AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.66 /5 (sur 16 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Cavaillon , le 13/04/1946
Biographie :

Liliane Giraudon est une femme de lettres qui vit et travaille à Marseille. Ses activités, à partir de la pratique de l'écriture, poétique et prosodique, sont nombreuses : lectures publiques, adaptation de textes pour le théâtre, écriture collective, mais aussi mais aussi traduction.

Source : http://www.pol-editeur.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Liliane GIRAUDON – Surpris par la Poésie (France Culture, 2003) L’émission « Surpris par la Poésie », par Frank Smith, enregistrée dans la Petite Salle du Centre Georges Pompidou, diffusée le 20 mars 2003 sur France Culture. Invités : Henri Deluy et Jean-Jacques Viton.
Podcasts (2) Voir tous

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
coco4649   04 mars 2020
La poétesse : Homobiographie de Liliane Giraudon
HIER LA POÈTE …





Extrait 4



Hier La Poète a vu sur le

trottoir de l'urine fumer.

L'urine dessinait l'image exacte

de la botte italienne. Il était six

heures quarante-cinq et la nuit

était brumeuse malgré le froid

sec. La Poète a ressenti un

curieux sentiment de bonheur.

Le simple fait d'exister.



[...]



Hier elle a bu un thé superbe

appelé « Baïkal ».



[...]



Hier rêvé un petit dialogue :

« Moi si j'avais pu choisir mon

nom, j'aurais dit Carence. Pas

Clarence, non, Carence. »

« Bonjour Carence. Moi c'est

Inopinée. »
Commenter  J’apprécie          70
coco4649   11 mars 2020
Le travail de la viande de Liliane Giraudon
si toi tu te souviens…





si toi tu te souviens

de pourquoi il y a vingt-six ans

j’ai souligné au crayon

ce passage du livre retrouvé hier

dis-le-moi éclaire-moi

je ne suis pas encore morte

mais il semble que ma vie s’efface

ce que j’écrivais m’apparaît souvent

comme écrit par une autre

qui ne serait plus celle que je suis devenue.
Commenter  J’apprécie          50
coco4649   19 décembre 2019
Le travail de la viande de Liliane Giraudon
Maïakovski n’aimait pas…





Extrait 3



obscurément je l'ai toujours

su même lorsque

           dans ma jeunesse

il m'est arrivé de porter

           des talons qu'on appelait aiguilles

           combien d'années

           d'entraînement

les fragments pour l'entrepôt

                     passent des pieds

                     jusqu'à la cervelle

combien de migraines

           et parfois d'insomnies

pour cette accumulation

           muette la plupart

du temps invisible



parce que oui on peut

                     le dire souvent la chose

se fait sans nous dans

                     notre dos ou sous nos pieds

et si elle ne s’accomplit pas

                     le poème demeure

                     un simple petit

                     ossement décoratif

disposé là et sans usage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
brigetoun   28 novembre 2009
les Talibans n'aiment pas la fiction de Liliane Giraudon
Imaginer un taliban devenu fou comme le devint Nadir Shah fils de son épée, petit ifls de son épée. Il attaque une valse non pas sur les touches bicolores mais en prenant entre ses bras un autre taliban et en se mettant à valser sur la terre battue, entre les trous du mausolée, non loin du cimetière russe.

La laine est lisse

C’est une liste

Je suis le chien

Lâche-moi

Ce qui mord ment

Le mien est mort

Un petit meurtre

Vous dites maintenant

Et le remord

Il vient

C’est lent

Tournevis

Le corps tournant

Pas pour toi

Derviche lent
Commenter  J’apprécie          20
brigetoun   28 novembre 2009
les Talibans n'aiment pas la fiction de Liliane Giraudon
Grandes maisons avec tours et meurtrières. Murs abattus. Mûriers dont on récolte et mange les fruits. Beaucoup de vignes. Maisons aux claires-voies détruites (on y séchait les raisins). Chakardara. Vallée du sucre. Poussière des camions. Chemin de terre vers la montagne. Avant Istalif le Takht avec ses immenses platanes. Eau de source. Fraîcheur. Pas de femmes (si, deux voilées, dans une voiture). Les hommes jouant aux cartes ou aux dés sur des tapis posés au sol. Leurs fils se baignent dans des trous d’eau. Ils boivent du thé, mangent des galettes, des figues et des mûres. Plus bas, dans les vignes, des femmes transportent des matériaux de construction
Commenter  J’apprécie          10
coco4649   04 mars 2020
La poétesse : Homobiographie de Liliane Giraudon
HIER LA POÈTE …





Extrait 2



Hier La Poète a perdu son

blouson rouge et fait pleurer

une femme voilée en lui parlant

du comportement violent de

son fils pendant le ramadan. La

Poète ne voulait pas faire

pleurer la mère mais le fils. Elle

se disait que s'il était si violent

c'est parce qu'il n'arrivait plus à

pleurer.



[...]
Commenter  J’apprécie          10
coco4649   19 décembre 2019
Le travail de la viande de Liliane Giraudon
Maïakovski n’aimait pas…





Extrait 1



Maïakovski n’aimait pas

                les pommes cuites

          ne buvait pas mais fumait

comme un fou il jouait

                au poker et sortait armé

toi dans ton exposé à la maison

      du cinéma de Leningrad

          en mai 1936 tu expliquais





je travaille tout à fait comme Maïakovski son crâne lui servait de carnet son entrepôt était toujours rempli non parce qu'il faisait le plein non ce n'était pas ça il s'agissait tout simplement d'un processus le plein se faisait automatiquement

Commenter  J’apprécie          00
brigetoun   11 novembre 2012
les Talibans n'aiment pas la fiction de Liliane Giraudon
Tous les paysans venus avec leur récolte. Des raisins en masse, pastèques et melons. Des animaux vivants ou écorchés. À gauche, de grands bâtons rehaussés de tissus verts. Cimetière. Hommage aux martyrs. Route du nord. Champs de mines
Commenter  J’apprécie          10
coco4649   19 décembre 2019
Le travail de la viande de Liliane Giraudon
Maïakovski n’aimait pas…





Extrait 2



c'est ce que tu te tuais

                à leur répéter

pour toi le poète était

                une espèce de sismographe

qui éprouvait

           les secousses du sol

et c'est vrai que nous écrivons

           avec nos pieds

Commenter  J’apprécie          00
brigetoun   28 novembre 2009
les Talibans n'aiment pas la fiction de Liliane Giraudon
Pashtoun ou dari, les poèmes ne sont que plaintes et malheur. Une violence modulée.

Que sont devenues les deux petites vaches enfermées à l’arrière de la voiture dont le moteur avait pris feu hier non loin du bazar ?
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Liliane Giraudon (27)Voir plus


Quiz Voir plus

Immortelle Barbara

Un beau jour ou peut-être une nuit / Près d’un .…. je m’étais endormie

bac
sac
lac
frac

12 questions
45 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanson française , poésie françaiseCréer un quiz sur cet auteur
.. ..