mourut dans cette ville avant la cérémonie, à l'âge de 51 ans.
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Le Tasse   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Émission "Une Vie, une Œuvre », par Simone Douek, diffusée le 26 octobre 2003 sur France Culture. Invités : Michel ORCEL, traducteur ; Franck LA BRASCA, enseignant au Centre d'études supérieures de la Renaissance de Tours ; Françoise GRAZIANI, maître de conférence à Paris VIII ; Giovanni CARERI, maître de conférence à l'EHESS ; et Jean-Charles VEGLIANTE, traducteur et professeur à la Sorbonne Nouvelle - Paris III.


Citations et extraits (7) Ajouter une citation
AV   12 août 2012
La Jérusalem délivrée de Le Tasse
Renaud, un enfant, efface tous les héros chrétiens. Sur son front majestueux éclate une douce fierté. Tous les regards sont fixés sur lui. Ses exploits ont devancé l'âge et surpassé les espérances ; les premiers jours de son printemps donnent des fruits que d'autres ne cueillent que dans leur automne. Couvert de son armure, la foudre à la main, c'est le dieu des combats : s'il ôte son casque, c'est l'Amour.
Commenter  J’apprécie          90
PiertyM   28 mars 2014
La Jérusalem délivrée de Le Tasse
Avril a beau revenir, la jeunesse ne reverdit jamais.



Commenter  J’apprécie          100
Le Tasse
sabine59   20 juillet 2016
Le Tasse
ô beau chat



Je me tourne

ô beau chat

vers tes prunelles sacrées

et il semble

que devant moi

j'ai

deux étoiles.
Commenter  J’apprécie          40
chartel   23 septembre 2011
La Jérusalem délivrée de Le Tasse
Car il n’est point de discipline entière

Quand on attend le pardon, non la peine.

Tout royaume s’écroule, et la clémence

Qui n’a la peur pour socle est négligence.

Commenter  J’apprécie          40
coco4649   10 avril 2020
Rimes et plaintes de Le Tasse
 

 

L’âme enivrée d’un nectar amoureux

Je fus ravi (mais comme ?) en close terre

Où joutaient deux d’Amour belles guerrières

Avec ces armes-là qui le font victorieux.



Dans cette double lice, et d’air altier,

Les vis d’abord se pavaner, badiner,

Puis, s’avançant, où la bouche carmine,

Se blesser toutes deux d’ardent baiser.



Leurs lèvres résonnèr’ et des fendants

Resta la marque. Ah, mais, Amour, pourquoi

User par jeu de ces plaies, de ces armes ?



Ne dédaignons un vrai combat d’amants !

Amour, moi, ton dévot, fais que je m’arme

Contre une d’ell’- ou les deux à la fois.





/ traduction de l'italien par Michel Orcel
Commenter  J’apprécie          10
chartel   23 septembre 2011
La Jérusalem délivrée de Le Tasse
La terre est pleine d’armes, et les armes

Pleines de sang, et le sang de sueur.

Brillent comme l’éclair, comme ciel tonnent

Les deux épées, comme foudre pilonnent.

Commenter  J’apprécie          20
chartel   23 septembre 2011
La Jérusalem délivrée de Le Tasse
Dans ce monde fait d’air, d’inconsistance,

Changer d’avis est bien souvent constance.

Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Le voyageur sans bagage de Jean Anouilh.

Quel est le nom de l'amnésique au début de l'histoire?

Georges
Gaston
Jacques

15 questions
869 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur