AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.67 /5 (sur 162 notes)

Nationalité : Islande
Né(e) : 1972
Biographie :

Lilja Sigurdardottir est une écrivain et dramaturge islandaise.
Elle a commencé sa carrière d'écrivain en 2008 après avoir été repérée lors d'un concours organisé par la maison d'édition Bjartur dont le but était de trouver un nouvel auteur de roman policier.

Son premier roman, Marches (Spor), a été publié en 2009 , traduit en allemand et publié par Rowohlt en 2011.
Son deuxième roman, Pardon (Fyrirgefning), a été publié en 2010.
En 2013 , elle fait ses débuts en tant que dramaturge avec Big Babies (Storu bornin) et connaît un succès phénoménal: la pièce de théâtre a été acclamée par la critique, ses représentations en ont été prolongées jusqu'en 2014. Elle remporte le Prix du Théâtre Islandais Gríman comme Meilleur Jeu de l'Année.
Son nouveau roman, "Trapped" a été publié en octobre et paraîtra en France sous le titre de Piégée ou Prise au piège . Les droits du roman ont déjà été vendus à l'éditeur français Métailié qui a déjà publié Árni Thórarinsson et Arnaldur Indridason .
Trapped est le premier volet d'une trilogie mettant en scène Sonja, une mère célibataire, séduisante trentenaire, qui se débat en pleine crise financière et entraîne le lecteur dans la nébuleuse d'un trafic de drogue...
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Le coup de c?ur de la librairie Ryst, Cherbourg-en-Cotentin pour cette 26e édition du festival Les Boréales est Lilja Sigurðardóttir. Présentation par : Arnaud Coignet Réalisation : Fabrice Touyon Graphisme : le Klub
Podcast (1)

Citations et extraits (64) Voir plus Ajouter une citation
Bazart   04 avril 2017
Reykjavik noir, tome 1 : Piégée de Lilja Sigurdardottir
« Le couloir de l’aéroport était d’une importance majeure. Des caméras de surveillance y étaient disséminées, grâce auxquelles les douaniers observaient les passagers ; il valait mieux éviter toute action suspecte, comme de se précipiter aux toilettes à peine sortie de l’avion, ou de s’asseoir quelque part pour fouiller dans son bagage à main. Et, bien sûr, il ne fallait surtout pas regarder autour de soi ou montrer qu’on avait remarqué les caméras. Avoir peur dans un aéroport c’est légitime au départ, pas à l’arrivée. »
Commenter  J’apprécie          170
Bazart   24 mai 2018
Reykjavik noir, tome 2 : Le filet de Lilja Sigurdardottir
Agla senti ses joues s’empourprer alors qu’un sentiment familier s’emparait d’elle. La culpabilité. Sonja avait ravivé en elle cette émotion dont sa mère l’avait débarrassée lorsqu’elle avait dix ans. « La culpabilité est le plus gros obstacle dans la vie d’une femme. Si tu parviens à la laisser tomber tu seras libre.
Commenter  J’apprécie          170
Crazynath   11 mai 2018
Reykjavik noir, tome 1 : Piégée de Lilja Sigurdardottir
Agla se leva à son tour et Sonja la suivit jusqu'à la porte sans un mot. Lorsqu'elle l'eut refermée derrière elle, elle s'appuya contre le battant, s’attendant à éclater en larmes. S’attendant à être submergée par une vague de tristesse. Mais c'est un autre sentiment qui l’envahit, et il lui fallut un certain temps pour l'identifier. La liberté. Une putain de liberté dans tout ce qu'elle avait de plus impitoyable.
Commenter  J’apprécie          130
Cormorobin   30 mai 2017
Reykjavik noir, tome 1 : Piégée de Lilja Sigurdardottir
On doit faire bloc, maintenir le niveau ! Faire connaître le Pérou. Le Pérou, y a que ça de vrai ! Il faut que les gens sachent qui est l'original et qui sont les copies. Nous avons une responsabilité envers l'avenir, n'oublie jamais ça !
Commenter  J’apprécie          100
missmolko1   04 avril 2020
Reykjavik noir, tome 1 : Piégée de Lilja Sigurdardottir
C'était à croire que les appartements trop souvent délaissés finissaient par s'ennuyer. L'air lourd, les rideaux à demi tirés, un fin voile de poussière recouvrant tout. Agla pouvait presque palper cet ennui lorsqu'elle rentrait à la maison.
Commenter  J’apprécie          90
missmolko1   04 avril 2020
Reykjavik noir, tome 1 : Piégée de Lilja Sigurdardottir
Alors qu'elle gravissait les douze marches qui menaient au cabinet d'avocat de Thorgeir, Sonja sourit avec amertume en se rappelant sa naïveté lors de sa première visite. Optimiste, elle avait sincèrement cru qu'il voulait l'aider. S'il y avait bien une chose qu'elle enseignerait à son fils, c'était que, s'il avait un jour des ennuis et qu'un inconnu se proposait de voler à son secours, mieux valait décliner l'offre. Elle lui apprendrait à ne compter que sur lui-même, à s'en sortir tout seul, et avant tout à ne pas s'attirer d'ennuis nécessitant un soutien extérieur.
Commenter  J’apprécie          70
kathel   08 avril 2019
Reykjavik noir, tome 1 : Piégée de Lilja Sigurdardottir
Ce n’était pas la première fois qu’elle surveillait cette maison. À ses débuts, elle avait beaucoup observé les allées et venues depuis sa voiture, tentant de reconstituer dans sa tête le planning de l’animal et de son maître.
Commenter  J’apprécie          50
Cielvariable   08 novembre 2018
Reykjavik noir, tome 1 : Piégée de Lilja Sigurdardottir
Le rythme cardiaque de Sonja s’accéléra de nouveau dès qu’elle quitta l’appareil. À chaque atterrissage à Keflavík, elle avait la sensation que son cœur cherchait à s’échapper de sa poitrine. Elle s’était souvent demandé où la police l’attendrait si elle avait été mise au courant. À la sortie de l’avion ? En réalité, il y avait de fortes chances pour qu’elle ne soit arrêtée qu’en traversant la zone des douanes. C’était là que l’on pénétrait vraiment en Islande.

Commenter  J’apprécie          40
christinebeausson   28 mars 2018
Reykjavik noir, tome 2 : Le filet de Lilja Sigurdardottir
Rêver de la banquise n'était jamais bon signe pour un islandais. La banquise annonçait un printemps rigoureux. La banquise charriait les ours polaires.
Commenter  J’apprécie          40
christinebeausson   13 décembre 2017
Reykjavik noir, tome 1 : Piégée de Lilja Sigurdardottir
À présent, il savait préparer six plats. Le lundi, c'était poisson et pommes de terre à l'eau, le mardi, côtelettes panées, le mercredi, tête de mouton bouillie, le jeudi, un pavé de saumon à poêler, le vendredi, des œufs sur le plat et du thé, et le samedi un gigot d'agneau dont il mangeait les restes le dimanche.
Commenter  J’apprécie          30
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Lilja Sigurdardottir (168)Voir plus


.. ..