AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.07 /5 (sur 7 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 5/05/1822
Mort(e) à : Paris , le 2/11/1892
Biographie :

Marie-Jean-Léon Le Coq, baron d'Hervey de Juchereau, marquis de Saint-Denys, est un sinologue français, connu surtout pour ses recherches sur le sommeil et les rêves, et les rêves lucides en particulier.

Professeur de langue chinoise à l'École spéciale des langues orientales, il est nommé commissaire spécial pour l'Empire chinois à l'Exposition universelle de 1867 et à ce titre devient chevalier de la légion d'honneur le 30 juin.

En 1874, il succède à Stanislas Julien à la chaire des langues et littératures chinoises et tartares mandchoues au Collège de France et il est élu membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1878. Il fut le professeur de linguiste Paul Pelliot (1878-1945).

Le marquis Hervey de Saint-Denys caractérise fort bien cette sorte de culture à la fois universelle et éclectique qui prospéra en France au cours du XIXème siècle. Par gout et par passion, il fut par ses traductions d'une grande élégance, l'initiateur de la sinologie française avec ses poésies de l'époque Thang et ses deux recueils de nouvelles chinoises. En 1859, paraitra également son étude "La Chine devant l'Europe".

Ce qui ne l’empêcha nullement de poursuivre par ailleurs ses études sur le rêve qui se concrétiseront en 1867 par son remarquable " Les Rêves et les moyens de les diriger" et de publier également des ouvrages consacrés à l'histoire d'Italie et encore de traduire plusieurs auteurs espagnols.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (9) Ajouter une citation
Danieljean   19 août 2015
Les rêves et les moyens de les diriger de Léon d`Hervey de Saint-Denys
Un dernier mot enfin, avant de déposer la plume, pour protester contre cette éternelle comparaison du sommeil et de la mort dont les auteurs anciens et modernes ont fait un si étrange abus. Que ce soit au point de vue matériel ou bien au point de vue matérialiste qu’on l’envisage; que ce soit l’apparence d’un cadavre que l’on veuille chercher dans l’aspect d’un homme endormi, ou bien un exemple de l’anéantissement possible du Moi qu’on imagine trouver dans une absence momentanée de la pensée, une telle comparaison est également fausse à tous égards.

N’est-ce point d’ailleurs une idée bizarre que celle de prétendre comparer une situation qu’on ne connaît guère, avec un autre état qu’on ne connaît pas?

Je préfère de beaucoup le vieil axiome qui nous dit: La vie est un songe. A ceux pour qui c’est un songe pénible, elle laisse du moins l’heureuse pensée de se réveiller dans la mort.
Commenter  J’apprécie          40
Danieljean   19 août 2015
Les rêves et les moyens de les diriger de Léon d`Hervey de Saint-Denys
A défaut de meilleure méthode, celle que j’adopterai sera donc celle-ci:

Rappelant d’abord quelques points capitaux sur lesquels nous venons de voir que la controverse s’était surtout exercée, je commencerai par grouper ensemble des observations tendant principalement à démontrer:

1° Qu’il n’est point de sommeil sans rêve;

2° Que ni l’attention, ni la volonté ne demeurent nécessairement suspendues pendant le sommeil.

Et, ces premières divisions faites, je chercherai ce que l’expérience peut nous enseigner sur la marche et le tissu des rêves, comme sur les moyens de les évoquer ou de les conduire; sans attacher d’ailleurs à la classification de ces notes plus d’importance qu’il ne convient dans un livre où l’auteur a moins en vue d’ériger un système, que de réunir des documents précis pour une science à venir.
Commenter  J’apprécie          30
steka   13 mars 2014
Poésies de l'époque des Thang de Léon d`Hervey de Saint-Denys
Un bateau de cha-tang avec des rames de mou-lan ;

De jeunes musiciennes sur les bancs, avec des flûtes d’or et de jade ;

Du vin exquis dans des coupes mille fois remplies ;

Emmener avec soi le plaisir, et se laisser porter par les flots.



Les immortels m’attendent, montés sur leurs cigognes jaunes,

Tandis qu’insouciant et tranquille, je vogue au milieu des mouettes blanches.

Les sublimes inspirations de Kio-ping nous restent comme un monument qui s’élève à la hauteur des astres ;

Que sont devenus les tours et les pavillons du roi de Tsou, jadis accumulés sur ces collines désertes !

Quand l’ivresse m’exalte, j’abaisse mon pinceau, j’ébranle de mes chants les cinq montagnes sacrées,

Je suis joyeux et je suis fier, je me ris de toutes les grandeurs.

Puissance, richesse, honneurs, quand vous serez d’assez longue durée pour que je vous estime,

On verra donc le fleuve Jaune partir de l’Occident pour couler vers le Nord.
Commenter  J’apprécie          21
steka   25 février 2013
Poésies de l'époque des Thang de Léon d`Hervey de Saint-Denys
Que sont devenus les tours et les pavillons du roi de Tsou, jadis accumulés sur ces collines désertes!

Quand l'ivresse m'exalte, j'abaisse mon pinceau, j'ébranle de mes chants les cinq montagnes sacrées,

Je suis joyeux et je suis fier, je me ris de toute les grandeurs.

Puissance, richesse, honneurs, quand vous serez d'assez longue durée pour que je vous estime,

On verra donc le fleuve Jaune partir de l'Occident pour couler vers le Nord.

Li Taï Pé
Commenter  J’apprécie          10
steka   23 novembre 2012
Six nouvelles chinoises, tome 1 de Léon d`Hervey de Saint-Denys
Il advint alors que l'étudiant étant de ceux qui ont beaucoup étudié les livres et le précepteur n'étant qu'un lettré de moyenne force, Ouan-siuen après avoir répondu sans difficulté à toutes les questions qui lui étaient posées, souleva peu à peu lui-même de nouveaux sujets de discussion et poussa de telle sorte le professeur Tchin que le pauvre homme, à bout d'arguments, ne savait plus que répéter : "Science étonnante ! science admirable ! ".
Commenter  J’apprécie          10
steka   25 février 2013
Poésies de l'époque des Thang de Léon d`Hervey de Saint-Denys
Si la vie est comme un grand songe,

A quoi bon tourmenter son existence !

Pour moi je m'enivre tout le jour,

Et quand je viens à chanceler, je m'endors au pied des premières colonnes.



A mon réveil je jette les yeux devant moi :

Un oiseau chante au milieu des fleurs;

Je lui demande à quelle époque de l'année nous sommes.

Il me répond : A l'époque où le souffle du printemps fait chanter l'oiseau.

Li Taï Pé
Commenter  J’apprécie          10
steka   25 février 2013
Poésies de l'époque des Thang de Léon d`Hervey de Saint-Denys
Les feuilles bruissent agitées par le vent; la jeune lune est déjà couchée;

La rosée répand sa fraîcheur bienfaisante. Accordons nos luths au son pur.



Les ruisseaux se glissent dans l'ombre, caressant les fleurs de la rive.

Les constellations silencieuses étendent sur nos têtes un dais étoilé.

Thou Fou
Commenter  J’apprécie          10
steka   23 novembre 2012
Six nouvelles - nouvelles chinoises de Léon d`Hervey de Saint-Denys
En se liant d'amitié, les anciens se liaient de cœur ; en se liant d'amitié, les hommes d'aujourd'hui ne prennent d'autre engagement que de se faire bon visage.
Commenter  J’apprécie          10
sam-loeri   04 août 2016
Poésies de l'époque des Thang de Léon d`Hervey de Saint-Denys
Combien pourra durer pour nous la possession de l'or et du jade?

Cent ans au plus... Voilà le terme de la plus longue espérance.

Vivre et mourir une fois, voilà ce dont tout homme est assuré.



Écoutez là-bas sous les rayons de la lune, écoutez le singe accroupi qui pleure tout seul sur les tombeaux;

Et maintenant remplissez ma tasse, il est temps de la vider d'un seul trait.
Commenter  J’apprécie          00
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Léon d`Hervey de Saint-Denys (10)Voir plus


Quiz Voir plus

LNHI-36263: vocabulaire - les mots du chinois en français

aïnou (n.m)

peuple et langue de ce peuple du nord du Japon
sorte d'antilope à longues cornes
type de végétation proche du lichen

14 questions
63 lecteurs ont répondu
Thèmes : chineCréer un quiz sur cet auteur