AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.2 /5 (sur 84 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Jeune détenteur d'un master en biologie évolutive/écologie et écologie comportementale, Léo Grasset est surtout connu pour son blog et son émission "DirtyBiology" sur internet.
Son émission traite les sujets les plus incongrus de la biologie dans un objectif de vulgarisation scientifique.

En avril 2015, il sort son premier ouvrage "Le coup des girafes, des savants dans la savane", suite à son expérience sur le terrain au Zimbabwe.


Ajouter des informations
Bibliographie de Léo Grasset   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L'irréalité virtuelle - DBY #74


Citations et extraits (9) Ajouter une citation
Ziliz   29 novembre 2017
DirtyBiology : La grande aventure du sexe de Léo Grasset
Prenons l'exemple d'une espèce qui ne se reproduit pas comme nous.

La bactérie responsable de la peste.

En l'an de grâce de 1340, les gens mouraient en masse d'une maladie. La peste noire a été tellement violente qu'entre un tiers et la moitié de la population y est passée, dans tous les pays européens. Sauf en Pologne, étrangement.

Venue des steppes asiatiques par la Route de la soie, la responsable de ce charnier était 'yersina pestis'. Une bactérie parasitant les puces qui vivent en temps normal sur des rats noirs. Les rats noirs ont voyagé sur des navires marchands, transportant les puces et les bactéries avec eux.

La bactérie avait trouvé une façon efficace de se propager : en infectant la puce, elle va se multiplier à toute vitesse. Jusqu'à remplir son oesophage et le boucher. Pour éviter de mourir de faim, la puce commence à taper dans des sources de nourriture inhabituelles, dont les humains. [...]

Sa stratégie pour boucher l'oesophage de la puce est tout simplement de se cloner des milliards de fois. Par un mécanisme qui s'appelle la scissiparité.

Elle duplique d'abord son contenu interne. Puis sépare chaque copie de chaque côté de la cellule. Elle crée un mur au milieu, et bim. Deux cellules. Chaque cellule va donner deux autres cellules, puis 8, 16, 32, etc.

Pas de sexe, pas de mélange de gènes, juste de la copie.

Ctrl + C.

Ctrl + V.

Se reproduire en 'faisant du sexe' n'aurait pas permis une telle explosion du nombre de bactéries Il faut être deux individus pour en produire un nouveau. Si chaque couple fait une fille et un garçon, la population reste stable.

Imaginez que chez une espèce qui ne 'fait' que du sexe (genre nous), un individu apparaisse avec la capacité de se cloner ! Pendant que ses 'amis' auront besoin de s'y mettre à deux pour produire un nouvel individu, il sera tranquillement en train de remplir la planète avec des mini-lui.

(p. 16 à 22)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Ziliz   22 novembre 2017
DirtyBiology : La grande aventure du sexe de Léo Grasset
Le sexe serait étonnant pour [un] extraterrestre. D'un point de vue logique, le sexe est un paradoxe.

D'ailleurs, il y a de bonnes chances que vous ne sachiez pas vraiment ce qu'est le sexe. Laissez-moi vous en donner une définition. Hmm ? Ah, tu sais ce que c'est ?

- 'La bite et la fouffe' ? 8=D ((I)) *

- Ah non, on dit 'sexe'. Mais les organes génitaux ne sont apparus que bien après le vrai sexe.

- 'Le concept de mâle et de femelle' ?

- Hé, hé, toujours pas ! Et le sexe au sens des différents types d'individus nécessaires pour faire des bébés est apparu après le sexe lui-même.

Parfaitement, la distinction entre les mâles et les femelles est apparue à un certain moment dans l'évolution. Et cet événement est plus tardif que l'apparition du vrai sexe, celui dont je parle.

Le sexe, c'est la mise en commun de l'identité de deux individus, qui en produit un troisième, différent.

(p. 8 & 9)



* comme l'ouvrage est une BD, j'ai essayé de reproduire les illustrations, façon Hugo ! 😏
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
GalaxioN   05 avril 2015
Le coup de la girafe : Des savants dans la savane de Léo Grasset
Imaginez : vous êtes un léopard et vous attrapez d'un coup de mâchoire un ratel qui tente de vous voler votre dîner. Grave erreur ! Il se retourne avec aisance - comme s'il pouvait bougeait à l'intérieur de sa propre peau - et vous lacère le visage avec le regard dément d'un dieu aztèque réclamant son lot de vierges sacrifiées.
Commenter  J’apprécie          100
Bouvy   04 novembre 2017
DirtyBiology : La grande aventure du sexe de Léo Grasset
Bref, beaucoup de choses que vous pensez évidentes viennent en fait d’une longue histoire évolutive. Une histoire passée à faire du sexe.
Commenter  J’apprécie          60
Achab1970   23 juillet 2021
Le coup de la girafe : Des savants dans la savane de Léo Grasset
Il existe en fait toutes sortes de méthodes pour voter : à la majorité (cerfs élaphes, gorilles), en moyennant les votes (buffles), par seuil ou "quorum" (abeilles). La théorie derrière les décisions collectives postule que le consensus est l'une des méthodes les plus efficaces : il maximise la précision du choix final par la "sagesse collective" et minimise les décisions extrêmes.
Commenter  J’apprécie          20
Maliae   09 novembre 2015
Le coup de la girafe : Des savants dans la savane de Léo Grasset
A mon avis, il s’agit plutôt d’une histoire de look : Darwin avait la barbe du père Noël tandis que Galton avait d’immondes rouflaquettes qui ne vont à personne. Pas étonnant que personne ne l’aime.
Commenter  J’apprécie          20
Achab1970   23 juillet 2021
Le coup de la girafe : Des savants dans la savane de Léo Grasset
Naviguer en se servant du soleil ? Facile. Voyager en utilisant les étoiles ? Plus compliqué, seules quelques espèces sont connues pour en être capables : le phoque commun, la fauvette à tête noire, le gobemouche noir, et les humains bien sûr. Utiliser la Voie Lactée comme repère céleste ? Pour l'instant, une seule espèce a vraiment montré qu'elle savait le faire : ce sont les scarabées bousiers.
Commenter  J’apprécie          10
Radwan74   26 juillet 2020
Le coup de la girafe : Des savants dans la savane de Léo Grasset
Ensuite, mettons les choses à l’échelle : les termites atteignent rarement le centimètre alors que certaines termitières jusqu’à 9 mètres de haut. Même si la moyenne reste aux alentours de 2 à 3 mètres, les habitations des termites sont 500 fois plus grandes qu’eux : c’est comme si nous vivions tous dans des immeubles d’un kilomètre de haut !
Commenter  J’apprécie          00
Radwan74   26 juillet 2020
Le coup de la girafe : Des savants dans la savane de Léo Grasset
Les éléphants ne survécurent que dans les refuges où les populations d’humains n’étaient pas suffisamment importantes pour les pousser à l’extinction par la chasse. Ils ont donc toutes les bonnes raisons du monde d’assimiler les humains à un danger potentiel.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Les sous-genres de la science-fiction

Quel est la particularité des oeuvres de hard-sf ou hard-science fiction

On y retrouve des scènes érotiques
Elles sont scientifiquement plausibles
L'univers décrit y est particulièrement sombre
Elles se situent dans l'espace

8 questions
819 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur cet auteur