AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.09 /5 (sur 105 notes)

Nationalité : Suède
Né(e) : 1977
Biographie :

Lina Bengtsdotter est nouvelliste et romancière.

Elle a grandi à Gullspång où se déroulent ses romans policiers. Elle a enseigné le suédois et la psychologie avant de se consacrer à l'écriture.

"Annabelle" (2017), son premier roman, a été vendu à 88000 exemplaires en Suède et a été cédé dans 19 pays.

Après avoir vécu au Royaume-Uni et en Italie, elle réside aujourd’hui avec sa famille près de Stockholm.





Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Découvrez la révélation du polar scandinave. En quittant Gullspång à l'âge de 14 ans, Charlie Lager s'était juré de ne plus jamais y retourner. Mais cette petite ville perdue au coeur de la Suède, où chômage et alcool ont peu à peu érodé tout espoir d'un avenir meilleur, est aujourd'hui sous le feu des projecteurs. Annabelle, 17 ans, a disparu au cours d'une fête à laquelle elle avait pourtant interdiction de participer. Cela fait quatre jours qu'elle n'a plus donné signe de vie. Devenue inspectrice à la brigade criminelle de Stockholm, Charlie est envoyée sur place pour enquêter. Fugue, enlèvement, suicide, meutre ? Toutes les hypothèses sont permises. Toutefois une chose est sûre : pour retrouver Annabelle, Charlie devra combattre ses vieux démons et déterrer ce qu'elle avait mis tant d'années à enfouir au plus profond d'elle-même. Roman traduit du suédois par Anna Gibson L'auteure, Lina Bengtsdotter est invitée à Quai du Polar du 29 au 31 mars 2019 à Lyon

+ Lire la suite

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Jeanfrancoislemoine   22 février 2019
Annabelle de Lina Bengtsdotter
Pourquoi lis-tu autant , ma chérie ?

Charlie répondait qu'elle lisait parce que ça lui plaisait . Point barre. Elle ne s'aventurait jamais à décrire la sensation que lui donnait la lecture , celle de pénétrer d'autres mondes , de se dépouiller de sa réalité , de devenir quelqu'un d'autre , ailleurs . ( p155 )
Commenter  J’apprécie          260
Bazart   02 mai 2019
Annabelle de Lina Bengtsdotter
Annabelle s'était juré qu'elle ne l’appellerait plus jamais. Et pourtant, la voilà, incroyable mais vrai, planquée derrière le gymnase en train de fumer une cigarette tout en composant de sa main libre son putain de numéro. Il répondit à la première sonnerie.
Commenter  J’apprécie          170
Ogrimoire   24 mars 2020
Annabelle de Lina Bengtsdotter
Elle allait prendre contact avec les services sociaux, pensa-t-elle en reprenant le chemin du motel. Elle allait prendre contact avec les services sociaux pour Sara. Mais ça ne changerait sans doute pas grand-chose. S’ils travaillaient encore comme à l’époque où elle-même aurait eu besoin d’eux, ça ne ferait pas vraiment de différence. Tout est quand même resté à peu près pareil, songea Charlie. Le temps a passé, mais rien n’a changé, au fond.
Commenter  J’apprécie          100
Bazart   19 mars 2020
Francesca de Lina Bengtsdotter
Charlie revit le corps menu d' Anabelle quand on l'avait tiré des eaux noires du fleuve: elle vit le petit ami de Betty, Mattias s'enfoncer 20 ans plus tot dans la meme noirceur sans fond, elle vit deux filles tenant entre elles un petit garçon en larmes, bien plus loin dans le temps, longtemps avant sa naissance.
Commenter  J’apprécie          70
Marylou26   29 décembre 2019
Annabelle de Lina Bengtsdotter
Elle jeta un coup d’œil aux habitués. Leurs avant-bras étaient salement égratignés.

- C’est l’usine de contreplaqué. La plupart des gens d’ici y travaillent. - Sans protections ?

- Si. Mais il y fait une chaleur d’enfer en été. Ils se blessent en réceptionnant les planches.

- Je croyais qu’il y avait des machines pour ça.

- Sûrement. Mais elles sont peut-être plus chères que les bras humains.

Anders regarda de nouveau vers le comptoir.

- Jamais je ne... Je veux dire, se taillader les bras comme ça en travaillant à l’usine...

- Tout le monde n’a pas les mêmes possibilités.

- Peut-être. Mais on a toujours le choix.

- Ça, c’est ce que disent les gens qui ont eu de la chance au départ.

- Mais quand même, on peut toujours...

- Non, le coupa Charlie. Ça, c’est vraiment des conneries. (p. 102)
Commenter  J’apprécie          60
MozzaBasilic   17 mars 2020
Annabelle de Lina Bengtsdotter
C'était même une pensée agréable. Lâcher prise, restée couchée, ne plus jamais se relever. Car quel sens y avait-il à se relever et à lutter dans un monde [...] où les adolescents devaient s'assommer à coups de drogues pour supporter tout ça, un monde où elle ne pouvait sauver personne ni même sa propre peau ?
Commenter  J’apprécie          60
Marylou26   29 décembre 2019
Annabelle de Lina Bengtsdotter
- C’est ennuyeux, non ? La plupart des gens que je connais croient au destin sous une forme ou sous une autre.

- C’est parce qu’ils n’arrivent pas à dissocier destin et hasard. Et qu’ils nourrissent en plus un tas d’illusions.

- La plupart des gens veulent que ce qui leur arrive ait un sens, je suppose.

- Oui. C’est bien pour ça qu’ils croient au destin. (p. 28)
Commenter  J’apprécie          50
Sylvie71   27 février 2019
Annabelle de Lina Bengtsdotter
Pourquoi lis-tu autant ma chérie?

Charlie répondait qu'elle lisait parce que ça lui plaisait. Point barre. Elle ne s'aventurait jamais à décrire la sensation que lui donnait la lecture, celle de pénétrer d'autres mondes, de se dépouiller de sa réalité, de devenir quelqu'un d'autre, ailleurs.

P155
Commenter  J’apprécie          50
NatachaMNEA   24 août 2019
Annabelle de Lina Bengtsdotter
Charlie ne put s'empêcher de sourire avant de dire le fond de sa pensée : le physique et le psychique, ça n'avait rien à voir. Échanger quelques fluides corporels, ce n'était pas la même chose que s'ouvrir à quelqu'un.
Commenter  J’apprécie          50
Perlaa   24 février 2019
Annabelle de Lina Bengtsdotter
Johan, lui, observait la salle. Il dit que Gullspang était vraiment un endroit particulier. Il n'avait rien vu de tel.

-Regarde autour de toi. Ils sont tous tellement ... Je ne sais pas mais... Comment dire ? Différents.. Directs...

-C'est l’alcool.

John se déclara d'accord. Il n'avait jamais vu autant de gens boire autant.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Annabelle" de Lina Bengtsdotter.

Quelle est la couleur de la robe d'Annabelle le jour de sa disparition ?

verte
bleue
jaune

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Annabelle de Lina BengtsdotterCréer un quiz sur cet auteur

.. ..