AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.6/5 (sur 584 notes)

Nationalité : Islande
Né(e) à : Akranes , 1972
Biographie :

Lilja Sigurdardottir est une écrivain et dramaturge islandaise.

Elle a commencé sa carrière d'écrivain en 2008 après avoir été repérée lors d'un concours organisé par la maison d'édition Bjartur dont le but était de trouver un nouvel auteur de roman policier.

Son premier roman, "Marches" ("Spor"), a été publié en 2009, traduit en allemand et publié par Rowohlt en 2011.

Son deuxième roman, "Pardon" ("Fyrirgefning"), a été publié en 2010.

En 2013 , elle fait ses débuts en tant que dramaturge avec Big Babies (Storu bornin) et connaît un succès phénoménal: la pièce de théâtre a été acclamée par la critique, ses représentations en ont été prolongées jusqu'en 2014. Elle remporte le Prix du Théâtre Islandais Gríman comme Meilleur Jeu de l'Année.

Son roman, "Piégée" ("Gildran") est publié en 2017. Les droits du roman ont déjà été vendus à l'éditeur français Métailié qui a déjà publié Árni Thórarinsson et Arnaldur Indridason. "Piégée" est le premier volet d'une trilogie mettant en scène Sonja, une mère célibataire, séduisante trentenaire, qui se débat en pleine crise financière et entraîne le lecteur dans la nébuleuse d'un trafic de drogue.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Lilja Sigurdardottir   (6)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le coup de c?ur de la librairie Ryst, Cherbourg-en-Cotentin pour cette 26e édition du festival Les Boréales est Lilja Sigurðardóttir. Présentation par : Arnaud Coignet Réalisation : Fabrice Touyon Graphisme : le Klub

Podcast (1)


Citations et extraits (93) Voir plus Ajouter une citation
La peine maximale pour un meurtre dépassait rarement les seize ans, et c'était la plus grande injustice du système islandais. Seize ans seulement , et la plupart des coupables ressortaient au bout de dix ans. Une toute petite décennie contre une vie humaine.
Commenter  J’apprécie          240
Les gens qui ont de l’argent ont toujours des amis ... Et ceux qui ont énormément d’argent ont de très bons amis.
Commenter  J’apprécie          222
Comment les gens pouvaient tenir ici l'hiver, si c'était ça, l'été ?
Commenter  J’apprécie          220
Le regard ne ment[ait] jamais.
Commenter  J’apprécie          211
Agla senti ses joues s’empourprer alors qu’un sentiment familier s’emparait d’elle. La culpabilité. Sonja avait ravivé en elle cette émotion dont sa mère l’avait débarrassée lorsqu’elle avait dix ans. « La culpabilité est le plus gros obstacle dans la vie d’une femme. Si tu parviens à la laisser tomber tu seras libre.
Commenter  J’apprécie          180
« Le couloir de l’aéroport était d’une importance majeure. Des caméras de surveillance y étaient disséminées, grâce auxquelles les douaniers observaient les passagers ; il valait mieux éviter toute action suspecte, comme de se précipiter aux toilettes à peine sortie de l’avion, ou de s’asseoir quelque part pour fouiller dans son bagage à main. Et, bien sûr, il ne fallait surtout pas regarder autour de soi ou montrer qu’on avait remarqué les caméras. Avoir peur dans un aéroport c’est légitime au départ, pas à l’arrivée. »
Commenter  J’apprécie          170
Agla se leva à son tour et Sonja la suivit jusqu'à la porte sans un mot. Lorsqu'elle l'eut refermée derrière elle, elle s'appuya contre le battant, s’attendant à éclater en larmes. S’attendant à être submergée par une vague de tristesse. Mais c'est un autre sentiment qui l’envahit, et il lui fallut un certain temps pour l'identifier. La liberté. Une putain de liberté dans tout ce qu'elle avait de plus impitoyable.
Commenter  J’apprécie          140
Des touristes professionnels. C'est bien connu. Il y a pas mal de gens qui vivent de ça dans le monde. Déplacer de l'argent pour des organisations criminelles ou des individus.
Commenter  J’apprécie          110
On doit faire bloc, maintenir le niveau ! Faire connaître le Pérou. Le Pérou, y a que ça de vrai ! Il faut que les gens sachent qui est l'original et qui sont les copies. Nous avons une responsabilité envers l'avenir, n'oublie jamais ça !
Commenter  J’apprécie          100
C'était à croire que les appartements trop souvent délaissés finissaient par s'ennuyer. L'air lourd, les rideaux à demi tirés, un fin voile de poussière recouvrant tout. Agla pouvait presque palper cet ennui lorsqu'elle rentrait à la maison.
Commenter  J’apprécie          90

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Lilja Sigurdardottir (576)Voir plus

Quiz Voir plus

Cannes dans les romans

Maigret passe ses vacances dans un palace cannois mais il va devoir enquêter sur le meurtre d'un jeune homme noyé dans la baignoire d'une des chambres de l'hôtel. Vous lisez (Indice: Suédois):

Le Charretier de la providence
L'Improbable Monsieur Owen
La Tête d'un homme

8 questions
41 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cannes (Alpes-Maritimes) , Alpes-Maritimes (France) , villes , france , cinema , littérature , polar noir , adapté au cinéma , culture générale , festival de cannesCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..