AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations de Léon Mazzella (15)


marlene50   31 décembre 2018
Les bonheurs de l'aube de Léon Mazzella
Mais la première bouffée de ce cigare mercenaire, sans marque, à l'heure où les premiers rayons de soleil caressaient notre peau, me donna l'impression d'aspirer un peu de l'haleine des Dieux.
Sa fumée rejoignait les nuages.
Je fermais les yeux pour mieux ressentir la combustion du bonheur.
Commenter  J’apprécie          30
LN   08 février 2013
Les bonheurs de l'aube de Léon Mazzella
"La poésie, c'est ne pas être assis,

c'est, passionnément, refuser sa mort,

c'est entrer à l'aube et à corps perdu

dans l'onde du jour,

c'est ne pas dormir et c'est être

l'aube avant l'aube."
Commenter  J’apprécie          30
marlene50   31 décembre 2018
Les bonheurs de l'aube de Léon Mazzella
Il y a toujours un instant où l'on vit l'aube absolument seul, concentré sur la fragilité du monde.
Commenter  J’apprécie          20
editionspassiflore   23 septembre 2012
Chasses furtives de Léon Mazzella
Jean éprouvait sa passion dans l’exercice solitaire des plaisirs de la nature, les sensations procurées par l’envol d’une bécassine, la disparition de la dernière étoile de l’aube, le regard complice de son chien qui avait épousé le silence du ciel et la sagesse des vieux.
Commenter  J’apprécie          20
marlene50   31 décembre 2018
Les bonheurs de l'aube de Léon Mazzella
Andrès a le teint cuivré des tortues d'eau carnivores qui peuplent sa lagune et l'humeur naturellement gaie des Cubains.
Pour eux, le malheur est une vue de l'esprit et le bonheur une conquête quotidienne assez simple à séduire.
En apparence. cette inclination est inscrite dans les gènes Caraïbes ...
Commenter  J’apprécie          10
marlene50   31 décembre 2018
Les bonheurs de l'aube de Léon Mazzella
Dans nos regards échangés, dans notre incapacité à parler la même langue, quatre loups passaient encore sur la colline et n'en finissaient pas de disparaître vers un grand bois de bouleaux.
Quatre loups couleur de thé.
Commenter  J’apprécie          10
marlene50   31 décembre 2018
Les bonheurs de l'aube de Léon Mazzella
L'île-cimetière sent la tulipe, la résine, la terre fraîche.
La pierre, l'eau et les arbres enserrent les tombes.
Les brins d'herbe y poussent comme des anémones de mer.
Commenter  J’apprécie          10
marlene50   31 décembre 2018
Les bonheurs de l'aube de Léon Mazzella
Le jour se levait.
Un bouquet de tiges roses striait l'horizon : un faisceau d'étroits nuages longs comme des cannes à pêche de géants prenait un peu d'aquarelle à un soleil déjà avare de sa lumière de septembre.
Commenter  J’apprécie          10
marlene50   31 décembre 2018
Les bonheurs de l'aube de Léon Mazzella
C'est un jeune lion à la crinière naissante, vaporeuse ...
Nous sommes face à face.
Après un temps improbable - moins d'une minute, mais je suis en apnée du monde entier - le lion bouge.
D'abord la tête.
Puis il se retourne lentement, avec une élégance qui me coupe le souffle.
Commenter  J’apprécie          10
RITAB   29 juin 2018
Les bonheurs de l'aube de Léon Mazzella
Tout va commencer. Nous nous tenons à la bonne distance. La vague, le jour, le vent, le monde, vont se lever. Nos corps assis sur les planches. Le vent d'Est creuse la mer, de plus en plus bleue. La houle nous soulève comme des chevaux de bois. Nous touchons à cette fin qui n'est qu'un début. Maintenant survient la première série de vagues."
Commenter  J’apprécie          10
RITAB   29 juin 2018
Les bonheurs de l'aube de Léon Mazzella
Il y avait parmi nous des voyageurs avides d'espaces vierges, une équipe de télévision, un photographe poursuivant le cliché unique, un gros propriétaire terrien, trois fils de bonne famille en mal d'aventures, des brigands mongols reconvertis en gardes forestiers, deux cuisiniers chinois et des cavaliers nomades, silencieux, au regard acéré. Ils dorment à l'écart, près de leurs petits chevaux.
Commenter  J’apprécie          10
RITAB   29 juin 2018
Les bonheurs de l'aube de Léon Mazzella
Au moment précis où notre chasseur suisse interrompit ses récits formidables pour boire un verre de whisky, l'un de nos guides roumains, paysan réduit à l'écoute et au silence, aux bas morceaux et à la pénombre, murmura dans un français impeccable : « Madame, il fait grand vent et j'ai pris trois loups. Charles X, lettre à sa femme. » Il inclina son visage au-dessus de son assiette vide. Il retournait au silence et à la pénombre. J'applaudis une seconde.
Commenter  J’apprécie          10
RITAB   29 juin 2018
Les bonheurs de l'aube de Léon Mazzella
Mais la première bouffée de ce cigare mercenaire, sans marque, à l'heure où les premiers rayons de soleil caressaient notre peau, me donna l'impression d'aspirer un peu de l'haleine des Dieux. Sa fumée rejoignait les nuages. Je fermais les yeux pour mieux ressentir la combustion du bonheur.
Commenter  J’apprécie          10
liratouva2   10 décembre 2012
Chasses furtives de Léon Mazzella
Mais ce petit livre peut se lire à la seule lumière des oiseaux, les merveilleux oiseaux...Mes nuages à moi. ils sont à la fois le personnage et le sujet du livre. (...) A la vérité, au fil de ces années-là, je pouvais bien être orphelin de tout, sauf du regard que je portais avec passion aux oiseaux - à la faveur de l'aube. (Préface, 2012)
Commenter  J’apprécie          10
Atlantica   27 janvier 2014
26 Villages Pyreneens de Léon Mazzella
Un anti-guide par excellence !
N’allez pas chercher dans ce livre : les meilleurs itinéraires de randonnée, les meilleures adresses classées par ordre décroissant selon
vos finances, ou bien les astuces pour guérir toutes sortes de piqûres de serpents ou d’insectes. En revanche, vous y trouverez 26 villages
élus par le bon goût de Léon Mazzella ; et plus sûrement encore, un moment littéraire d’une exceptionnelle intensité.

«Un village pyrénéen ne se conçoit pas, dans l’esprit de celui qui va le décrire, s’il ne transmet pas un formidable émoi en apparaissant. C’est ce choc initial qui a gouverné le voyage, d’Est en Ouest et du Nord au Sud, de l’Atlantique à la Méditerranée, en France et en Espagne, muni d’un carnet et d’un stylo. Ce fut une chasse aux sensations, aux lumières, aux rencontres, une chasse au regard surtout, parmi les paysages du silence salutaire.»pyreee
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Possible, ou impossible ?

L’impératrice Victoria, qui a vécu de 1840 à 1901, a-t-elle eu la possibilité d’utiliser un téléphone ?

oui
non

12 questions
12 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur