AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.05 /5 (sur 41 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Newark , le 7 octobre 1934
Mort(e) à : Newark , le 09/01/2014
Biographie :

Amiri Baraka (de son vrai nom LeRoi Jones) est un intellectuel afro-américain né à Newark (New Jersey) le 7 octobre 1934.

À l'avant-garde d'une forme de théatre engagé, LeRoy Jones s'est fait le chantre de la révolte des Noirs américains contre l'ordre, l'hégémonie et la culture blanche.

Professeur, poète, critique musical et l'un des dandys les plus notoires de Greenwich Village, ses valeurs morales changent brusquement pour rejeter le fonctionnement actuel de la société nord américaine. Il se joint activement, par la littérature et par l'action, à l'idéologie de la révolution noire.

Sa plus grande contribution au mouvement du Black Power est l'ouvrage Le Peuple du Blues (Blues People), où il développe la thèse révolutionnaire que l'évolution du statut des Afro-américains a trouvé un écho dans les modifications de la musique noire. Sa lecture sociale et politique du blues et du jazz a eu une influence très importante dans le domaine des Popular Music Studies.


+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de LeRoi Jones   (3)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Hulot   17 octobre 2020
Le peuple du blues de LeRoi Jones
On demande au Noir américain de défendre avec la même énergie que son compatriote blanc le système américain. Il n'y a pas de doute que le Noir de classe moyenne contribue et continuera à contribuer à cette défense.



Mais il y a peut-être un point d'interrogation dans l'esprit des nombreux pauvres Noirs et aussi dans celui de beaucoup de jeunes intellectuels noirs.



Que leur demande-t-on de sauver ? C'est une question intéressante et l'Amérique ferait bien d'y fournir une réponse.





Ecrit en 1963....
Commenter  J’apprécie          170
Hulot   17 octobre 2020
Le peuple du blues de LeRoi Jones
Les premières tentatives faites par les Noirs pour embrasser la religion du Christ blanc furent repoussées cruellement parce que les théologiens chrétiens étaient convaincus qu'ils n'étaient que des bêtes :



" Vous ne donneriez pas les Saintes Ecritures à des boeufs ".



En outre, les chrétiens blancs pensaient que si les Africains se convertissaient et cessaient donc d'être des païens ou des sauvages, leur maintien en esclavage perdrait toute justification.
Commenter  J’apprécie          150
Hulot   16 octobre 2020
Le peuple du blues de LeRoi Jones
Il y a toujours eu une frontière que le Noir n'a pu dépasser, que ce soit musicalement ou socialement. Il y a toujours une limite à toute dilution ou excès de références culturelles ou spirituelles.



Le Noir ne pouvait pas devenir blanc et c'était sa force. C'est à l'existence de cette frontière, de ce no man's land que sont dues la logique et la beauté de sa musique.
Commenter  J’apprécie          140
Hulot   14 octobre 2020
Le peuple du blues de LeRoi Jones
Le fait majeur est que la seule musique dite populaire de ce pays qui ait une valeur réelle est de descendance africaine.
Commenter  J’apprécie          155
Hulot   18 octobre 2020
Le peuple du blues de LeRoi Jones
Si le bebop était outrancier, c'est qu'il le fallait pour restituer au jazz sa fièvre et sa beauté.



Le bebop était un festin pour les jeunes Noirs encore capable de ressentir une émotion en dehors de la culture populaire américaine, cette corne d'abondance pleine de pacotille.
Commenter  J’apprécie          122
Austral   05 juin 2011
Le peuple du blues de LeRoi Jones
Il est aussi absurde pour un Occidental de déclarer que la voix du ténor wagnérien est supérieure à celle de l'Africain ou du chanteur de blues qu'il le serait pour un non-Occidental de décrier la Neuvième Symphonie de Beethoven sous prétexte qu'elle n'a pas été improvisée.
Commenter  J’apprécie          70
ClementineFerry   24 octobre 2011
Le peuple du blues de LeRoi Jones
"L'un des traits les plus marqués du Blanc occidental, c'est depuis toujours la conviction, [...] que ses idées, sur le monde sont éminemment enviables et, qui plus est, que ceux qu'elles n'attirent pas ou qui, du moins, ne les trouvent pas admirables sont des sauvages ou des ennemis."

LeRoi Jones cite HERSKOVITS
Commenter  J’apprécie          60
Malise   26 septembre 2016
Le peuple du blues de LeRoi Jones
Un fait qu'on oublie presque toujours, quand on discute de la "place" du Noir dans la société américaine, c'est qu'il n'en a eu réellement une qu'en tant qu'esclave. Après l'abolition de l'esclavage la société n'avait plus de place à lui donner.
Commenter  J’apprécie          40
Malise   15 octobre 2016
Le peuple du blues de LeRoi Jones
Beaucoup de critiques étaient des Blancs appartenant à la classe moyenne qui "collectionnaient le hot" (autrement dit les disques de jazz), et il n'y a pas de groupe d'opinion plus particulariste que les gens qui ont une marotte. On vit surgir une série de "petites revues" destinées à ces collectionneurs et posant comme principe qu'il n'était pas possible de jouer du "véritable jazz" si on avait moins de cinquante ans.
Commenter  J’apprécie          20
Malise   26 septembre 2016
Le peuple du blues de LeRoi Jones
Le blues n'est pas, et n'a jamais prétendu être, un phénomène purement social, c'est en premier lieu une forme poétique et en second lieu une façon de créer de la musique.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Trouvez le prénom

C'est un auteur (italien), ....... Eco, qui a écrit le roman "Le nom de la rose".

Roberto
Alberto
Pier Paolo
Umberto

12 questions
20 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur